Recherche avancée       Liste groupes



      
MéDIéVAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Irfan, Popol Vuh

DEAD CAN DANCE - Aion (1990)
Par MR. AMEFORGEE le 4 Décembre 2004          Consultée 5304 fois

Cinquième album de Dead Can Dance, Aion est profondément marqué par l’univers médiéval imprégné de sacralité. Rien d’étonnant alors à apprendre que le titre signifie « éternité » en grec et qu’il désigne, dans la tradition gnostique, des entités spirituelles qui régiraient la Création divine. Notons plus prosaïquement, après ces quelques grammes de culture, que Brendan Perry et Lisa Gerrard, comme de coutume, se partagent le chant équitablement.

Après une introduction majestueuse proche de l’incantation, formulée par des chœurs dramatiques et mystiques (The Arrival & the Reunion), on enchaîne avec l’excellent et vertigineux Saltarello, adaptation d’une danse italienne du XIVème siècle, qui n’en finit pas de tourbillonner, spirale éternelle, dans l’espace sonore. Autant dire que ce morceau fait partie de mes coups de cœur.

Ensuite, Mephisto constitue une courte plage d’ambiance de cour, pourrait-on dire, avec violon et instruments traditionnels. Bienvenue au temps des bardes, ménestrels et autres trouvères (au passage, si vous apercevez un gardien aveugle, faîtes moi signe…). Puis l’on passe au solennel Song of the Sibyl, sacralisant, sibyllin évidemment, chanté par Lisa et soutenu par les harmonies vocales de Brendan Perry, moment de pure beauté.
Fortune Presents Gifts Not According to the Book met en avant la voix de Brendan, contemplative, tandis qu’en arrière-plan, les instruments à cordes tissent le paysage musical, songeur, tantôt en esquisse, tantôt plus appuyés.

As the Bell Rings the Maypole Spins, ensuite, s’appuie sur la présence d’une cornemuse et d’une boîte à rythmes pour laisser Lisa développer ses variations vocales évanescentes et subtiles. Un morceau plutôt bon, assez envoûtant. On retourne ensuite à la musique d’église, avec The End of Words, chœur faussement pieux qu’un son occasionnel de cloche vient frapper de sa lointaine bénédiction. Black Sun, quant à lui, est un titre assez inspiré, chanté par Brendan, plutôt bien rythmé, avec son lot d’arrangements saisissants, violons, claviers, qui parviennent à ménager une tension mélodique plutôt accrocheuse. Morceau a capella de Lisa, Wilderness est pénétré de beauté religieuse ou du moins ésotérique : lent, austère et triste. The Promised Womb continue dans la même tonalité, mais apporte avec lui une instrumentation plus colorée avec violes et basses de violes. Puis, on a le droit à une autre courte plage d’ambiance, où se distinguent une flûte répétitive et le pépiement des oiseaux : The Garden of Zephirus. Et pour clore l’album en beauté, Radharc, à la mélodie orientalisante, tout en arabesques et entrelacs, servi par les vocalises tourbillonnantes de Lisa. L’un des morceaux les plus évocateurs et les plus réussis de l’album, à mon sens.

Si Aion est plutôt intéressant, proposant quelques bonnes ambiances médiévales et des mélodies ciselées, il paraîtra cependant un peu court (35 minutes) et je dois avouer que personnellement, je reste sur ma faim. Ce genre d’albums, voyage atmosphérique en des contrées d’un autre lieu, d’un autre temps, ont besoin de s’étendre, je trouve, de s’installer dans la durée pour que la magie opère vraiment. Ici, on redescend un peu trop vite sur terre. Dommage.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT :


VANGELIS
Themes (1989)
Vangelis et ses claviers cinématiques




VANGELIS
Blade Runner (1982)
Bienvenue dans l 'univers de Vangelis

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
  N/A



- Lisa Gerrard (chants & instruments)
- Brendan Perry (chants & instruments)
- John Bonnar (claviers sur fortune, et co-ar)
- David Navarro Sust (chant sur the arrival et the e)
- Robert Perry (cornemuse sur as the bell ring)
- Andrew Robinson (basse de viole sur the promise)
- Lucy Robinson (viole sur the promised whomb)
- Anne Robinson (basse de viole sur the promise)
- Honor Carmody (viole sur the promised whomb)


1. The Arrival & The Reunion
2. Saltarello
3. Mephisto
4. The Song Of The Sibyl
5. Fortune Presents Gifts Not According To
6. As The Bell Rings The Maypole Spins
7. The End Of Words
8. Black Sun
9. Wilderness
10. The Promised Womb
11. The Garden Of Zephirus
12. Radharc



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod