Recherche avancée       Liste groupes



      
NOISE ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Un Myspace Non Officiel (256)
 Le Site Du Studio De Steve Albini (394)

SHELLAC - 1000 Hurts (2000)
Par MONSIEUR N le 13 Septembre 2010          Consultée 1187 fois

Avec « 1000 Hurts », le trio chicagoan poursuit le concept de l’album contenant son titre à la con. Terraform avait « Didn’t We Deserve A Look At You The Way You Really Are », 1000 Hurts aura son “Mama Gina”, titre emmerdant au possible, avec Steve ALBINI a capella sur des secondes longues comme des siècles. Encore une fois, ceci est juste de l’humour, c’est pour rigoler quoi, fais pas ton relou. Je n’ai rien contre l’humour, même gras, mais là ça ne passe pas : à la poubelle « Mama Gina » !

Heureusement, le reste garde sa saveur noise des grands soirs, et ce dès l’intro en voix accélérée et toute en froideur énumérant les caractéristiques techniques du disque, suivi d’un de leur meilleurs titres, « Prayer To God » toute guitare métallique dehors. Chaque fois c’est un réel bonheur de retrouver cette qualité du son made in ALBINI (le sieur étant un producteur renommé cf. la chronique de At Action Park). L’album est par ailleurs enregistré à la maison l’ « Electrical Studio » dont Steve ALBINI est le boss.

L’album reste dans la même veine amélodie/technicité que les deux précédents longues durées, avec probablement une agressivité peut-être plus en retrait, surtout concernant la voix d’ALBINI. Le chant plus posé de Bob WESTON sur « Song Against Itself » et « New Order Number » n’y est pas pour rien. Heureusement, le dernier titre de 1000 Hurts me fait mentir car il permet à Steve d’aboyer comme à l’époque BIG BLACK/RAPEMAN, ces anciens groupes. L’auditeur rassuré (?) a donc droit à son lot de cassures rythmiques et de cordes dissonantes sur fond de paroles tantôt absurdes (« New Order Number ») tantôt revêches (« Prayer To God »). En gros, ce recueil reste dans la lignée des deux précédents longues durées.

Le contenu musical étant bien vite cerné pour les connaisseurs de At Action Park ou/et Terraform, attardons-nous sur l’objet en lui-même. Le groupe reste fidèle en sa foi en l’analogique, rendu sonore meilleur oblige, en offrant le CD pour tout acquéreur du 33t. Et attention, ils y mettent la forme : le CD a probablement été nonchalamment balancé dans l’épais coffret, sans aucune protection ni aucune inscription gravée dessus, histoire de bien montrer qu’en plus d’aseptiser le son, le format digital est moche, sans âme, et ne mérite aucun égard. Pour enfoncer le clou, 1000 Hurts est pressé sur un vinyl de 180g qui, comme chacun sait (rires au fond de la salle), permet des sillons plus profonds et donc une qualité de son bien meilleure. Comme vous vous en doutez, la différence avec un 120g est indécelable… Quoique jamais n’ai-je pu comparer un même disque en 120g et en 180g… Mais si des geeks à lunettes ingénieurs du son le disent, ça ne peut qu’être vrai… En plus du CD jeté comme un chien fout sa merde, un petit autocollant attend l'acheteur. Libre à lui de le coller sur le verso du coffret et de remplir les titres, les durées, et les éventuelles notes sur chaque piste. Avec toujours ce logo oMo que je n’arrive pas à comprendre, à supposer qu’il faille comprendre.

Quelqu’un a une hypothèse ?

A lire aussi en DIVERS par MONSIEUR N :


GRATUIT
Rien (2010)
De l'électro rock française gratuite !

(+ 1 kro-express)



POLVO
In Prism (2009)
Le retour d'un grand de l'indé


Marquez et partagez





 
   MONSIEUR N

 
  N/A



- Steve Albini
- Bob Weston
- Todd Trainer


- face A
1. Prayer To God
2. Squirrel Song
3. Mama Gina
4. Qrj
5. Ghosts
- face B
6. Song Against Itself
7. Canaveral
8. New Order Number
9. Shoe Song
10. Watch Song



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod