Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2003 Billy Talent
2006 1 II
2009 III
2012 Dead Silence
 

 Billytalent.fr (1433)

BILLY TALENT - Dead Silence (2012)
Par COWBOY BEBOP le 22 Mai 2015          Consultée 1360 fois

La trilogie BILLY TALENT est achevée. Trois albums rageurs et sans détours, aux mélodies frustes mais efficaces et aux refrains imparables bien que sommaires. Il est temps de tourner la page, et le groupe annonce en 2011 que leur nouvel album ne sera pas éponyme, marquant ainsi leur volonté d'évolution. D'après le grand oracle en ligne Wikipedia, Kowalewicz (le chanteur du groupe) aurait déclaré lors d'une interview que leurs nouveaux morceaux étaient très différents de tout ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent. Pourtant mon impression initiale, la première écoute de Dead Silence terminée, a été celle d'un déjà-vu - ou plutôt d'un déjà-entendu. Tout cela ressemble beaucoup à ce que le groupe faisait sur l'album précédent, mais en moins bon. Bien qu'il paraîsse avoir enfin digéré ses influences et trouvé son propre son, le quatuor semble avoir égaré son énergie quelque part en chemin...

Nous avons en effet l'impression qu'en voulant complexifier la structure de ses compositions, le groupe a perdu cette spontanéité, ces mélodies brutales et incisives qui faisaient tout l'intérêt de sa musique. Prenez "Viking Death March", dont la mélodie des couplets est bien plus mémorable que celle du refrain - enfin, ce que nous croyons être le refrain - qui est lui-même précédé d'un break au chant puis à la guitare. Du coup nous sommes perdus, quand hurler avec le poing serré en l'air ? Bon, nous pinaillons peut-être un peu, mais pour nourrir cette chronique, nous nous sommes replongés dans leurs œuvres précédentes, et rien qu'en voyant les titres des chansons leurs refrains nous sont revenus en tête, ou plutôt se sont imposés à nous comme des évidences - bien que nous n'y ayons pas prêté oreille depuis plus de six mois. On ne peut pas vraiment en dire autant des morceaux de Dead Silence, et ce malgré une dizaine d'écoutes consécutives. BILLY TALENT aurait-il perdu son fameux tour de main pour composer des refrains irrésistibles et mémorables ?

Heureusement, on a le droit a quelque petites bombes qui font enfin décoller l'album : "Runnin' Across The Tracks" gère très bien les différents tempos, accélérant jusqu'au refrain qui donne envie de courir à en perdre haleine, "Dead Silence" et ses relents de marche militaire n'est pas mauvaise, "Crooked Minds" fait un bon usage des chœurs, et "Hanging By A Thread" rappelle la puissance que le groupe est capable de déployer. Mais aucune de ces chansons n'est très différente de ce que BILLY TALENT faisait jusqu'ici...

On constate tout de même une certaine évolution dans les paroles, bien plus vindicatives, comme le veut la "tradition punk". La société de consommation dans "Surprise Surprise", les corporations malfaisantes dans "Crooked Minds", les abus religieux dans "Viking Death March", sans oublier la pollution et la médiocrité des masses, tous les clichés y passent. Nous préférions de loin les thèmes abordés sur les albums précédents, plus personnels et bien plus émouvants (la magnifique "White Sparrow" sur Billy Talent III) à un positionnement vaguement méprisant et d'autant plus hypocrite que la musique du groupe est plutôt orientée grand public, pour ne pas dire commerciale.

Au niveau de l'évolution purement musicale, le quatuor s'essaie au power-ballads sans grand succès : "Stand Up And Run" est passable et "Show Me The Way" est franchement lassante. On a aussi le droit a un peu de piano sur quelques titres ("Swallowed Up By The Ocean" notamment), quelques solos de guitare pas très convaincants et plutôt superflus, ainsi qu'une introduction faiblarde, trop courte et donc assez inutile ("Lonely Road To Absolution"). Le seul morceau dénotant un changement et qui nous a vraiment convaincu est "Cure For The Ennemy", mettant brillamment en scène une opposition entre des arpèges et un mur de guitares martelant la mélodie, une fusion réussie entre power-pop et punk-rock qui rappelle les meilleurs moments du troisième album éponyme, mais poussée un cran plus loin.

Pris tout seul, Dead Silence est plutôt jouissif, mais quand on le compare aux productions antérieures du groupe, il ressort perdant. Il est toutefois assez compréhensible qu'après s'être donné à fond sur trois albums consécutifs, BILLY TALENT finisse par s'essouffler. La sortie de "Hits" l'année dernière n'augure rien de bon : la parution d'un best-of va généralement de pair avec un manque d'inspiration qu'il faut bien combler d'une manière ou d'une autre. Et ce n'est pas les deux morceaux inédits qui me rassureront : entre l'ennuyeux "Kingdom Of Zod" et la ballade ratée "Chasing The Sun", le groupe semble bel et bien être atteint d'un petit point de côté. L'avenir nous en dira plus...

A lire aussi en PUNK ROCK :


BLONDIE
Parallel Lines (1978)
Il faut un debbie à tout...




SUPERGRASS
I Should Coco (1995)
Punk rock


Marquez et partagez





 
   COWBOY BEBOP

 
  N/A



- Benjamin Kowelewicz (chant)
- Ian Da'sa (guitare, chœurs)
- Jonathan Gallant (basse, chœurs)
- Aaron Solowoniuk (batterie)


1. Lonely Road To Absolution
2. Viking Death March
3. Surprise Surprise
4. Runnin' Across The Tracks
5. Love Was Still Around
6. Stand Up And Run
7. Crooked Minds
8. Man Alive !
9. Hanging By A Thread
10. Cure For The Enemy
11. Don't Count On The Wicked
12. Show Me The Way
13. Swallowed Up By The Ocean
14. Dead Silence



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod