Recherche avancée       Liste groupes



      
GUITARE CLASSIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Rodrigo Y Gabriela (341)

RODRIGO Y GABRIELA - Rodrigo Y Gabriela (2006)
Par PELUSA le 27 Mai 2008          Consultée 2654 fois

Avec des titres comme « Stairway to heaven », ou encore « Orion », on pourrait s’attendre, si l’on ne connait pas Rodrigo y Gabriela, à écouter avec cet album une compilation des chansons comprenant les meilleurs solos de l’histoire ou d’un « best of » hard rock / métal. Mais ce qui retient inévitablement l’attention suite à une première écoute, c’est le talent de guitaristes et de compositeurs des deux Mexicains.

Ce troisième album de Rodrigo y Gabriela est certainement le plus abouti, utilisant encore plus à son avantage ce qui faisait le force du précédent, « live in Manchester and Dublin ». On retrouvait alors deux versions de « One » de Metallica, complètement recomposée. Ainsi, sont présents au sein de ce nouvel opus un autre titre de Metallica, « Orion », et le plus célèbre de Led Zeppelin, « Stairway to Heaven », qui sont à leur tour entièrement réécrits et joués par le duo mexicain à la perfection, utilisant comme à leur habitude uniquement leurs deux guitares classiques. A côté de ces deux titres, se trouvent les compositions propres à Rodrigo y Gabriela. De cette manière, en incluant des recompositions de chansons populaires qui les ont marqués à leur album (ils ont tous deux fait partie d’un groupe de métal mexicain), les fans de ces célèbres mélodies sont curieux d’écouter ces différentes versions et découvrent, outre leur talent de guitaristes, leurs propres compositions, toutes aussi rythmées et entraînantes. Cette recette fonctionne à merveille.

Les "reprises", si l’on considère ces recompositions comme telles, traduisent le talent du duo mexicain, qui "hispanise" des titres plus prompts à être entendus sur des guitares électriques. Concernant « Stairway to Heaven », il s’agit en fait d’avantage d’une réutilisation de la partie chantée de Robert Plant que de la guitare de Jimmy Page, donnant cet aspect tout particulier au titre de Rod’ et Gab’. Comme à leur habitude, alors que Rodrigo joue les solos, Gabriela travaille la rythmique, n’hésitant pas à cet effet à utiliser sa guitare comme percussion.

Les morceaux issus directement de leur cru constituent quant à eux sept des neuf titres de l’album et sont très largement inspirés de leur propre histoire. Car si aujourd’hui cet album fait parti des meilleures ventes en Irlande, leur terre d’accueil, Rodrigo et Gabriela ont traversé des aventures difficiles, que ce soit à Mexico, Dublin, Copenhague ou Barcelone pour en arriver à ce point, et tout cela se traduit par cette œuvre éponyme. « Viking man » par exemple s’inspire d’une rencontre avec un clochard dans une ruelle de Copenhague. « Tamacun », qui ouvre ici le bal, symbolise parfaitement l’esprit musical se retrouvant à travers chacun des morceaux. Les rythmes y sont très variés, faisant se découper la chanson en plusieurs fragments, tout en gardant une même mélodie en toile de fond, ce qui donne au titre et plus encore à l’ensemble de l’album une touche toute particulière, c’est la patte Rodrigo y Gabriela.
Il est difficile de définir précisément le style de musique auquel ils appartiennent. Si la rythmique rappelle le flamenco (bien qu’ils s’en défendent quelque peu), il ne faut pas omettre les influences diverses allant du rock, métal, à la salsa ou au jazz. D’ailleurs, eux-mêmes définissent leur style comme « une fusion musicale ».

Produit par John Leckie (Muse, Radiohead), l’album Rodrigo y Gabriela est arrivé directement en tête des charts en Irlande devant Johnny Cash ou encore les Arctic Monkeys. Il est accompagné d’un DVD comprenant plusieurs titres du duo joués en live, d’un tutoriel et de diverses interviews sur le groupe, le tout en anglais.
Révélation des Transmusicales de Rennes en décembre 2007, Rodrigo et Gabriela commencent à s’émanciper de l’Irlande et à enchaîner les prestations à travers l’Europe.

A lire aussi en DIVERS :


ZENZILE
Electric Soul (2012)
Un retour au premier plan




BLACK GRAPE
It's Great When You're Straight...yeah! (1995)
La revanche de Shaun Ryder


Marquez et partagez





 
   PELUSA

 
  N/A



- Rodrigo Sanchez (guitare classique)
- Gabriela Quintero (guitare classique)


1. Tamacun
2. Diablo Rojo
3. Vikingman
4. Satori
5. Ixtapa
6. Stairway To Heaven
7. Orion
8. Juan Loco
9. Ppa



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod