Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Transpher, Soldat Louis
 

 Site Officiel (373)

KALFFA - Bercé Par Le Diable... (2016)
Par GEGERS le 21 Juin 2016          Consultée 563 fois

Il y a les gens que l'on connaît, ceux que l'on reconnaît, et ceux qui n'ont de cesse de nous surprendre. Les KALFFA appartiennent à cette dernière catégorie. Alors que, fort d'une carrière longue de plus de 10 ans et riche de sept albums studio, le groupe aurait plus se faire plus prévisible, voici que sa nouvelle offrande prend des airs de délectable bouffée d'air frais. Le responsable ? L'ajout d'un violon celtisant et virevoltant qui vient renforcer la richesse mélodique du groupe, et lui permet de créer une douzaine de compositions bariolées et entraînantes, qui font résolument honneur à ses standards de qualité.

Le défi n'était pas gagné d'avance, puisqu'il n'y a pas, sur ce nouvel opus fruit d'une longue gestation, de "tube" immédiat façon "La Kangourou", qui illuminait l'album précédent. Si "Des Fourmis Dans Les Pieds" se fait un titre immédiat qui s'inscrit dans la même veine, tant mélodique que littéraire, Bercé Par le Diable... se fait un album légèrement plus exigeant que son prédécesseur. Ombre et lumière se côtoient et s'entremêlent sur ces 13 compositions (dont une reprise du "Mull of Kintyre" des Wings), qui ne souffrent d'aucune faiblesse.

Ambivalent, l'album alterne ainsi titres directs qui frappent fort, à l'image de l'introductif "Blackbeard", folk-rock énergique imparable, et morceaux sombres, parfois plus agressifs, qui confèrent une véritable substance à l'ensemble. Ce sont ces derniers, majoritaires, qui se font à notre avis les plus convaincants. "Ça c'est usé", qui mêle les lignes mélodiques splendides d'un violon virevoltant et le côté mordant de la guitare électrique, est un sans-faute à tous les niveaux. Dans la même veine, "Les Scélérats", qui fait une référence directe à tous ces "puissants" qui abusent de leur pouvoir (sous couvert d'une belle métaphore maritime), se fait également délicieux, tout comme "Y'a les gens qu'on...", dont l'impact mélodique se voit renforcé par un mariage réussi entre violon et accordéon.

Si les KALFFA parviennent à trouver un équilibre parfait entre musique rock et influences traditionnelles, certains morceaux plus "bretonnants" apportent une variété supplémentaire à l'album : "Gardien du Feu", conte saisissant dont nous vous laissant découvrir la teneur, la délicate ballade "Lilwen" (agrémentée d'une cornemuse) ou encore "Les Sept Saints Fondateurs", en référence aux saints fondateurs de la Bretagne viennent ainsi témoigner de l'allégeance intacte des KALFFA envers le patrimoine musical de l'Armorique.

Le groupe nous emmène, sans forcer, dans son monde. Si David Chaumont n'est pas le plus grands des chanteurs, sa verve et son talent de conteur sont autant de qualités qui permettent à Bercé Par Le Diable... de séduire sans réserve. Un opus que les amateurs d'un rock celtique varié et entraînant sauront apprécier à sa juste valeur.

Indépendant, le groupe vit grâce à son public. Achetez l'album : http://www.kalffa.com/

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


MAGNUM
Into The Valley Of The Moonking (2009)
Magnum opus




LAST AUTUMN'S DREAM
Level Eleven (2015)
Métronome


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- David Chaumont (chant, tambourin)
- Ludovic Dagobert (guitare, banjo)
- Emma Sempere (violon)
- Gerald Raynaud (batterie)
- Jeanne Cortes (violon)
- Séverine Marcotte (choeurs)


1. Noé, Le Nouveau Monde
2. Blackbeard
3. Gardien Du Feu
4. Ça C'est Usé
5. La Jegado
6. Lilwenn
7. Des Fourmis Dans Les Pieds
8. Les Scélérats
9. Y'a Les Gens Qu'on...
10. Les Sept Saints Fondateurs
11. Mull Of Kintyre
12. Maudite Moby Dick
13. T'y Crois, T'y Crois Pas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod