Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 Scrutiny

FASHION CLUB - Scrutiny (2022)
Par RICHARD le 28 Août 2022          Consultée 470 fois

En 2022, la musique indépendante n'intéresse quasiment plus personne et apparaît malheureusement comme sous perfusion. A quand dès lors la publication de son acte de décès ? Le quasiment a cependant son importance car il demeure porteur d'un espoir tenu pour celles et ceux qui apprécient encore ces univers moins formatés. Des labels continuent à essayer en effet de faire perdurer l'esprit des années 80 et 90 à travers leurs discrètes productions. C'est assurément le cas avec FELTE qui de sa Californie ensoleillée nous expose le premier album de FASHION CLUB. FASHION CLUB, c'est l'escapade solo de l'Américaine Pascal Stevenson qui s'extirpe momentanément de MOANING son trio post-punk originaire de Los Angeles.

Scrutiny évoquera entre autres tout le long de ses neuf titres aux effluves new-wave le mensonge, le doute, les faux-semblants,la quête de la vérité. C'est un album éminemment introspectif qui pose sans doute plus de questions qu'il n'apporte de réponses. La personnalité de Stevenson artiste transgenre n'y est sans doute pas étrangère. En effet, ancienne alcoolique, l'élaboration solitaire durant les tournées de son groupe de ces paysages sonores ont été pour elle une véritable catharsis. C'est une évidence que de le souligner, mais un artiste à fleur de peau à toutes les chances de proposer d'intéressantes choses et c'est naturellement le cas avec FASHION CLUB.

Un exemple vaut sans doute mieux qu'un long discours. "Feign For Love" le premier single qui en est extrait dessine à lui tout seul cet état d'esprit. Sous une texture lancinante de guitares typées shoegaze ondule une basse qui apparaît bien frêle face à la voix grave et déclamatoire de Stevenson qui répète à l'envie " But Are You Listening?" d'un ton exaspéré. C'est totalement étrange et addictif à l'image du clip qui soutient ce titre. Certaines colorations plus pop feront quant-à elles penser à un DRAB MAJESTY en nettement plus tourmenté. L'introductif "Pantomine" ou l'excellent "Dependency" par ses voix posées et ses cascades de claviers mélancoliques ne feraient en effet pas rougir le Pierrot lunaire qu'est Deb DeMure. Mais Stevenson n'est pas pour autant une fade suiveuse. Son originalité (modérée) la démarque du tout venant dans ce touffu revival new-wave.

Évidemment, il y aura bien ici et là quelques ombres qui nous sont familières mais elles n’ôteront en rien le plaisir de l'écoute. Elles sont à l'instar de "Scrutiny" ou du brumeux "Phantom English" mêmes trompeuses. Ces guitares grinçantes sentent bon l'Angleterre maussade d'il y a quatre décennies mais Stevenson développe toujours à bon escient un virage à 180 degrés qui surprend. Sous une apparente accessibilité globale, ces changements d'orientation constituent le sel de Scrutiny. Ce feeling bigarré qui parcourt l'ensemble me fait penser par certains aspects au Scary Monsters de BOWIE. La guitare de "Failure" par exemple sonne ainsi comme un hommage patent à celle de Robert FRIPP. On connaît les multiples identités artistiques de l'Anglais. Stevenson à travers ses mots et ses notes trouvera sans conteste la sienne et pas seulement sur le plan artistique.

Scrutiny est le parfait exemple de l'album qui vaut mieux que son apparence première. Solide et diversifié sous de beaux atours mélodiques, il pourra être pour vous comme pour Pascal Stevenson une quête de sens.

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


DENNER
Shades And Parasols (2022)
Coup de froid sur la Bretagne




DRAB MAJESTY
Careless (2015)
Attention ! Vague froide californienne !


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. Pantomime
2. Failure
3. Dependency
4. Scrutiny
5. Feign For Love
6. Reaction
7. Chapel
8. Phantom English
9. All In Time



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod