Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIÉTÉ FRANÇAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2017 Février 91
2023 La Traversée Du Désir

Laurie DARMON - La Traversée Du Désir (2023)
Par MARCO STIVELL le 6 Décembre 2023          Consultée 371 fois

Troisième album de Laurie DARMON, La Traversée du Désir, plus encore que le précédent, donne de prime abord, et avec un tel titre, l'image d'une femme passionnée mais gardant le diable au corps. Depuis son premier en 2017, certes, la poésie érotique plus ou moins subtile est en exergue sans tabou (façon de parler, rien de porno ni de trop dérivatif), mais maintenant qu'elle a dépassé la trentaine, mademoiselle DARMON offre le sentiment d'être toujours plus directe, luttant pour une forme de liberté féminine brute de décoffrage, voulant décomplexer une époque qui l'est déjà beaucoup (en apparence du moins), sous le signe du 'ça passe ou ça casse'. Quoi que l'on se dise à l'écoute néanmoins, le constat de ce nouvel album révèle un entre-deux.

Autant Femme Studio, l'opus précédent de 2020, se laissait submerger régulièrement par ses excès d'argot et de volontés intimes (dont paradoxalement, "On Bai." se dégageait parmi les titres les plus réussis dans son entièreté), autant La Traversée de Désir se dirige vers une forme de maturité, avec toujours un ton de jeune femme, mais plus guère celle en train d'éclore. L'album a été enregistré entre Paris et Los Angeles, avec du coup une certaine mise en avant de moyens déployés.

Hélas, c'est avec deux titres comme l'éponyme et "Célibataire" que tout commence. Du groove pour l'une et du latino caliente pour l'autre, du sulfureux et de l'ambiance entre copines, des allusions sexuelles et scénettes espiègles, rengaines entêtantes ou bien verbiage précipité, en tout cas à chaque fois sur un ton forcé, mêlant le lourd et le léger. Allez, le refrain de la première n'est pas mal, mais la seconde, qui trouvera aussi son public sans nulle doute, est tout de même le single/clip principal de l'opus.

Dans le genre trop direct, et qui peut toucher un large public, "Hello BB", sous forme de ballade synthpop dotée d'un message féministe (critique du système archaïque, défense du plaisir éphémère), joue bien son rôle. Si l'effet reste un rien too much, on note de plus beaux sons que, plus loin, "Ornicar", à la pop électro saccadée et aux rimes hasardeuses autour des conjonctions de coordination. En termes d'exercices de style et au niveau musical, on préfère "Joue Like et Match", fait de calembours et de reggaton-funk branché sur les rencontres rapides par applications interposées, ou encore "Fidélité.com", expérimentation sur ledit thème en narration autour du Vocoder, bien balancé avec ses loops de synthé, son ambiance, ses dialogues et la voix sensuelle de Laurie DARMON.

Autrement dit, ce que l'on apprécie le plus chez elle, tout comme son image précieuse de jeune Parisienne connaissant la littérature française, telle que nous l'avait présentée son premier opus, et comme on la retrouve ici sur "Copines Caladas". Même un rapprochement intime et insistant comme celui de "Reste Encore", délicatement feutré, passe mieux que bien d'autres ici. Idem des superbes "Elle" au piano proéminent et au ton variété ancienne, "J'vais Passer l'Âge", r'n'b mature et touchant sur le fait d'avoir ou non des enfants, "T'es Parti" au besoin de détachement aérien et très axé sur la guitare ou, au contraire, "Ne M'oublie Pas", déclaration nostalgique aux effets jazzy.

Fermant l'album avec splendeur, "L'exil", en ternaire lent et joli, conte l'histoire réelle d'une vieille dame émigrée d'Egypte, ses souvenirs, jusqu'à ce que l'on apprenne que la chanteuse parle de sa grand-mère. Le tout superbement écrit, avec des fredonnements le temps d'une conclusion féérique. Preuve supplémentaire à travers cet album hésitant, bancal en conséquence, que Laurie DARMON gagne vraiment, le plus possible, à garder cet aspect beau et personnel, dosage entre le subtil et l'organique, y compris du côté sexuel, même si un peu de légèreté ne fait pas de mal. Le saxophone de Février 91 hélas trop absent depuis, fait au moins une apparition sur "Corps à Coeurs", single soul optimiste qui fait également du bien à sa manière, en compagnie vraiment de copines cette fois-ci, comme LOUANE et Joyce JONATHAN.

A lire aussi en VARIÉTÉ FRANÇAISE par MARCO STIVELL :


Joyce JONATHAN
Sur Mes Gardes (2010)
Encore un premier album prometteur




ANGE
? (2005)
A toute bonne question, une bonne réponse


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. La Traversée Du Désir
2. Célibataire
3. Joue Like Et Match
4. Copines Coladas
5. J'vais Passer L'Âge
6. Reste Encore
7. Elle
8. Hello Bb
9. T'es Parti
10. Laisse-moi T'aimer
11. Ornicar
12. Ne M'oublie Pas
13. Fidélité.com
14. Corps à Coeurs
15. L'exil



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod