Recherche avancée       Liste groupes



      
PUB ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2023 Rivers Run Dry
 

- Style + Membre : Cold Chisel

Ian MOSS - Rivers Run Dry (2023)
Par ERWIN le 16 Septembre 2023          Consultée 847 fois

Cela fait maintenant plus de 45 ans que Ian MOSS, guitariste et second chanteur de COLD CHISEL, la légende australienne du pub rock, tourne et pond des albums tous azimuts. Excellent chanteur, le guitariste ne s’en laisse pas compter non plus, et au pays d’Angus Young ou de Tommy EMMANUEL, cela signifie forcément quelque chose ! En tout cas, il semble évident qu’à l’âge de 68 ans, l’Aussie n’a plus rien a prouver. Il s’agit donc ici de plaisir et de bien-être, sans doute aussi de message puisque nous devinons facilement les idées sous-jacentes avec un tel titre, comme les poteaux de MIDNIGHT OIL ! C’est comme ça en Oz land ! Voyez d’ailleurs comme il vieillit bien, le coquin, ceci est son huitième album.

L’éponyme "Rivers Run Dry" débute cet opus solo avec les habituelles marques de fabrique du guitariste : une vibration smooth, des grattes folk, des électriques et les préoccupations écologiques de l’artiste. Venant d’un Australien, rien d’étonnant. Le refrain repris en chœur a belle allure et donne à l’ensemble un look de classique. "Nullarbor Plain" nous rapproche des ambiances propres au burin froid, ce rock tendu comme un string à quelques encablures du hard-rock classieux des ANGELS. On est tout proche d’un Bruce SPRINGSTEEN au final. La guitare est belle, limpide, comme toujours avec Ian. Un titre speed bien sympa. Ce sont les deux singles de l’album. On apprécie la rythmique en palm mute de "The Wish", qui nous donne quelques sensations plus méchantes lors du refrain, qui est aussi l’occasion du joli solo de guitare.

On rejoint des territoires pop avec "State of My Emotion" au refrain super cool agrémenté de quelques touches quasi funky. La voix du chanteur le fait carrément, les années n’ont pas eu de prise sur lui. Vraiment super agréable, avec un solo de gratte comme je les aime, technique tout en proposant du cœur, grande classe !
Toujours cette pop décomplexée avec quelques touches de soul ou de funk, ça nous donne "Open Your Eyes" au refrain mémorable. Et ce petit lick de gratte fripon, vous aimez pas ? Moi si ! Et à nouveau un solo de guitare superbement réalisé. L’adjonction des cuivres est on ne peut plus judicieuse. Les préoccupations souly blues continuent d’agiter la caboche de Ian sur "The Last Time", mais ça sonne bien. Les cuivres et la guitare se complètent magnifiquement, même sur des compo finalement plus tranquilles. Le chant est superbe, Ian dit que ce titre a été débuté il y a plusieurs dizaines d’années. Comme quoi, il faut savoir être patient : d’autant que la coda est une merveille ici.

"Bury Me" propose un ensemble assez crépusculaire, qui rejoint par instants la country australienne. Il la chante d’ailleurs en duo avec la country-woman Kasey CHAMBERS. Un joli solo qui évoque la chaleur et le désert, l’outback. Joli refrain. Nous sommes à nouveau dans l’outback sur "Hold On", son piano solitaire, ce chant habité, ce Hammond tout discret. Un morceau plus entendu probablement mais joliment orné de cette guitare si modeste et pourtant si volubile. Les arrangements de "I’m Going Back" sont superbes, on évolue entre instruments classiques et traditionnels, le piano et la voix de Ian, en totale maîtrise de son art. Un superbe morceau qui mérite toute notre attention, bravo Ian, c’est enthousiasmant.

L’inamovible tête pensante du COLD CHISEL, souvent associé à Ian, le clavier Don Walker propose deux titres sur cet opus. Nous débutons par "I Miss You In The Night", son petit côté bluesy pop, son atmosphère romantique. Ce talent inné qu’a Don pour pondre des petites pièces ciselées de main d’orfèvre, c’est incroyable. Ils ont aussi composé ensemble "What Can I Do", qui sort de la même cuvée, même si je ne retrouve pas tout à fait la magie habituelle des compositions de Don. On termine avec la reprise de Stevie WONDER, "Blame It On The Sun", certes une chanson assez simple de Stevie, mais peu importe, l’hommage reste sympa et le refrain toujours aussi efficace.

Quand on est un grand musicien doublé d’un artiste passionné, difficile d’être décevant. Et comme avec les diverses sorties de COLD Chisel, Ian MOSS ne déçoit pas une seule seconde, que ce soit avec ses compositions, son chant superbe de bout en bout et sa maîtrise de la guitare. L’homme est véritablement un touche-à-tout de génie. Avec une simplicité évidente, il parvient toujours à toucher la corde sensible, malgré les années et en dépit des difficultés traversées. Quel talent !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Dave STEWART
Lucky Numbers (2013)
Plus méritant que chanceux.




Rod STEWART
Smiler (1974)
Stout et chips


Marquez et partagez







 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Rivers Run Dry
2. Nullarbor Plain
3. State Of My Emotion
4. Bury Me
5. Open Your Eyes
6. I Miss You In The Night
7. Hold On
8. The Wish
9. Whant Can I Do
10. The Last Time
11. I’m Going Back
12. Blame It On The Sun



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod