Recherche avancée       Liste groupes



      
VOYAGE INITIATIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 Fleurs D'âmes
 

 Diseurs De Songes Bandcamp (91)

DISEURS DE SONGES - Fleurs D'âmes (2022)
Par RICHARD le 24 Juin 2023          Consultée 1408 fois

La rencontre avec un plaisir auditif, un attrait esthétique tiennent le plus souvent du plus simple hasard. Prenez ainsi le duo DISEURS DE SONGES composé du poète-vidéaste Hervé Lafleur et du chanteur, auteur-compositeur Stathis Caucheteux. Ce projet bordelais qui a fait de l'Art sa vie existe en toute discrétion depuis près de trois décennies et il m'était totalement inconnu. Cet heureux hasard, c'est tout simplement la lecture d'une interview stimulante donnée pour le webzine essentiel qu'est Obsküre. Aux questions toujours pertinentes d'Emmanuel HENNEQUIN répondaient avec précision les deux protagonistes. La sensibilité qui s'est dégagée de l'ensemble, la mention dans leur Panthéon personnel de BOWIE et SIOUXSIE entre autres m'ont donné envie de creuser un peu plus. La curiosité artistique n'est définitivement pas un défaut, qu'on se le dise une bonne fois pour toute !

Fleurs d'Âmes, c'est une ouverture sur un autre monde, une invitation à un voyage des plus surprenants. Le duo nous invite à découvrir des espaces emplis d'un romantisme noir, d'une sensualité vénéneuse, d'un onirisme flamboyant. Pour celles et ceux qui comme moi sont encore sensibles au support physique, ce dernier sera l'amorce d'un début d'évasion baroque car il participe lui aussi au caractère singulier de cet OMNI. Comment ça malheureux? Vous ne connaissez pas encore mon fameux Objet Musical Non Identifié ? C'est incontestablement le cas avec ces Fleurs d'Âmes car il est bien difficile de les rattacher à des univers familiers de la scène sombre et ce même pour ces plus fidèles adeptes.

S'il est forcément parfois réducteur d'évoquer avec un tel album quelques noms, les figures lointaines qui me sont venues à l'esprit sont entre autres celles de DEAD CAN DANCE, JAD WIO ou SOPOR AETERNUS. Chacun y déposera dans ce précieux écrin sonore son bagage imaginaire rempli à foison de visions orientales à la DELACROIX, LOTI (le lancinant "Ode à la Nuit") ou des notes qui semblent extraites d'un péplum hollywoodien. DISEURS DE SONGES a cette qualité évidente de peindre des tableaux sonores qui ont de suite un étrange pouvoir de fascination. L'auditeur devra simplement prendre son temps car Fleurs d'Âmes est un tout. Cet effort (tout relatif) laissera l'âme vagabonder entre effluves electro et mots romantiques concoctés par ce duo passeur d'émotions et d'imaginaire.

DISEURS DE SONGES n'est vraiment pas dans l'air du temps car leurs titres s'étirent souvent au delà des cinq minutes. De cette option sans concession mais argumentée naissent de superbes plages ouvragées à l'image du BOWIE dans l'âme "Le Poison et le Fard" ou du quasi néo-classique "Ys". Ce qui est vraiment frappant et ce malgré ces dix sept titres, c'est bien la fluidité qui découle de l'ensemble. Cette alternance entre chansons et poésies sonores (le sensuel "Alcôves") crée une forme d'étourdissement des plus délicieux (l'electro onirique "Glorious Sunset"). Une attention toute particulière doit être portée à la qualité des mots qui nous sont ainsi exposés. C'est ici, à l'image du doux "A Fleur de Peau" que le livret a de nouveau son importance.

Il permet en effet de s'attarder sur leur force, leur richesse, leur foisonnement. Écoutez moi la pièce magistrale qu'est "A Vendre" et dites moi si vous connaissez un titre en français de cet acabit ? La plume de Lafleur est trempée dans un pot d'encre noire où sont mélangées des thèmes aussi divers que la prostitution masculine (la suave description de Stathis sur les "Garçons de Byzance") ou un émouvant hommage lumineux à Alain MANEVAL ("Chevalier des Arts"). On pourrait croire que DISEURS DE SONGES s'éparpille tant le propos est gourmand mais les notes de Caucheteux sont comme un fil d'ARIANE qui guide l'auditeur à travers leurs pérégrinations émotionnelles. Là encore, on ne peut que saluer la richesse des arrangements qui contribuent comme le souligne ainsi le sombre et mythologique "Orpheus" à la cohésion de l'ensemble.

Vous l'aurez sans doute compris que je suis tombé littéralement sous le charme de ce superbe bouquet que sont ces Fleurs d'Âmes. A l'heure d'une musique le plus souvent aseptisée, DISEURS DE SONGES sans aucune prétention artificielle mais avec une sincérité et un talent évidents s'affranchit des codes en vous proposant de vous emporter "sur les rives des songes des dieux". Absolument magnifique !

A lire aussi en NEW-WAVE par RICHARD :


NEVA
Fausse Conscience (1989)
Batcave culte de chez culte




WINTER SEVERITY INDEX
Disgelo (2022)
L'Italie nous charme encore et toujours


Marquez et partagez







 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. L'aube (ouverture)
2. Ode à La Nuit
3. Alcôves
4. Glorious Sunset
5. A Fleur De Peau
6. Orpheus
7. La Complainte De Shéhérazade
8. Le Poison & Le Fard
9. Chrysos Ilios

1. Fleurs D'Âmes
2. Vautours De Métal
3. A Vendre
4. Les Garçons De Byzance
5. Ys
6. Chevalier Des Arts
7. Néréïde
8. Silence (final)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod