Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 Clair Obscur
2024 Hope Despite Everything
 

- Style + Membre : Hegoa

Gabriel KELLER - Hope Despite Everything (2024)
Par MARCO STIVELL le 19 Mai 2024          Consultée 408 fois

Aurait-on ici l'album progressif français de l'année ? D'aucuns pourraient avancer que cette affirmation est un peu abusive (il s'agit bien d'une assonance en 'a', c'est voulu), mais en même temps, Gabriel KELLER le vaut bien. Deux ans ont passé, déjà, depuis son album Clair Obscur, mais le guitariste de feu HEGOA, en bon sensible-stakhanoviste, n'a fait que s'améliorer, tout en proposant le même registre de musique.

Hope Despite Everything, un titre éloquent nourri, tout comme son contenu concept à nouveau, de la période intense de conflits internationaux qui font le bonheur au moins des médias. En musique, Gabriel KELLER se rapproche plutôt des victimes, notamment celles qu'on envoie au front et celles qui les attendent, en l'occurrence une mère avec son fils, réunis par des lettres, séparés par le doute, l'horreur... Autant le premier album passait de la lumière à l'ombre, autant le propos global fait l'inverse, s'articulant autour de cette liaison forte de toute une vie, passant effectivement de la noirceur à l'espoir nécessaire, pour finir sur une note d'amour sincère.

Et le résultat est là, riche, magnifique, d'un bout à l'autre, ou presque. On ne peut pas dire que les sons de bataille qui fait rage sur "Why" en introduction d'ensemble soient beaux en soi, mais ils sont nécessaires, posent l'ambiance, on est tout de suite dans le vif du sujet. Puis, très vite, la guitare électrique distordue s'en mêle, ainsi que l'acoustique en arpège doux, pour une marche lente en soutien à la chorale. La chorale ! Mot générique parce qu'effet groupé ici, mais qui concerne la totalité des interventions vocales sur ce disque, comprenant certes celles de l'artiste principal lui-même, plutôt en fond ; aussi, et surtout, celles des jeunes femmes dont il s'entoure une nouvelle fois.

Tout comme pour Clair Obscur, on rencontre à loisir les timbres de Charlotte Gagnor (en lead pour "Oppression" et "Poussières Eternelles", respectivement duos avec les 'petites nouvelles' Manon Coursol et Angelina Pelluet), Lucie Lacour (également violoncelliste), et plus encore, Emi B. Depuis KING CRIMSON en 1969 et GENESIS en 1970, le rock progressif à pop mélodiquement ciselée possède déjà une identité forte. Dès qu'une chanteuse est mise en avant, comme on le sait notamment grâce au RENAISSANCE millésimé 1972 et après, cela donne tout de suite une autre couleur, plus de charme. Au niveau français, cela concernait encore HEGOA et le premier KELLER solo il n'y a pas si longtemps. Mais là, cela fait cinq vocalistes femmes, dont une 'favorite' (Emi B) et deux 'dauphines' qui, tout comme elles (et parfois lui), se chargent de choeurs magistraux, avec une maturité acquise par rapport à 2022.

Est-il pertinent d'aller plus loin, pour détailler chaque morceau et dire combien ce travail est réussi, plus encore que le précédent, en accord avec ce seul critère ? "The Guns Are Approaching", reportage sanglant du fils au front, et qui n'est pas sans évoquer HEGOA ni le CAMEL de The Snow Goose (1975), entrelace les voix des chanteuses, évolue en groove féminin du plus bel effet avant de se terminer en magie de guitares solistes double par KELLER avec Charlie Henry, son collègue et ami bien connu et le plus fidèle depuis l'époque 'groupe'. Les deux parties de "The Letter" oscillent entre complaintes folk/planantes et rythmiques 'heavy', instrumentales ou chantées, canons vocaux et incantations compris, Emi B revenant quand on l'attend le moins et pour notre plus grand plaisir.

Idem pour "No Surrender", pétri de caractère, pimenté de métriques impaires, débuté par Gabriel KELLER au chant pour mieux nous surprendre avec le retour des belles sirènes. "Change" ne choisit guère entre reggae-rock et refrain californien distingué, une envolée blues-rock de guitares jumelles et une Emi B monologuant avec délice. Sous la portée de Charlotte Gagnor comme celle de Lucie Lacour au violoncelle, les deux titres en français nous émerveillent, passant d'un domaine médiéval à la féérie la plus ample et toujours avec de bonnes évolutions. "Your Way" et son mélange folk solaire-pont nerveux-fin militaire, la complainte valsée "My Son" et enfin "Mahaut", aussi cristalline qu'opératique dans sa grandeur crescendo, achève de nous convaincre que le niveau de qualité rejoint celui de l'effort proposé.

Il y a certes moins d'instrumentistes que sur le premier, pas de cuivres etc. et peut-être un manque léger au niveau des basses (fréquences comme l'instrument, joué par KELLER) se fait-il ressentir parfois. Le son demeure toutefois personnel, artisanal, preuve étant qu'il n'est point besoin de gros moyens pour faire du pop-prog d'orfèvre. Et puis, niveau batterie, on retrouve Lucas Biguet-Mermet ainsi que Simon Rebuffat pour deux titres, en soliste invité le violon de Jérôme Aubernon, histoire de réemployer une équipe forte d'un point de vue masculin, gagnante du côté instrumental, autant que le féminin d'un autre. La parité, c'est si bien ; de même, la musique de cet album, indispensable aux amateurs du genre.

Note réelle : 4,5
Sortie en juin.

https://gabrielkeller.fr/produit/album-cd-hope-despite-everything-edition-collector/

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MARCO STIVELL :


Steven WILSON
Grace For Drowning (2011)
Entre ombre et lumière

(+ 1 kro-express)



TWELFTH NIGHT
Live At The Target (1981)
Rock néo-progressif


Marquez et partagez







 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Gabriel Keller (guitares, basse, percussions, choeurs, design)
- Emi B, Charlotte Gagnor (chant, choeurs)
- Lucie Lacour (violoncelle, choeurs, vibraphone)
- Lucas Biguet-mermet, Simon Rebuffat (batterie)
- Charlie Henry (guitares)
- Manon Coursol, Angelina Pelluet (chant)
- Jérôme Aubernon (violon)


1. Why
2. The Letter (part 1)
3. The Guns Are Approaching
4. The Letter (part 2)
5. My Son
6. No Surrender
7. Oppression
8. Poussières Eternelles
9. Your Way
10. Change
11. Mahaut



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod