Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  COMPILATION

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (414)

Laurent VOULZY - Belle-Île En Mer 1977-1988 (1989)
Par MARCO STIVELL le 21 Avril 2015          Consultée 1243 fois

Contrairement à ce qui est parfois indiqué, Belle-Île en Mer 1977-1988 n'est pas la première compilation de Laurent VOULZY : elle a simplement obtenu un plus grand succès que les autres, sous sa forme double vinyle notamment. Ce sont beaucoup de souvenirs personnels qui jaillissent depuis un bas âge... La tête du chanteur qui suscite la sympathie, se découpant sur fond bleu et regardant la mer... Le 33 tours dépassant sur la casquette d'une étagère, il faut se hisser sur une chaise pour l'attraper, et encore... Plus tard, ce sera le premier CD, obtenu en cadeau...

Dans ces années 80 pourtant marquées par un retour en force du single, Laurent VOULZY a toujours su se distinguer, sans doute grâce à son caractère nostalgique mais qui va quand même de l'avant, grâce à des tubes aux couleurs uniques et différents entre eux. Si les compils sont légion en cette période, un best-of de VOULZY, de surcroit double, conserve ce petit quelque chose qui ne doit pas qu'aux souvenirs d'enfance.

En même temps, quand on a « Rockollection », « Bubble Star », « Surfin' Jack », « Idéal Simplifié », « Bopper en Larmes », « Désir, Désir » et tous les autres, l'admiration est forcément à son comble. Ca commence avec la nostalgie de l'adolescence dans les années 60, les filles aux jupes plissées, la Beatlemania, les singles des Beach Boys et des Stones, les vacances au camping des Flots Bleus... Il nous reste ce « truc qui colle encore au coeur et au corps », un riff de guitare emblématique, un chant et des mélodies limpides, l'idée inouïe d'un collage de reprises et pourtant tellement simple... Et encore, ce n'est que la première partie !

Puis après « Rockollection » et son succès retentissant, tout s'enchaîne. « Bubble Star », encore bien ancré dans les sixties avec son refrain convivial, « Surfin' Jack » où SOUCHON vient faire son dandy pour introduire une bonne récréation à la Beach Boys... Le premier 33 tours avec les excellents « Karin Redinger », « Le Coeur Grenadine », « Cocktail Chez Mademoiselle » et « Grimaud »... L'arrivée des synthétiseurs avec « Idéal Simplifié », dont l'esprit ballade flower-power est prolongé plus loin avec « Désir, Désir », duo efficace avec l'actrice Véronique Jannot (alors Mme VOULZY). On aime sa manière légère de parler des histoires d'amour, son refrain sous forme de charade et l'arrangement toujours soigné, en particulier aux voix.

L'idée est de conserver les meilleurs efforts du tandem SOUCHON/VOULZY même si l'on réalise que dans de nombreux cas, cela se conjugue au mode du succès. La formule du « single face A » ou « single isolé » marche aussi bien que celle des morceaux-phares de 33 tours, et la diversité demeure un point fort, notamment lorsque l'on débouche sur les années 80 et l'album Bopper en Larmes dont le meilleur est retenu, « Ricken », la chanson-titre mais également « Mayenne », morceau court et planant qui annonce un futur domaine de prédilection.

Si après cela, VOULZY mettra du temps à publier un nouveau 33 tours, il proposera encore des pépites du côté des singles, et dont la présence ici (comme les tout premiers) justifie à elle seule l'achat de ce best-of. À mille lieues de « Désir, Désir » et « Bubble Star », on trouve « Les Nuits Sans Kim Wilde », qui marque en 1985 le début d'une longue et collaboration fructueuse avec le claviériste et arrangeur Michel Coeuriot, aussi bien pour VOULZY que pour SOUCHON. Ce dernier développe l'idée du fan en manque de son idole, l'interprète de « Cambodia » et « Kids in America » qui intervient à la fin de ce morceau ouvertement disco et eighties, avec basses programmées et synthés qui pleuvent.

Le génie mélodique de VOULZY opère toujours (ces enchaînements, ces refrains !) et le clip se regarde non sans sourire, avec un guadeloupéen réincarné en Prince et Michael Jackson (moonwalk intégré) ainsi que des références bien d'époque. Bref, à voir ! Et bien sûr à réécouter, « My Song of You », merveille de délicatesse (« Something » à l'échelle SOUCHON/VOULZY), et « Belle-Île en Mer » avec son texte ensoleillé, son énumération de noms d'îles pour renforcer le voyage et ses vagues de synthé, élue à l'époque « meilleure chanson française du XXème siècle », rien que ça ! Toutes ces mélodies, ces variétés que Laurent traîne, elles trouvent encore un point d'orgue avec « Le Soleil Donne » en 1988, texte faussement naïf à la SOUCHON et à vocation humaniste, en différentes langues sur une biguine pour le moins dynamique, garnie de ruptures inattendues. Cela reste d'une grande classe, même si je l'ai toujours moins aimée.

Un excellent condensé de tubes et d'un talent hors-normes en France, à posséder !

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


EMJI
Folies Douces (2016)
Caractère de feu, comme les cheveux




The DICE
Broken Rules (1981)
Encore un qui n'a pas marché, et pourtant...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Rockollection
2. Bubble Star
3. Karin Rédinger
4. Cocktail Chez Mademoiselle
5. Grimaud
6. Le Cœur Grenadine
7. Surfing Jack
8. Idéal Simplifié
9. Ricken
10. Liebe
11. Bopper En Larmes
12. Mayenne
13. Désir, Désir
14. Les Nuits Sans Kim Wilde
15. Belle-Île-en-mer, Marie-galante
16. My Song Of You
17. Le Soleil Donne



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod