Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Air
- Membre : Skywatchers
 

 Site Officiel (669)

I MONSTER - A Dense Swarm Of Ancient Stars (2009)
Par SASKATCHEWAN le 17 Août 2009          Consultée 2578 fois

Un deuxième album, ça sert à confirmer. Cette devise-là, on aurait pu l’inscrire au fronton de nos mairies. Mais au dernier moment, on a trouvé une belle devise en trois pieds qui sonnait bien mieux… Et puis confirmer pour quoi ? Confirmer pour qui ? Pour ses fans évidemment, et pour que ces fans le restent, les indifférents étant nettement moins prisés. Prisés par qui ? Par I MONSTER. I MONSTER qui ? I MONSTER : duo électro-pop-gigue anglo-saxon pas manchot ; un premier album fort sympathique et original, quelques musiques de pub et puis plus rien… Oui, plus rien ! Un deuxième album, ça sert à confirmer, certes, mais comme toute formalité administrative, cette confirmation a ses délais : 700 jours ouvrables, au bas mot ; 2 ans, pour ceux qui osent respirer et continuer à vivre les dimanches et jours fériés. De 2003 à 2009, ça ne fait pas deux ans. Circonstance aggravante, surtout pour des familiers du monde de la pub, A Dense Swarm Of Ancient Stars – c’est le nom du retardataire – déboule dans les étales sans la moindre promotion. Certains groupes de pop n’ont rien à envier aux Japonais dans leur zéro.

Toutefois, il faut bien l’admettre, ce délai possède ses avantages. Là où beaucoup d’autres groupes s’appliquent à pondre trois albums médiocres dans le même laps de temps, I MONSTER, lui, extirpe un album presque excellent de son haut de forme après six ans d’incubation. Pourtant, A Dense Swarm Of Ancient Stars est de ces coucous que l’on aime voir fondre puis se désintégrer sur le pont d’un porte-avions. L’album joue de facilités : il est plus pop qu’électronique, ses titres sont courts, jouent à fond sur la mélodie, et il ne fait aucun doute que la plupart d’entre eux accompagneraient avantageusement une pub pour une compagnie aérienne (toujours les avions !). Cependant, contrairement, à beaucoup de ses camarades de cour de récré, A Dense Swarm Of Ancient Stars tient la durée. Une petite chose toute simple comme « Lust For A Vampyr », avec son refrain accrocheur, son instrumentation légère et son chant mutin, ne lasse pas. Même les jours de pluie… Surtout les jours de pluie ! Idem pour « A Sucker For Your Sound » et son trio voix/saxo/guitare sèche. Là, on touche du doigt le mystère de la pop (amen !) : une mélodie à s’écrier : « Ah ! trop facile ! », et à fredonner inconsciemment, un rythme que l’on reproduit en frappant des mains, des paroles en roue libre et une chanteuse qui fera dire sur un ton rêveur à (presque) toutes les petites filles : « Plus tard, je veux être chanteuse ! ». Con, mais imparable.

Deux mots surgissent alors : « easy-listening ». Certes, I MONSTER est facile à écouter. Mais, au-delà de sa traduction littérale, il flotte autour de « l’easy-listening » un parfum d’ostracisme. Bannis, les simplets ! Là où les pseudos doctes du Moyen-âge vilipendaient la populace à coups de latin fantaisiste, les chantres de la « hype » matraquent en anglais. A coups d’Anglais, parades d’Anglais. I MONSTER utilise à fond l’autodérision et fait de A Dense Swarm Of Ancient Stars un pot-pourri joyeusement décalé qui se moque de lui-même et de ses auditeurs. Les interludes sont grotesques : sur « Mr. Mallard », un « Ouin-ouin ! » tout droit sorti du Muppet Show vient égratigner le verni de respectabilité que procurait la voix d’un majordome. Les chansons ne sont pas en reste : sur « Dear John », ritournelle aux accents de cabaret, on nous raconte l’histoire de John, un comptable prisonnier de ses chiffres ; sur « Inzects », une atmosphère digne d’une série B horrifique se mêle étrangement aux battements d’ailes d’un moustique et aux suppliques du chanteur : « Leave us alone ! Leave us alone ! » Que fallait-il attendre d’autre d’un album qui s’ouvre sur une musique de cirque (« The Circus Of Deaf ») ?

L’aspect bigarré de la musique d’I MONSTER transparaît encore dans la variété des genres abordés (dans l’abordage du genre variété ?). Comme sur l’album précédent, Neveroddoreven, le duo anglais visite tous les recoins de la pop et de la musique électronique, du faux rock indé « She’s Giving Me The I » au très dopplereffektien « Inzects 2 – The Mutations » (rapprochement improbable, mais justifié par un flagrant délit de fourmillements technoïdes).
I MONSTER ne se gêne pas non plus pour parsemer son album de références : la caisse enregistreuse de « Money » de PINK FLOYD sur « Dear John », un certain arrière-goût de Rocky Horror Show sur « The Best », pourtant une improbable reprise de Tina TURNER, et dix autres : « Tiens ! j’ai déjà entendu ça quelque part ! », sur lesquels on ne parvient pas à mettre de noms. A Dense Swarm Of Ancient Stars est donc bien un fourre-tout ; cette qualité est aussi son excès : l’album recèle quelques titres dispensables tels que « Coconut » ou encore la très policée « Sickly Suite ».

En définitive, A Dense Swarm Of Ancient Stars est une belle surprise pour ceux qui, comme moi, n’attendaient plus rien d’I MONSTER. Le deuxième album du groupe souligne pleinement le paradoxe de la musique du duo de Sheffield : taillée pour le plus grand nombre, elle semble tirer tout son charme de sa faculté à passer inaperçue.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


SQUAREPUSHER
Ultravisitor (2004)
Chef-d'oeuvre boursouflé




KANGDING RAY
Pentaki Slopes (2012)
Techno glaciale


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Jarrod Gosling (arrangements électroniques)
- Dean Honer (arrangements électroniques)
- Philly Smith (invité, chant)
- Stuart Owen (invité, guitares)
- Ross Orton (invité, batterie)
- Tim Mccall (invité, guitares)
- Nick Burke (invité, guitares)
- The E Fiddler (invités, violon)
- Michael Ronald Somerset Ward (invités, saxophones, flûte, sifflets)


1. The Circus Of Deaf
2. A Sucker For Your Sound
3. Goodbye Sun
4. Cool Coconuts
5. Lust For A Vampyr
6. Mr. Mallard
7. She's Giving Me The I
8. Escape From New Yorkshire
9. Dear John
10. Inzects
11. Inzects 2 - The Mutations
- sickly Suite
12. I How Are You?
13. Ii Out Of The Shadows
14. Iii Gone
15. A Pod Is Waiting
16. The Best



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod