Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ELSA LUNGHINI - Rien Que Pour Ca... (1990)
Par MARCO STIVELL le 29 Avril 2010          Consultée 1609 fois

Au moment où parait son deuxième album, Elsa est encore une adolescente, mais qui s'approche (qui a dit "dangereusement" ??) de l'âge adulte. Elle n'est plus la "petite fille" qui chantait "T'en Va Pas" et "Jour de Neige" avec tant d'innocence, et elle n'en est pas encore à l'état que l'on peut qualifier d' "émancipation totale". L'équipe est restreinte mais son père Georges est toujours bien présent, co-signant avec Vincent-Marie BOUVOT toutes les musiques (à l'exception de celle de la chanson "Rien Que Pour Ca", première composition d'Elsa). Quant aux textes, ils sont presque tous de la plume du célèbre Gérard PRESGURVIC (trois sont de celle de Thierry SECHAN, frère du chanteur Renaud).

L'amour est plus que jamais au centre de toutes les attentions, c'est même le mot le plus répété au cours de l'album. Loin de moi le fait de considérer cela comme "niais" ou "cucul la praline" (que d'expressions que j'aime...), c'est même mon thème préféré et je suis ravi de la manière dont la belle en a parsemé son nouveau recueil de chansons. Même si ce n'est pas encore elle qui écrit ses textes, c'est quand même elle qui les chante. En parlant de la première chanson, il est vrai que ça semble facile d'écrire "Je viens vers toi comme la rivière court vers l'océan", mais ce n'est pas donné à tout le monde de le chanter avec tant de naturel et de douceur. Quant à la manière dont Elsa prononce le "je t'aime" murmuré... hmmm... Enfin bon passons à la suivante, un peu plus rythmée avec un texte nettement moins "charmeur". Ce n'est pas le genre de registre dans lequel on s'attendait à la retrouver même trois ans après "T'en Va Pas" et "Mon Cadeau". La gentille fille a grandi mais ce n'est encore pas l'exemple le plus probant.

Rien Que Pour Ca... (enregistré à Londres) profite de cet aspect pour former un nouvel univers musical autour de la jeune fille, plus personnel, plus féminin aussi. On ne retrouve pas le côté "froid" du premier album (beaucoup moins de réverb', on ressent bien la fin de toute une époque) et même les sons en plastique comme la fausse guitare nylon de "Qu'est-Ce Que Ca Peut Lui Faire ?" ou le faux harmonica de "Faudrait Pas Croire" ne viennent pas entâcher ce nouvel univers. Une autre équipe restreinte, celle des musiciens permet aussi de mieux constater cette unité. Le guitariste se réserve un ou deux solos fous, même chose pour le saxophoniste (bon il joue quand même nettement plus des claviers), tous deux sur "On Verra Bien Demain", chanson au refrain léger mais très sympathique.

Sympa tout comme l'ensemble de l'album en fait... Il n'y a certes pas de hit de la trempe de "Jamais Nous" ou "Un Roman d'Amitié" et c'est ce qui a éclipsé l'ensemble par rapport au précédent, mais bon Elsa semble frappée par une malédiction, il va falloir s'y faire. A part... Oui, il faut le mentionner celui-là, je ne pense qu'il soit paru en single et ça en fait un des bijoux bien cachés, avec "Un Enfant Qui S'en Va" et "Parler" : une excellente petite chanson appelée "L'Amour Sur le Fil". Tous les sons sont en plastique mais ça ne fait rien, on se surprend à répéter le refrain en même temps que les choeurs (des anglais qui chantent en français). "Bats toi", chanson amusante car assez décalée par rapport au reste, et qui a été curieusement placée à la fin...

Bref, une petite collection de chansons peu connues mais qui me satisfait nettement plus que celle du premier album. J'aurais volontiers mis la note maximum, mais je ne suis pas toujours en adéquation avec le choix des arrangements et l'édition que j'ai de cet album présente la musique à un volume trop, vraiment trop faible.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


ZAZIE
Made In Love (1998)
Avec le coeur, un coeur qui bat fort




Richard COCCIANTE
Notre-dame De Paris (avec Luc Plamondon) (1997)
Riez manants ! Mais (ré)écoutez quand même...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Elsa Lunghini (chant, choeurs)
- Richard Cottle (claviers, saxophones, orchestration)
- Al Hodge (guitares)
- Paul Westwood (basse)
- Dave Mattacks (batterie)
- Pete Wingfield (choeurs)
- Katie Kissoon (choeurs)
- Jimmy Chambers (choeurs)


1. Je Viens Vers Toi
2. Pleure Doucement
3. Faudrait Pas Croire
4. Qu'est-ce Que ça Peut Lui Faire
5. On Verra Bien Demain
6. Un Enfant Qui S'en Va
7. L'amour Sur Le Fil
8. Parler
9. Rien Que Pour Ca
10. Je S'rai Là
11. Pour Qui Tu Cours
12. Bats-toi



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod