Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


LIQUIDO - At The Rocks (2000)
Par GEGERS le 11 Juin 2010          Consultée 917 fois

Samedi : J'ai 14 ans, et je suis un rebelle. J'exhibe fièrement, bien calé sous mon bras, mon nouveau skate sur lequel j'ai habilement tagué le signe anarchiste et « No Future ». Je sais pas trop ce que ça veut dire, mais ça ne plaît pas à ma mère, donc c'est cool. Je rejoins les potes au skatepark. Nous nous éclatons et buvons du Fanta au son de « The Joke Is On You », « Made in California » et « On the Radio » de LIQUIDO. Jason (ouais, en fait il s'appelle Jules, mais c'est naze) nous a dit que le groupe est allemand, et non pas américain comme on le pensait au départ. Tant pis, on trouve que la musique hyper-puissante du groupe s'accorde parfaitement bien avec les tricks de ouf qu'on fait toute l'aprèm au park. LIQUIDO, ça nique tout, rien que le nom du groupe déchire sa race. Les bouffons de la classe écoutent Sum 41, mais nous on trouve ça trop hardcore. LIQUIDO, ça pète mais sans faire saigner les oreilles, c'est ça qui est bon.

Lundi : Les adultes sont tous des cons. Mes profs comprennent pas que si j'en a rien à foutre des maths, c'est parce que ça ne me servira à rien pour devenir une célébrité ! Je rentre à la maison, c'est l'heure du goûter. Ma mère en rajoute une couche sur mon bulletin. « Mais qu'est-ce qu'on va faire de toi ? » qu'elle me dit. Je vais me réfugier dans ma chambre en claquant la porte, histoire de dire quoi. Je m'écroule sur le lit et je mets « Catch Me » de LIQUIDO à donf. Ce groupe, c'est le seul qui arrive à comprendre la difficulté de notre existence à nous, les ados. Ils portent pas de baggy, mais ils sont cools quand même. Ils font cracher les guitares, et en même temps ils se la jouent super torturés, un peu comme moi, j'adore ! Et puis quand je mets « Tired », c'est l'explosion. C'est un peu leur « Bohemian Rhapsody » à eux (enfin dans tous les cas pour moi c'est largement meilleur que ces vieux ringards de Queen). Un piano, et pis la voix du chanteur, et là paf ! Les guitares arrivent, ça change de rythme, c'est du pur bonheur ! Ça me donnerait presque envie de mettre mes albums de Blink 182 au placard, tiens.

Mercredi : J'ai utilisé mes problèmes en maths pour me faire inviter en douce chez Jenny (ouais en fait elle s'appelle Josiane, mais c'est naze) afin qu'elle m'aide à réviser. Je lui propose de mettre un peu de musique en fond, elle est d'accord. Quoi de mieux que « The Opera » de LIQUIDO pour tenter une approche ? C'est doux, mélodique, je comprends pas les paroles mais ça doit parler d'amour vu comme le chanteur il a l'air triste. Je m'approche de Jenny, en faisant gaffe à viser entre les boutons et à ne pas accrocher mon appareil dentaire au sien, et là paf ! Non non, le morceau n'a pas changé de rythme, c'est Jenny qui vient de me coller une baffe, dans le genre qui laisse une trace. « Notre amitié est trop forte » qu'elle me dit la Josiane. Ouais, c'est surtout qu'au collège on a du lui dire que j'avais déjà tenté le coup avec ses copines, en utilisant une chanson différente de LIQUIDO à chaque fois. Décidément, cet album m'accompagne dans tous les moments de ma vie, c'est pas à ça qu'on reconnaît un chef-d'œuvre ? Ça fera le deuxième de ma discographie, avec le premier album de Good Charlotte.

Samedi : Départ en vacances. Et bien sûr, on est pris dans les bouchons. Je tanne ma mère pour qu'elle accepte de mettre l'album de LIQUIDO dans le lecteur cd. J'ai réussi à l'appâter avec « Play Some Rock ». Y'a des guitares, mais aussi du piano et surtout des chœurs d'enfants, et ça ferait pas de mal à une mouche, du coup les parents trouvent ça à leur goût. Un peu comme « Finally Fine », où les gentils nenfants reviennent pousser la chansonnette avec le chanteur. Le riff est identique du début à la fin, mais si ça peut faire qu'on écoute autre chose que ces vieux croulants des Who ou des Stooges, groupes préférés de mon paternel qui n'y connaît rien à la vraie musique, c'est bien là le principal. Heureusement que LIQUIDO est là pour parer à toutes les situations de mon existence bien remplie. Vive le punk-rock, le vrai !

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


RUNRIG
Everything You See (2007)
L'année du déluge




NOIR SILENCE
Plus De Mal Que De Peur (2013)
L'accomplissement, made in Québec


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Wolfgang Schrödl (chant, guitare, piano)
- Wolfgang Maier (batterie)
- Stefan Schulte-holthaus (basse)
- Tim Eiermann (chant, guitare)


1. The Joke Is On You
2. Parkdrive 31
3. Catch Me
4. Tired
5. The Opera
6. Made In California
7. Play Some Rock
8. On The Radio
9. Suzanne (is A Liar)
10. Finally Fine
11. Curtain Fall



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod