Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF/PUNK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Les Garçons Bouchers
- Membre : Les Wampas
 

 Myspace Du Groupe (284)

MANO NEGRA - In The Hell Of Patchinko (1992)
Par JOVIAL le 6 Octobre 2010          Consultée 1915 fois

Mano ... T'es prêt Roger ? MANO NEGRA MORENO !

... Y z’ont vraiment de la chance au Japon. Qui aurait pu croire que ce pays deviendrait la terre d’enregistrement des plus grands albums live du rock ? Allez, citons au hasard le Made in Japan de DEEP PURPLE ou même les Tokyo Tapes des SCORPIONS, ou bien … In the Hell of Patchinko de la MANO NEGRA. Impossible de comparer ces trois disques bien entendu, mais une chose est sûre, c’est que le 2 novembre 1991, les Nippons ont réellement dû exploser leurs slips et les Nippones mouiller leurs culottes devant la sulfureuse prestation livrée par la MANO NEGRA ce soir-là. Inutile de tourner autour du pot, d’essayer de l’expliquer, In the Hell of Patchinko est le meilleur disque du groupe, point final.

La MANO NEGRA ne se contente pas de rejouer à l’identique ses morceaux, mais au contraire, les transforme à volonté. La scène devient alors un véritable terrain de jeu pour les musiciens qui insufflent aux morceaux une énergie brûlante doublée de sonorités résolument plus agressives, mais aussi bien plus efficaces, toujours accompagnée d’un énorme zest de folie furieuse. In the Hell of Patchinko est le genre de live qui ne laisse aucun répit à son auditeur, où tous les morceaux rivalisent d’intensité et nous infligent à chaque fois une méchante baffe que l’on ne pensait pas recevoir au départ. Certains morceaux sont méconnaissables, voire même bien meilleurs que dans leurs versions originales. On citera par exemple la « Magic Dice », présentée ici sous forme de fiesta ska, énervée et entraînante. La MANO NEGRA nous livre ici un live sans concession, une prestation époustouflante où taper violemment du pied est la seule loi qui puisse régner. Les moments d’anthologies se succèdent : « Lonesome Bop », « King Kong Five », « Mad Man’s Dead », « Indios de Barcelona », « Darling Darling » et surtout « Sidi‘H Bibi », sommet des sommets de la carrière du groupe parisien. Les musiciens s’arrachent tous, aucun vilain petit canard ne vient entacher ce tableau rouge-feu, dont les odeurs de sueur électrique remontent titiller nos narines, nous faisant participer nous-même au concert.

Santi et Garbancito multiplient les solos de percussions, tandis que « King Kong Five », « County Line », reprise à Chuck Berry, et « Bring the Fire » s’étendent sur des courtes jams très intenses, originaux et ravageurs. Quelques grands classiques, en particulier « Out of Time Man » et « Pas Assez de toi » manquent à l’appel, mais sont remplacés par d’excellents inédits, avec en tête le fameux « Junky Beat », que le groupe ne jouait d’ailleurs qu’en concert. Le Chinoi, l’ingénieur du son, relaie même Manu au chant sur l’ultime titre, le surprenant « Madeline ». Manu CHAO est déchaîné, harangue la foule comme jamais, et inscrit lui-même In the Hell of Patchinko dans la liste des meilleurs live du rock français.

Même les chansons que je n'avais pas tellement aimé sur les albums studios (« Patchuko Hop », « Darling Darling ») prennent une toute autre dimension ici, et demeurent, elles aussi, excellentes. Avec ce live, la bande à CHAO est à son apogée, et peu de groupes en France peuvent se targuer d’avoir réalisé un disque aussi fantastique. Une véritable tuerie, à redécouvrir d’urgence !

A lire aussi en ROCK par JOVIAL :


VIOLENT FEMMES
The Blind Leading The Naked (1986)
La trilogie est close ...




801
801 Live (1976)
Grand live oublié


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Manu Chao Dit Oscar Tramor (chant/guitare/claviers)
- Antoine Chao Dit Tonio Del Borño (trompette/chant)
- Santiago 'el Aguila' Casagerio (batterie/chant)
- Daniel Jamet Dit Roger Cageot (guitare/chant)
- Jo Dahan (basse/chant)
- Philippe Teboul Dit Garbancito (percussions/chant)
- Thomas Darnal Dit Helmut Krumar (claviers/chant)
- Pierre Gauthé Dit Krøpöl 1er (trombonne)
- Le Chinoi (chant sur 'madeline')


1. Mano Negra (1)
2. Magic Dice
3. County Line
4. Don't Want You No More
5. Lonesome Bop
6. Mano Negra (2)
7. Rock Island Line
8. King Kong Five
9. Mad Man's Dead
10. Bring The Fire
11. Indios De Barcelona
12. El Sur
13. Killing Rats
14. Mano Negra (3)
15. Sidi 'h Bibi
16. The Rebel Spell
17. I Fought The Law
18. Mano Negra (4)
19. Darling Darling
20. Patchuko Hop
21. Mala Vida
22. Junky Beat
23. Madeline



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod