Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fatboy Slim, The Prodigy

The CHEMICAL BROTHERS - We Are The Night (2007)
Par SEIJITSU le 6 Septembre 2009          Consultée 2786 fois

Le Big Beat est mort il y a bien des années, tout le monde sait ça. Ce genre préhistorique a dû recevoir le coup de grâce après les années 2000. Et si j’étais de mauvaise humeur, j’irais jusqu’à affirmer que c’est tout le mouvement de la musique électronique qui a été touché à l’époque. Mais comme la journée a bien débutée, je ne vais pas vous embêter avec ça.
Le bug de l’an 2000 ayant affecté les machines et les synthés de l’époque, provoquant des sonorités vulgaires et souvent ridicules, de drôles de DJ apparurent, portant la grande majorité du temps un pseudo commençant par David.
Les grands noms de l’électro des années 90 ont soit succombé à cette médiocrité, ou bien sont tombés dans l’anonymat. Ces exemples s’appliquent très bien aux grands du Big Beat comme Fatboy Slim, qui ne fait plus l’unanimité, et Prodigy, qui semble être en pré-retraite.

Pourtant un groupe a continué à être présent, à sortir des albums et donc à faire parler de lui, ce sont les Chemical Brothers. Mais malgré ses sorties régulières, le groupe n’a jamais réussi à retrouver son niveau d’antan, leur dernier coup de maître datant tout de même de Surrender, album sorti en… 1999 !
Que penser alors de cette nouvelle sortie en cette fin de décennie ? Pas grand-chose, si ce n’est que la qualité est encore une fois au rendez-vous malgré tout. Mais j’exagère tout de même un peu, car We Are The Night est une bonne surprise. Il s’agit du meilleur album du groupe depuis Surrender, rien que ça !
Évidemment, la surprise vient de la qualité globale de l’album, car question innovation, il n’y a rien à se mettre sous la dent. Oui, je vous le donne en mille : c’est un retour aux sources ! Ben voyons ! Le groupe joue la carte de la sécurité, pas folle la guêpe.

Pourtant, malgré ce manque total de nouveauté, on prend un énorme plaisir à écouter cette galette, qui contient de très bons titres comme le psychédélique « We Are The Night », « Saturate », le mélodieux « A Modern Midnight Conversation » et surtout le surpuissant « Burst Generator » (le meilleur titre du disque).
Et comme les habitudes ont la vie dure, le duo nous sort une belle quantité de collaborations comme l’excellente « All Rights Reversed » avec le groupe Klaxons, « Battle Scars » avec Willy Mason et la jolie berceuse « The Pills Won't Help You Now » avec Tim Smith du groupe Midlake.

Cependant, si je salue l’homogénéité de l’album ainsi que sa cohérence – le groupe a d’ailleurs rajouté une intro et un morceau de transition pour renforcer tout ça –, je ne peux pas m’empêcher de pester contre les deux singles très mal choisis par le groupe.
« Do It Again » par exemple, single racoleur avec la participation d’un clone de Justin Timberlake, (oui, ça m’a fait peur moi aussi) n’est qu’une vulgaire resucée de « Hey Boy Hey Girl ». Et aussi « The Salmon Dance », un morceau hip-hop assez drôle (le clip vidéo est d’ailleurs réussi à ce niveau-là), mais dénué du moindre intérêt musical.
Néanmoins, si l’album n’est pas parfait, dans sa globalité il convainc sans problème.

En définitive, We Are The Night (malgré ce titre très prétentieux), se révèle bien supérieur à Come With Us, qui manquait clairement d’identité et qui était doté de sonorités house lassantes à la longue, mais aussi supérieur à Push The Button, disque bancal avec quelques expérimentations hip-hop particulièrement saugrenues.
Cet album nous conforte aussi dans l’idée que les Chemical Brothers ne referont sans doute plus des disques de la trempe de leurs trois premiers albums studio. Tout cela est désormais derrière eux.
Mais si le groupe continue à nous proposer de la bonne musique malgré tout, devrions nous les en blâmer ?

Note véritable : 3.5/5

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SEIJITSU :


LFO
Advance (1996)
IDM classieux




The ORB
The Orb's Adventures Beyond The Ultraworld (1991)
Allo Houston ? ici the orb !


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



- Tom Rowlands (tout)
- Ed Simons (tout)
- Willy Mason (invité, chant)
- Klaxons (invité, chant)
- Lightspeed Champion (invité, chant)
- Ali Love (invité, chant)
- Fatlip (invité, chant)
- Tim Smith (invité, chant)


1. No Path To Follow
2. We Are The Night
3. All Rights Reversed
4. Saturate
5. Do It Again
6. Das Spiegel
7. The Salmon Dance
8. Burst Generator
9. A Modern Midnight Conversation
10. Battle Scars
11. Harpoons
12. The Pills Won't Help You Now



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod