Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 New Dark Ages
 

1988 Hell-o
1990 Scumdogs Of The Unive...
2013 Battle Maximus
2017 The Blood Of Gods

GWAR - New Dark Ages (2022)
Par ERWIN le 19 Novembre 2022          Consultée 228 fois

Il fut un temps ou GWAR faisait le buzz. Je vous parle d’un temps blabla, mais les américains continuent de réunir de grosses troupes de graisseux pour leur performances scéniques. Rien d’extraordinaire quand on connaît le grotesque dont ils font preuve en Live… Pas de chance car le groupe aura été doublé par les collègues de SLIPKNOT en terme d’efficacité visuelle… Oui moi non plus je ne sais pas bien sur quoi cela s’est joué. Bon, je vous ferai l’histoire comme dab lors des rédactions des chroniques idoines... contentez vous de savoir qu’un seul des membres originaux joue encore avec le groupe sur ce quinzième album de leur discographie, le chanteur Blothar The Berserker.

Premier constat le son est délibérément light, et l’ambiance est à du Heavy Metal classique sur "New Dark Age", qui ouvre l’opus, ça sonne même plutôt eighties avec ces guitares qui sonnent un brin MAIDEN. "Berserker Mode" me replonge dans l’époque ou le power metal allemand régnait sur le monde du metal… non ça ne date pas d’hier. C’est mignon, on dirait du HELLOWEEN meets HAMMERFALL avec des twins grattes a la qui vous savez. On reste vraiment très simple et daté sur "The Cutter", qui sonne comme une resucée de plusieurs titres de JUDAS PRIEST puis "Mother Fucking Liar" manque un brin d’originalité pour vraiment attirer l’attention. Voila pour le "classique".

Mais GWAR part dans tous les sens du metal voyez plutôt, on retient le chouette refrain de "Blood Libel" en mode plus alternatif. Puis nous sommes un peu doom sur "Unto The Breach" mais le chanteur ruine carrément la sauce a mon sens. Charmant titre que ce "Completely Fucked", en mode MOTORHEAD, en fait GWAR racole large en terme de genre métallique, il faut essayer de plaire au plus grand nombre. Seule la "Bored To Death" sonne un brin thrash metal, genre dans lequel le groupe est généralement référencé, assez sympa. Le bordélique "The Beast Will Eat Itself" m’évoque les germains de MEKONG DELTA sur la complexité du titre… on n’en finit plus de partir dans tous les sens ! "Temple Ascend" est une longue intro, des percus, des bruitages pour le titre "Starving Gods", bien dans l’esprit du groupe, un chouette titre de heavy bien couillu qui dépote bien.

Et sur certains titres, miracle, cela rend carrément bien : voyez le joli début liturgique à l‘orgue sur "Rise Again", on se croirait en compagnie de DEEP PURPLE, la qualité est là, et lorsque le titre démarre vraiment on pense plutôt à OZZY. Sans doute le titre à conseillé de cette livraison, pas difficile de se démarquer au milieu de ces titres plutôt anodins. Et boum d’un coup, nous voici transporté sans transition au début des seventies en compagnie de SLADE ou de SWEET pour "Ratcatcher", un glam‘n’roll d’assez belle allure. Vous ne serez pas étonné par le sequencer technoïde, qui embraye ensuite "Venom Of The Platypus", dont la guitare joue en mode black metal une rythmique en tremolo picking, le son de l’enfer en moins. Hélas car si le refrain tombe à plat, l’ensemble a une bonne tronche de dégénéré.

Difficile de mener une conclusion à bien sur ce genre d’opus. Beaucoup d’éclectisme mais un son un peu trop léger pour nos années 2020 à mon sens. Les titres sont souvent sympas, rappellent les classiques du genre toutes proportions gardées, mais on ne peut que reprocher un manque de fond au final, ainsi qu’une réelle incapacité à la cohérence ; aucun doute que tout ce matos défonce bien en concert mais en studio le manque de visuel et de puissance est flagrant. Alors cet opus n’est pas mauvais non, il est juste inconsistant, on est quasi au trois sur la force des compositions, en revanche en terme d’originalité c’est la loose, ce sera donc un deux.

A lire aussi en METAL par ERWIN :


BLACK SABBATH
Sabotage (1975)
Sommet du heavy

(+ 2 kros-express)



PAPA ROACH
Ego Trip (2022)
Le cafard est mytho !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. New Dark Age
2. Blood Libel
3. Berserker Mode
4. Mother Fucking Liar
5. Unto The Breach
6. Completely Fucked
7. The Cutter
8. Rise Again
9. The Beast Will Eat Itself
10. Venom Of The Platypus
11. Ratcatcher
12. Bored To Death
13. Temple Ascend
14. Starving Gods
15. Deux Ex Monstrum



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod