Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2003 Billy Talent
2006 1 II
2009 III
2012 Dead Silence
 

 Billytalent.fr (831)

BILLY TALENT - Iii (2009)
Par FROMAGE_ENRAGE le 4 Février 2010          Consultée 2005 fois

Ô joie ! Les Canadiens de BILLY TALENT nous reviennent enfin en 2009 avec un troisième opus ! Moi qui avais franchement apprécié le précédent, c'est en toute confiance que je me suis attelé à l'écoute de ce nouveau disque, qui tourne en boucle ces derniers temps.

Une fois n'est pas coutume, j'aimerais bien m'attarder quelque peu sur le titre de la galette. Et des précédentes, en fait. Trois albums, tous éponymes, que seuls différencient les numéros I, II, et III (je ne compte pas le tout premier sorti sous leur ancien nom, PEZZ), comme si BILLY TALENT écrivait sa propre histoire.
Important, ça un album éponyme chez un groupe. Identitaire. Volonté d'affirmer (ou de réaffirmer ?) qui l'on est, de se faire une place au soleil. C'est comme ça que je le vois. LED ZEPPELIN (et bien d'autres, bien sûr !) l'a bien fait en son temps, et à quatre reprises, difficile alors de reprocher à BILLY TALENT son manque d'imagination.
Je comprends d'autant plus cette démarche systématique que le groupe, selon moi, a une réelle patte et se démarque nettement de ses collègues. Il fait SA musique. Quoi de plus normal alors que de marquer ses albums de son nom ? Et celui qui nous intéresse aujourd'hui est un troisième manifeste. BILLY TALENT est le mouton noir du troupeau, pour notre plus grand plaisir.

Difficile de ne pas parler du chant en tout premier lieu, et d'ailleurs je ne me risquerais pas à zapper cette composante essentielle de la musique du groupe. Parfois caressant et mélodique, mais se révélant également sous un jour plus tranchant (écoutez par exemple « Covered In Cowardive » sur le deuxième album). Première marque d'identité donc.
Deuxièmement, BILLY TALENT maîtrise à merveille l'art du refrain. Accessible ? Le groupe ne s'en cache pas, et sait rallier l'auditeur de son côté.

Cependant, les premières écoutes amènent tout de même un constat assez évident, gênant : nos Canadiens ont perdu en impact. Ils ont lésiné sur les amplis qui pètent, les grosses guitares qui font « grrr » très fort, la rage au corps. Avant ils crachaient la foudre, maintenant c'est à peine s'ils vous lancent un apéricube (au saumon, mon préféré !) au visage. Ils sont rentrés dans le rang. Et en 2009 BILLY TALENT présente un nouveau visage.
Mais n'exagérons rien et relativisons ce qu'il serait déraisonnable d'appeler une « trahison ». Car à part une partie de son mordant brut, qu'est-ce qui a changé chez nos Canadiens ? Bah rien. Une modification mineure dans la recette (bien rôdée en plus de ça) et ça fait la gueule ? Ah non alors, pas chez moi. Et ce disque a su me séduire (façon de parler hein, les disques sont de mauvais coups au plumard en plus de ne jamais payer leur part au resto).

Je reprends ma petite liste où elle en était restée. Les refrains donc. Foutredieu, y'a un tour de main indéniable là-dedans. De quoi chanter / sauter dans tous les coins / serrer le poing / s'évanouir en concert (pour les plus midinettes d'entre vous) / manger des corn-flakes / etc. Bref, efficacité.
Une autre marque d'identité, pour moi, ce sont les chœurs. Le groupe sait fort bien en faire usage : écoutez comment, par exemple, ils dynamisent les couplets de « Turn Your Back » (un de mes titres préférés, avec gros riff costaud à la clé, comme quoi BILLY TALENT n'a pas totalement mis sa hargne au placard non plus).
Bref, chaque aspect de la musique du groupe est dosé, maîtrisé, mesuré. Mélodies addictives (celle de « Rusted From The Rain » est l'une de mes favorites), riffs bien foutus, quelques soli pas dégueulasses, tout est là pour passer un bon moment. L'album sait varier son propos (toutes proportions gardées hein, ça reste du punk-rock) entre vitesse et pesanteur. Je pense en l'occurrence au sautillant « Definition Of Destiny », qui contraste quelque peu avec le plombé « Sudden Movements ».

Pas de titres spécialement médiocres à signaler ; les deux singles placés en ouverture ne me convainquent pas à 100%. « Diamond On A Landmine », qui m'enthousiasmait réellement au départ, a un peu baissé dans mon estime.

Soyez francs, les copains. Ça se voit tant que ça que je galère pour trouver des points négatifs à cet album ? Faut croire que oui. Allez, récréation, on passe aux aspects positifs.
Un trio de fermeture qui décape comme au bon vieux temps, une subtile émotion distillée tout au long de ces 42 minutes. La faute, entre autres, à un contenu parolier grave dans l'ensemble et vraiment intéressant. Je vous citerais volontiers « Saint Veronika » et « White Sparrows », mes deux titres préférés, qui touchent droit au cœur (surtout la deuxième, splendide).
Mais il y a aussi cette petite touche aigre-douce vraiment émouvante. Le passage calme de « Saint Veronika » avant que le dernier refrain ne retentisse, la progression de « The Dead Can't Testisfy », et même « Diamond On A Landmine » (et ses chœurs que d'aucuns trouveront cucul), la liste est longue.

Après cette chronique au suspense en carton-pâte (ben oui, la note c'est ce qu'on voit en premier, ne nous voilons pas la face, on n’est pas à Kaboul ici), passons à une conclusion qui n'étonnera personne. Ce troisième opus de BILLY TALENT est d'un grand cru. En 2009 les Canadiens ont arrêté la musculation bête et méchante, jouent d'avantage les crooners à travers des titres plus posés. Sans laisser de côté leur patate communicative (merci à McCain qui sponsorise le groupe). You-hou !

A lire aussi en PUNK-ROCK par FROMAGE_ENRAGE :


The GASLIGHT ANTHEM
The '59 Sound (2008)
Punk-rock




SOCIAL DISTORTION
Sex, Love And Rock'n'roll (2004)
Tuerie. what else ?


Marquez et partagez





 
   FROMAGE_ENRAGE

 
  N/A



- Benjamin Kowelewicz (chant)
- Ian Da'sa (guitare, chœurs)
- Jonathan Gallant (basse, chœurs)
- Aaron Solowoniuk (batterie)


1. Devil On My Shoulder
2. Rusted From The Rain
3. Saint Veronika
4. Tears Into Wine
5. White Sparrows
6. Pocketful Of Dreams
7. The Dead Can't Testify
8. Diamond On A Landmine
9. Turn Your Back
10. Suddent Movements
11. Definition Of Destiny



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod