Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-JAZZ-FOLK...  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Koha
 

 Site Officiel (1051)

MUSIQUE MILLET - 2021-22 / Jar Of Jap (2023)
Par MARCO STIVELL le 14 Août 2023          Consultée 429 fois

De toute évidence, les choses s'arrangent, le monde va mieux, d'un point de vue maladie qui veut renverser le cours de l'Histoire à l'échelle la plus grande possible. À MUSIQUE MILLET aussi, le petit train redémarre en progressant en vitesse, même si le CD 2022 s'apparente plus à une croisière sur un bateau de plaisance. C'est bien simple, de mémoire, il s'agit du seul et unique disque de l'option musique cherbourgeoise entièrement chanté par des filles ! L'ensemble du double CD ! Bon bien sûr, il y a la chorale, mais même là, les rares voix masculines audibles, en fond ou au début de "I'm Gonna Sing" nouvelle version, sont vite balayées. Mais, si homogénéité tirant vers la redondance il y a, ce n'est pas la faute aux demoiselles... Et puis, surtout, rien de grave !

Ce qui fonctionnait bien, avec le disque de 2011 par exemple, sans parler des morceaux progressifs d'alors (eux aussi absents ici par ailleurs), c'était une variété, même toute simple, dans l'instrumentation. Le morceau le plus ambitieux est placé au tout début, avec encore un hommage (comme pour le album précédent) à la musique japonaise sophistiquée. "Koi No Shadanki", courageusement placé en ouverture et seul avec son audace pour la suite, n'est pas un instrumental cette fois, contrairement à ce que l'on pourrait croire - tout comme avec la pochette du CD et le titre choisis pour l'ensemble, dédié au pays qui fait le plus fantasmer les fans de mangas ou non ! Il s'agit de mélange de J-pop et de jazz fusion par le groupe féminin ATARASHII GAKKO, avec un Jules Naudin bien en place au piano virevoltant. Il est le seul musicien fréquent déjà croisé l'année d'avant avec le batteur Tinsae Seguin, pour une bonne mise en place rythmique commune. Sacrée ambiance swing-pop avec belles interactions musicales, auxquels se joignent la basse en walk de Nathan Bled (un des deux bassistes de l'année) ainsi que le chant le plus adorable qui soit.

Vous souvenez-vous de Naomi Cantero ? Cette demoiselle avait illuminé le CD 2021 dit 'de plein confinement', entre autres par une reprise de DISNEY, issue du film Raiponce (2010). Son sourire vocal, des plus salvateurs et plaisants, même quand le beau temps revient, se prête merveilleusement à l'exercice nippon décalé. Sur ce millésimé 2022, elle a d'autres occasions de nous prouver sa valeur, à commencer par "Love Like You", générique final de la série Steven Universe par Rebecca SUGAR, toujours lorgnant vers le jazz mais cette fois smooth, très doux, fin. Compte tenu des choix de l'artiste originel, n'ayons aucun mal à dire que la prestation ici est, pleinement et en toute grandeur, au féminin. Adorable Naomi ! À ses côtés, par bonheur, Cécile Elie et Soazig Lavarenne, les deux autres chanteuses-star de 2021 sont de nouveau présentes fréquemment.

Si damoiselle Soazig ne nous ressort pas de Georges BRASSENS saignant dans le texte mais à point dans le chant cette année, elle n'est pas avare en reprises de choix du répertoire français des grandes années. Pour preuve : "Lily", une des plus belles et connues de Pierre PERRET, avec de superbes arrangements du professeur Vincent Lonjon aux synthés. Son interprétation de "Grandiose" (POMME), excellente surprise très au féminin elle aussi dans le texte, et en duo avec Nina Lemarquand, voit maestro Lonjon rejoint par Lison Deluen pour des touches enfantines de claviers, au milieu d'orgues ronronnants, du plus bel effet !

Côté anglo-saxon, "Bound to You", pas la première version entendue à MILLET non plus, réaffirme la passion de Cécile Elie pour Cristina AGUILERA en beauté. Plus loin, elle s'autorise un petit EVANESCENCE des familles, mais aussi un fort joli "The Other Side" (HAYZ), enflammé en mots, qui, malgré son piano-voix, amorce un joli retour à la folk music. Et c'est là que le bât blesse sur ce disque, sans rien enlever à ses réussites : au milieu de tous ces piano-claviers pour orner les perles adolescentes au féminin, il manque une part de guitare seule. Et c'est en cela qu'on peut remercier Soazig Lavarenne encore, avec ses impressions californiennes hippies via Maxime LE FORESTIER et son inoubliable 'maison bleue adossée à la colline'. À ce stade avancé du disque, cette douceur-là est proprement inattendue et délicieuse. Un peu comme quand Sapkowski, l'auteur polonais et père de la saga The Witcher a, dans le septième/dernier tome, 'cassé' très brièvement son monde 100 % fantasy pour permettre à Ciri, l'héroïne, de se reposer un court instant 'réaliste' dans une auberge "à Pont-sur-Yonne, sur la route allant de Melun à Auxerre" (où le hasard a voulu que votre serviteur passe pour la première fois, quelques jours avant de lire cela en ce début d'année 2023 !).

Pour compléter ce premier disque qui vaut que l'on s'y attarde, parlons des nouvelles chanteuses plus en retrait, comme Romane Henrion qui nous livre un "Cry Me a River" velouté, malgré une visibilité moindre que la version récente du CD 2019, dommage. Nina Lemarquand, susmentionnée le temps d'un duo, s'illustre mieux seule avec "Nombreux", chanson sensuelle d'un rose vif avec laquelle elle parvient à faire aimer ANGÈLE, ce qui n'est pas un mince exploit. Gabrielle Rivière s'offre déjà quelques prouesses notamment sur "Jar of Hearts", tube de Christine PERRI déjà croisé à MILLET, avec un passage en voix de tête particulièrement dur et maîtrisé. Bravo, comme pour ce "Dance With the Devil" emprunté à Demi LOVATO, gorgé de soul mais très sombre, ensorceleur. Un diamant noir, très surprenant avec les ambiances de maestro Lonjon en plus du piano, la deuxième voix qui s'ajoute.

Amélie Nordez enfin mène fort bien et avec profondeur une reprise de "(Everything I Do) I Do It for You", célébrissime slow de Bryan ADAMS pour le film Robin des Bois, Prince des Voleurs (1991), mais en mieux dans des 'petits moyens', solo et splendides guitares 'clean' comprises (bien joué, mister Nathan Bled, pas que bassiste donc !). Miss Amélie participe enfin à un très beau final de disque, à partir de "My Immortal", en insérant un ADÈLE moins connu : l'élégant et rêveur "All I Ask" qui mérite toute notre attention. Et cela se termine grâce à Naomi Cantero qui, heureusement, ne nous laisse pas oublier la magie DISNEY. Parlé et chanté, cet air magnifique de princesse qu'est "Partir Là-Bas" n'a rien perdu depuis 1989 et La Petite Sirène, chef d'oeuvre d'animation et de musique. De quoi nous faire espérer que mademoiselle Cantero et sa voix-sourire aient leur place dans de futures oeuvres DISNEY, un jour !

Passons vite sur la partie live en chorale. "Every Breath You Take" version SCALA & KOLACNY, à défaut d'originalité, est agréable à réentendre. En revanche, "Engel" de RAMMSTEIN pour filles entièrement là encore, est lourd en termes de surprise comme de niveau, avec de grandes touches orientales sachant que le piano est seul accompagnant ! À l'inverse, "Crazy Little Thing Called Love" de QUEEN et son rock'n'roll endiablé contiennent bien leur rythmique pour aider la chorale, plutôt sympa. Le meilleur, outre "Engel", demeure ce superbe medley dédié aux tubes de MIKA, une idée chic et chaleureuse. Avec une belle dynamique instrumentale, le choeur de filles y est même meilleur que le chanteur, là encore, c'est dire ! Seul regret, après "Grace Kelly" et son excellent shuffle, "Happy Ending" puis "Lollipop", l'absence d'un quatrième morceau, pour une belle forme symétrique d'abord, et qui aurait dû être "Love Today" en guise de conclusion sur la meilleure note de son auteur. À bon entendeur pour la prochaine fois ?

Note réelle : 3,5 (manque à gagner en partie "live" !)

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


Steve HACKETT
Guitar Noir (1993)
Le grand retour de steve




MUSIQUE MILLET
2009-10 (2010)
Bill bruford, billy jo, gounod et michael jackson


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Koi No Shadanki (atarashii Gakko)
2. I Do It For You (bryan Adams)
3. Bound To You (christina Aguilera)
4. Cry Me A River (a. Hamilton)
5. Jar Of Hearts (c. Perri)
6. Grandiose (pomme)
7. Love Like You (steven Universe)
8. Nombreux (angèle)
9. The Other Side (hayz)
10. San Francisco (m. Le Forestier)
11. Dancing With The Devil (demi Lovato)
12. Lily (p. Perret)
13. My Immortal (evanescence)
14. All I Ask (adele)
15. Partir Là-bas (disney/la Petite Sirène)

1. I'm Gonna Sing (traditionnel)
2. Every Breath You Take (the Police/scala&kolacny)
3. Engel (rammstein)
4. Medley Mika
5. Time Time (trei Degete)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod