Recherche avancée       Liste groupes



      
NOISE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Un Myspace Non Officiel (291)
 Le Site Du Studio De Steve Albini (426)

SHELLAC - At Action Park (1994)
Par MONSIEUR N le 17 Juin 2010          Consultée 1461 fois

SHELLAC est-il un vrai groupe ? Vous avez deux heures.

SHELLAC c’est d’abord de la philosophie. Austère. Tout analogique, pas d’overdubs, pas de claviers, pas de samples, pas de sucre dans le café, pas de pitié pour les croissants. Le groupe mentionne d’ailleurs fièrement sur le superbe encart en papier recyclé « Recorded electrically ». Et pour enfoncer le clou, le recto (à moins que ce ne soit le verso ?) de l’insert est un extrait d’un livre médical dont le titre est « Resuscitation from apparent death by electric shock ». Bref, in electricity they trust.

SHELLAC c’est ensuite trois geeks. A part l’illustration fourmillante de détails du parc qui donne son nom à ce premier effort longue durée, les seules illustrations auxquelles on a droit sont quatre micros qu’on imagine avoir été utilisés pour l’enregistrement.

SHELLAC ce sont aussi deux ingénieurs du son (ce qui expliquerait la geek attitude). A ma gauche, monsieur Steve ALBINI, monument de l’indie qui a enregistré un paquet de groupes : The JESUS LIZARD, PIXIES, NIRVANA, OM, MOGWAI. T’en veux d’autres ? PJ HARVEY, BREEDERS, NEUROSIS, BUSH, WHITEHOUSE, etc, etc... A ma droite, Bob WESTON. Palmarès : POLVO, JUNE OF 44, SEBADOH, ZU... Evidemment, Albini enregistre aussi SHELLAC. Et ça s’entend : voilà un son d’une pureté à se damner. C’est bien simple, si vous fermez les yeux, vous avez l’impression que le groupe joue à côté de vous. Cet aspect de SHELLAC rend particulière l’approche d’un tel groupe : écouter parfois ses disques presque plus pour la qualité du son que pour les compositions en elles-mêmes (cf. les deux derniers OM…).

SHELLAC, c’est ensuite, et seulement ensuite, de la musique. De la noise qu’on appelle ça. Terme bien trop général pour signifier quelque chose de précis même si une vaine tentative de description se résumerait à punk + indus + indie = chek my noise. Punk pour le côté prolo-bière, indus pour le côté mécanique, et indie pour le côté non conventionnel/amélodique. Difficile cependant de ne pas trouver beaucoup de contre exemples pourtant affiliés au genre. Un rapide tour d’horizon permettra d’apercevoir le VELVET UNDERGROUND, SONIC YOUTH, The JESUS LIZARD, The BUTTHOLE SURFERS et SHELLAC, donc. Une influence majeure pour un paquet de groupes indie des 00’s.

Ce premier effort est probablement aussi leur meilleur, car le moins alambiqué. La fameuse fraîcheur des premières fois ? Les incessantes cassures rythmiques font énormément de bien là où ça casse et quand la guitare revient soudain tout en saccades, c’est l’orgasme masochiste (The Admiral, Dog And Pony Show, Il Porno Star). Plus la tension monte, et plus on en redemande. Oui vas-y gueule-moi dessus Steve. J’ai été très vilain, traite-moi comme ton chien (Crow).

J’ai une petite préférence pour les titres chantés/braillés moins anecdotiques que, par exemple, The Idea of North ou Pull The Cup qui restent ceci dit des instrumentaux très honorables qui font plus figure d’attente avant les véritables mandales.

A lire aussi en ROCK par MONSIEUR N :


HALLUX VALGUS
Gale = Paranoia + Psychose + Frustration (2010)
Duo noise no wave




KATEL
Katel (2003)
Une femme qui en a dans le ventre


Marquez et partagez





 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Bob Weston : Mass
- Steve Albini : Velocity
- Todd Trainer : Time


- face A
1. My Black Ass
2. Pull The Cup
3. The Admiral
4. Crow
5. Song Of The Mineral
- face B
6. A Minute
7. The Idea Of North
8. Dog And Pony Show
9. Boche's Dick
10. Il Porno Star



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod