Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1989 Tin Machine
1991 2
 

1989 Tin Machine
 

- Membre : David Bowie

TIN MACHINE - 2 (1991)
Par ERWIN le 22 Mai 2024          Consultée 271 fois

Le successeur du premier et fort joli album de TIN MACHINE se tient devant vous, sous la forme d’une statue grecque – une Kouros - du 6ème siècle av JC. Figurez-vous que nos amis américains ne l’ont pas trouvée correcte et ont pudiquement noirci les parties génitales incriminées. David trouve ça génial et propose à la maison d’édition d’envoyer à chaque ricain la portion qui manque par la poste, mais Victory n’accède pas à sa demande. La situation est donc corsée pour ce tout nouveau groupe, les fans de David BOWIE ne pourront se contenter d’un petit succès d’estime. Pourtant, David fait tout ce qu’il peut pour garder intacte l’image du groupe, il refuse d’apparaître comme le leader, refuse les interviews en solo. Pas simple d’être David BOWIE, mais voici le second album du groupe dont il a été le chanteur.

Il faut faire fort pour emporter l’indécision des masses ! Alors, c’est "You Belong In Rock’n’roll" qui est chargé de les réunir autour du projet de David BOWIE. La guitare est light, ce qui est étonnant chez Gabrels, toujours très bruyant. Le refrain est parvenu jusqu’à nous, ce qui est un gage de qualité. Le billboard anglais s’en souvient, à peine une 33ème modeste place. Les harmonies vocales sont de David, pas de doutes, et l’ambiance générale de la chanson évoque les KINKS avec un son plus moderne, tout ceci sonne un peu garage et déménage pas mal. "Baby Universal" tire donc pas mal les marrons du feu. Malgré un son un brin crado, le ton de "One Shot" évoque immédiatement les eighties avec un Gabrels très esthétique. Un premier solo à la wah-wah déchire bien l’espace temps, alors que David se donne à fond. Il y a de la new-wave là-dedans, mais la gratte est juste nucléaire. Elles charteront toutes deux dans la billboard alternatif US.

Plusieurs collaborations de David avec son petit génie de gratteux Reeves sont là : "Amlapura" semble sortie d’un joli nuage de beuh. On se croirait en train de fumer un cone géant au sommet du Daulagiri. Figurez-vous que c’est addictif, mais oui ! Nous revenons vers les compos de David quelques années auparavant avec "Betty Wrong" qui ne marque guère les esprits. Puis la gratte de "You Can’t Talk" rappelle un peu celle de Dick DALE pour son agressivité, mais ce titre alternatif porte déjà en lui l’influence de Trent Reznor, le papa de NINE INCH NAILS, un peu brouillon à mon sens. "Shopping For Girls" pêche un peu par manque de réalisme, il y a la touche de David, mais l’ensemble reste peu convaincant.

Les compositions des jumeaux Sales avec David sonnent très différentes du reste ! Nous réinvestissons le Punk avec "Hammerhead", certes Reeves en fout de partout, comme le vilain petit canard qu’il est, mais oui, c’est du punk, et en prime un sax joué par David ! "Goodbye Mr Ed" sonne seventies mais avec un son plutôt punky, pas désagréable. Un petit côté bluesy crasseux se dégage de "Stateside", chanté par le batteur Hunt Sales avec une voix pas si vilaine, et Reeves en rajoute de partout. "Sorry" est une compo de Hunt aussi chantée par lui-même. David fait vraiment un max pour donner à TIN MACHINE une identité de groupe. Compo atmosphérique à l’identité nébuleuse, qu’il convient d’écouter plusieurs fois, mais le chant me semble peu judicieux.

David en profite pour reprendre ses collègues de ROXY MUSIC, on sait que le Thin White Duke est avant tout un fan de musique, alors cette version de "If There Is Something" est tout à fait sympa. On y reconnaît bien les rythmes proposés par ENO et Manzanera – Gabrels fait beaucoup plus de bruit que Phil ! - sur cette composition évidente de Bryan FERRY. On revient vers du proto punk à la DICTATORS ou les NEW YORK DOLLS sur "A Big Hurt", beaucoup de boucan et un état d’esprit impeccable pour sûr ! Ca fait sourire mais ça ne se retient pas ! C’est une compo de David, mais oui.

C’est le premier et seul album de David BOWIE à ne pas intégrer le top 30 du Billboard anglais, un vrai camouflet à la face de l’ex-Ziggy Stardust. TIN MACHINE ne s’en relève pas, se séparant à la fin de la tournée promouvant l’opus. David reprend dès lors le cours de sa carrière, mais emporte avec lui le prodigieux guitariste qu’est Reeves Gabrels. Il nous reste "You Belong In Rock’n’roll" pour conclure l’affaire et je reste sur un trois d’estime.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Chris REA
Santo Spirito Blues (2011)
Le dernier album de Rea




Axel BAUER
Personne N'est Parfait (2000)
Imparfait mais sonne bien


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- David Bowie (chant-guitare)
- Reeves Gabrels (guitare)
- Tony Sales (basse)
- Hunt Sales (batterie-chant)


1. Baby Universal
2. One Shot
3. You Belong In Rock’n’roll
4. If There Is Something
5. Amlapura
6. Betty Wrong
7. You Can’t Talk
8. Stateside
9. Shopping For Girls
10. A Big Hurt
11. Sorry
12. Goodbye Mr Ed
13. Hammerhead



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod