Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Johnny Winter , Buddy Guy , Popa Chubby
- Style + Membre : Albert King & S.r. Vaughan , The Vaughan Brothers

Stevie Ray VAUGHAN - In Step (1989)
Par MANIAC BLUES le 22 Juillet 2010          Consultée 1913 fois

Stevie Ray VAUGHAN fait partie de ces artistes considerés comme des mythes ayant eu une carrière extrêmement dense et courte. En moins d'une décennie, il a eu le temps d'enregistrer quatre albums avec son groupe Double Trouble, un live et un album avec son frère Jimmie. Fort d'un talent exceptionnel, il a réussi dès son premier disque un véritable coup d'éclat qui l'a propulsé sur les hauteurs vertigineuses de la gloire et du succès. Mais accro à la drogue et à l'alcool, comme de nombreux artistes de ce milieu, il a du raccrocher la guitare quelques temps après son album Soul To Soul pour commencer une cure de désintoxication qui fut une réussite totale lui permettant de se consacrer de nouveau à la musique. Ainsi, In Step est l'album du « come-back », du retour fracassant d'un artiste au destin incroyable.

Stevie Ray VAUGHAN retourne aux fondamentaux, et compose un album dans la même lignée musicale que Texas Flood, c'est-à-dire du blues-rock sans concession. « The House Is Rockin' » qui ouvre le disque de manière très rock'n roll témoigne de cette volonté de revenir à l'essentiel : carré, rapide, ce morceau dans la même veine que « Scratch-N-Sniff » ne laisse pas le temps à l'auditeur de respirer. Stevie Ray VAUGHAN s'entoure des même musiciens que pour Soul To soul avec notamment la présence du très bon pianiste Reese Wynans. Cherchant nullement à renouveler son style, SRV enchaîne les compositions de son propre cru tel « Tightrope » au très bon riff ou écrites par les membres de son groupe comme le solide « Crossfire ».

Comme à son habitude, il se prend également au jeu des reprises de standards composés par des maîtres du genre, ce qui donne parfois de grand moments : « Leave My Girl Alone » de Buddy Guy, par exemple que SRV s'approprie avec justesse et force, est un des sommets de ce disque; le célèbre « Let Me Love You Baby » de Willie Dixon, même si l'interprétation est assez convenue est tout de même convaincant. Il faut reconnaître que SRV, bien que toujours fidèle à son style, fait parfois dans le classiscisme absolu et ne s'écarte pas des sentiers qu'il a déjà battus maintes fois : son interprétation de « Love Me Darlin' » semble bien conventionnelle par rapport à l'original joué par Howlin' Wolf. On a tendance à préférer ses compositions personnelles telles « Wall Of Denial » au très bon riff dans lesquelles il exprime des choses davantage dignes d’intérêt.

Il est intéressant de constater à quel point tous les albums de SRV sont semblables dans leur construction; les instrumentaux, au moins au nombre de deux ont toujours la part belle et permettent à Stevie Ray VAUGHAN d'exprimer pleinement son talent. « Travis Walk », bien qu'assez mécanique est un titre plaisant, notamment grâce aux belles improvisations de Reese Wynans. Comme Texas Flood, In Step se clôt également par une ballade instrumentale qui fait preuve d'une plus grande subtilité et d'une plus grande élaboration. En effet, Stevie Ray VAUGHAN se surpasse sur « Riviera Paradise » et nous grave ici un de ses plus beaux titres. Que de finesse, de feeling, d'éclat sur cette magnifique composition du texan! SRV fait preuve d'une grande maturité musicale sur ce morceau à l'atmosphère particulière parfois très jazzy notamment grâce au piano. Ainsi, SRV tire sa révérence de la plus belle des manières avec ce morceau magistral qui clôt son dernier album enregistré avec le Double Trouble.

« In Step » est indéniablement une belle réussite du texan qui en profite même pour gagner un nouveau Grammy Award. Malheureusement ce retour sur le devant de la scène sera de courte de durée, puisqu'il décède tragiquement quelques temps plus tard dans un terrible accident d'hélicoptère. Mais il restera à jamais gravé dans nos mémoires comme un des plus grands guitaristes de son temps qui a réussi le tour de force d'imposer son style alors même que le blues était à l'époque un genre complètement à la dérive. Ayant remis au goût du jour la mode des « guitar heroes » dans laquelle se sont engouffrés de nombreux bluesmen comme Buddy Guy, Stevie Ray VAUGHAN a influencé d'innombrables guitaristes qui ont percé avec succès dans les années quatre vingt dix.

note : 3.5/5

A lire aussi en BLUES-ROCK par MANIAC BLUES :


TEN YEARS AFTER
Stonedhenge (1969)
Un ovni dans la discographie du TYA




Paul PERSONNE
A L'ouest (face A) (2011)
Les pieds sur terre, la tête à l'ouest


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
   TEEMO

 
   (2 chroniques)



- Stevie Ray Vaughan (guitares et chant)
- Chris Layton (batterie)
- Tommy Shannon (basse)
- Reese Wynans (piano)


1. The House Is Rockin'
2. Crossfire
3. Tightrope
4. Let Me Love You Baby
5. Leave My Girl Alone
6. Travis Walk
7. Wall Of Denial
8. Scratch-n-sniff
9. Love Me Darlin'
10. Riviera Paradise



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod