Recherche avancée       Liste groupes



      
CHIPTUNES  |  B.O JEUX-VIDEO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Divers Jeux Video
- Style + Membre : Square Enix, Sq Series

Ryuiji SASAI - Mystic Quest Legend [snes] Ost (avec Kawakami) (1992)
Par CHIPSTOUILLE le 24 Juillet 2022          Consultée 240 fois

Le dernier en date s’appelle Stranger of Paradise Final Fantasy Origin. Il est con comme un balai, indigne du blason qu’il porte, et pourtant il y a encore des gens pour croire qu’il s’agit d’un bon jeu. Peut-être qu’il l'est, après tout. Me concernant, c’est fini, je n’y crois plus, je ne l’ai même pas essayé. Il faut dire que ça fait un bail que Square-Enix, anciennement Squaresoft, essaye de nous refourguer des étrons estampillés Final Fantasy. Aux Etats-Unis, on les appelle Spin-off. Au Japon, on les dénomme Gaiden. Si les gens n’achetaient pas tout et n’importe quoi sous prétexte d’une étiquette, cela fait longtemps que ces ignominies auraient disparu.

Oui, mais il y a eu Final Fantasy Tactics.

Il faut croire qu’il suffit d’une exception. A l’époque de la sortie de Final Fantasy Mystic Quest, tel qu'il a premièrement été baptisé pour sa sortie initiale sur le continent nord-américain, l’histoire était tout autre. Le temps nous a un peu fait oublier qu’il était d’une laideur repoussante dès sa sortie. On a également oublié que c’est avec 'ça' que Squaresoft a tenté de convaincre l’occident de se mettre aux J-RPG. Au Japon, le jeu a été rebaptisé Final Fantasy USA, en Europe Mystic Quest Legend. Depuis, plus personne n’essaie de vendre quoi que ce soit sous le nom Mystic Quest. Un nom souillé à jamais par ce jeu (malgré la qualité de l’épisode Game Boy, sans rapport avec celui-ci). Mystic Quest Legend est un des plus mauvais jeux de sa catégorie, et pour cause, il est d’une profondeur quasi nulle et d’une débilité confondante. Les Japonais ont cru qu'on ne s'intéressait pas à leurs jeux de rôle parce qu’ils étaient trop compliqués. Mais non, simple histoire de marketing à côté de la plaque, comme d'habitude.

Mais, contre toute attente, malgré le peu de profondeur de Mystic Quest Legend, ses musiques sont réussies. Au moins pour moitié. Si le CV de Yasuhiro KAWAKAMI (Shinobi (2), Super R-Type (3), North and South (4)) fait illusion, c’est bien le méconnu Ryuji SASAI (Xak, Final Fantasy Legends III, Bushido Blade 2) qui s’en sort le mieux sur cette bande son. Ce dernier, joueur de guitare basse à l’origine, a en effet un ADN rock très marqué. En résultent quelques pistes très énergiques, qui n’hésitent pas à faire crachouiller le chipset sonore de la Super NES. On retient avant tout de Mystic Quest Legend ses différents thèmes de combat. Bien que celui de base nous ait été rabâché jusqu’à l’épuisement, il reste une réussite. Mais les thèmes des boss, mazette, ceux-là valent bien le détour. On vous conseille d’ailleurs les reprises de Daniel TIDWELL à ce propos. Tout ceci a été composé pour un ensemble guitare + basse + batterie, et ça ne sonne jamais mieux que joué pour les instruments prévus à cet effet. "Lava Dome" est également une réussite.

Même lorsque Ryuji SASAI délaisse sa panoplie rock, il s’en sort plutôt bien : "Middle Tower" nous fait le coup de la marche à la façon du Boléro de RAVEL. "Hill of Fate" n’hésite pas à emprunter un peu au thème des donjons de The Legend of Zelda : A Link to the Past de Koji KONDO. "Mountain Range of Whirlwinds" donne dans le versant militaire, percussions et cuivres à l’appui. Une batterie d’effets (et de samples, probablement) dans lesquels Yoko SHIMOMURA a été piocher pour la B.O de Front Mission quelques années plus tard.

Côté KAWAKAMI, on trouve malheureusement plus à redire. Artisan honnête, il s’en tire relativement bien sur le plan mélodique. Son thème de village, en particulier, fonctionne plutôt bien. Le seul hic est que celui-ci nous est refourgué en 4 versions différentes. Si la version du feu redonne un bon coup de fouet à la B.O, celle du vent en revanche s’entiche d’un effet sonore assez cheap, dont on se serait allégrement passé. Là où le compositeur déçoit réellement, c’est sur quelques compositions bien guimauves, que l’on jurerait écrites par Jean-François PORRY : "Beautiful Forest" et "Shrine of Light", en particulier, font dans la surenchère sucrée. Ça colle aux dents et ça traîne en longueur : c’est indigent. Le pompon est atteint lorsque KAWAKAMI tente lui-même d’apporter une variation rock à ses compositions : "Rock ‘n Roll" est assurément le fiasco de cette bande son. Restent quelques titres plus ambiants qui passent plus inaperçus : "Dungeon of Ice", "Dungeon of Waterfall", "Mystic Ballad". Nous sommes perdus quelque part entre les titres génériques que l’on nous refourgue à l’achat de RPG Maker ou ceux de B.O de jeux du genre qui nous ont bien moins marqué. Pour du RPG Squaresoft de la période dorée, KAWAKAMI n’est définitivement pas au niveau de ses collègues.

L’ensemble constitue une B.O plutôt bonne au demeurant. On vous passe sous silence les versions arrangées qui font office d’introduction et de conclusion de la version CD, sans grand intérêt. Le coup du "Mystic Quest" déclamé par une voix de robot fait plus que daté aujourd’hui (une idée de KAWAKAMI, donc), surtout vu la rareté de l’objet de nos jours. La B.O fait donc le yoyo question qualité pour une raison simple : ses deux compositeurs ne jouent pas dans la même cour. Ce n’est pas le seul jeu de la firme qui a souffert d’une telle disparité. Je dirais même que parvenir à réunir deux compositeurs au meilleur de leur forme est resté l’exception. Décidément, Final Fantasy Tactics a vu les planètes s’aligner.



(1) Probablement de Hironobu Sakaguchi lui-même : Final Fantasy, Mystic Quest, Lost Odyssey, The Last Story… Il y a une idée récurrente dans ses titres de jeux.
(2) Une B.O relativement médiocre, contrairement à celles des épisodes suivants menées de main de maître par l’illustre Yuzo KOSHIRO.
(3) Une autre B.O inégale, passé le premier niveau d’anthologie. Je ne saurais vous dire qui a composé quoi, mais KAWAKAMI n’était donc pas seul.
(4) Les compositions de cette adaptation des Tuniques Bleues étaient en réalité de Charles CALLET. KAWAKAMI n’a fait que l’adapter au support NES.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


The CHEMICAL BROTHERS
Dig Your Own Hole (1997)
Vous aimez la musique qui vrombit?

(+ 1 kro-express)



Motoi SAKURABA
Valkyrie Profile (lenneth) Arrange Album (2000)
Après les étoiles, le valhalla


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Ryuji Sasai
- Yasuhiro Kawakami


1. Mystic Re-quest (sasai/kawakami)
2. Mystic Re-quest Ii (sasai/kawakami)
3. Mystic Quest (sasai)
4. Hill Of Fate (sasai)
5. World (sasai)
6. Beautiful Forest (kawakami)
7. Battle 1 (sasai)
8. Vistory Fanfare (kawakami)
9. City Of Forest (kawakami)
10. Fossil Labyrinth (sasai)
11. Battle 2 (sasai)
12. Middle Tower (sasai)
13. Shrine Of Light (kawakami)
14. Rock Theme (kawakami)
15. Fanfare Of Friendship (sasai)
16. Dungeon Of Ice (kawakami)
17. Dungeon Of Waterfall (kawakami)
18. City Of Fire - Faeria (kawakami)
19. Rock'n Roll (sasai)
20. Lava Dome (sasai)
21. City Of Wind - Windaria (kawakami)
22. Moutain Range Whirlwinds (sasai)
23. The Crystal (sasai)
24. Last Cave (sasai)
25. Battle 3 (sasai)
26. Mystic Ballad (kawakami)
27. Ending (sasai)
28. Re-mixtic Quest (sasai/kawakami)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod