Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1993 Distaw

Siân JAMES - Distaw (1993)
Par MARCO STIVELL le 13 Octobre 2010          Consultée 731 fois

Distaw est le second album de Siân JAMES, chanteuse et multi-instrumentiste galloise. Beaucoup de gens ne le savent sans doute pas, mais le Pays de Galles fait partie de la Celtie, des pays ancrés dans la tradition celtique en somme. C'est de cette inspiration que se revendique la jeune chanteuse blonde, alors âgée de 32 ans. C'est aussi ce que la pochette tend à nous suggérer, un peu comme celle du premier album de Loreena McKENNITT : on retrouve cette même impression de fée portée par le vent de la Celtie...

Et l'on peut dire que pas mal de chansons de ce Distaw (en anglais "Silent") sont une invitation au rêve, au merveilleux à commencer par "Branwen a Blodeuwedd" et "Lloer Dirion". Une douce harpe, quelques notes de piano agrémentées de cordes (alto, contrebasse), quoi de plus magnifique ? Quant aux textes, s'ils sont inaccessibles aux yeux des non-initiés à la langue galloise, c'est justement parce qu'ils sont tous dans cette langue, et que au-delà du fait de ne pas comprendre, il convient de savourer pour ses sonorités comme le breton, le mannois et le gaélique, pour rester dans un contexte celtique. De plus, Siân le chante divinement bien, elle a tout comme sa copine Loreena des possibilités impressionnantes, et cette admiration sera renforcée par le talent qu'elle possède pour jouer de ses instruments, harpe et piano. Si l'on veut vraiment savoir ce que les textes signifient, des notes en anglais, allemand, français et espagnol accompagnent le livret, et l'on remarque que bien souvent, il s'agit d'histoires d'amour.

Les chansons sont plutôt courtes, aucune ou presque ne dépasse les cinq minutes, c'est la densité de certaines qui fait qu'on ne se soucie même plus du temps qui passe et qu'on se laisse porter par cette voix de fée, y compris sur un morceau on-ne-peut-plus traditionnel et intimiste tel que "Yr Eneth Glaf". A l'inverse, le fait qu'il y en aient des qui possèdent des arrangements plus que soignés, comme "Ac Mae'r Ffordd Yn Hir" est au moins tout aussi bluffant, et pour que je dise ça en incluant un solo de saxophone "rageur", il en faut. Mais la musique est tellement belle, et la partie de guitare électrique semble trop courte sur le final. Distaw est certes un album à dominante folk, mais ces titres plus calibrés pop-songs (et qui nous rappellent au passage que l'on sort tout juste des années 80) s'insèrent très bien au milieu des autres. On notera aussi la sublime reprise "Enaid Ar Ffo", chantée a-cappella et avec des arrangements vocaux du meilleur effet.

Cependant même si je trouve l'ensemble réussi, j'hésite un peu à mettre la note maximale en raison du fait que certaines chansons sonnent plus blues et comme bien souvent, même en appréciant plus ou moins ce genre, le fait qu'il soit placé aux côtés du folk (qui reste mon genre de prédilection) m'empêche de reconnaître son efficacité par rapport à ce dernier. Bien sûr il y a de très bonnes idées comme l'emploi de la contrebasse, ou encore le solo de guitare électrique sur "Gwyliwch Y Ferch". Mais décidément je suis incurable, c'est le folk celtique qui l'emporte avec ces merveilles que sont "Branwen a Blodeuwedd", "Lloer Dirion", "Pam Na Ga'i", "Yr Eneth Gadd ei Gwrthod" (on se croirait revenu au temps d'Elemental, le premier album de Loreena) et "Distaw". Ces deux dernières sont belles à pleurer, rien de moins... Sur la seconde, Siân susurre le refrain comme peu de chanteuses peuvent le faire tout en arrivant à séduire immédiatement.

Mis à part ma petite réserve concernant les denrées blues (qui ne les concernent pas elles-mêmes en réalité), il n'y a aucun réel défaut concernant ce deuxième album de l'artiste qui figure parmi les plus célèbres de son pays (je rappelle qu'elle est galloise, au cas où...) Un album profond et sincère qu'il est bon de savourer au moment où le soleil se couche.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


PENTANGLE
The Pentangle (1968)
Spéciale semaine Boîte à Demandes !




Anthony PHILLIPS
The Archive Collection Volume 2 (2004)
Le meilleur cadeau pour la meilleure amie !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Siân James (chant, harpe, piano)
- Geraint Cynan (claviers)
- Paula Gardiner (contrebasse)
- Gwyn Jones (batterie)
- Tich Gwilym (guitares électrique et acoustique, charango)
- Marc Elton (violon, alto)
- Edwin Humphries (clarinette, saxophone alto)
- Pwyll Ap Siôn (piano)
- Stephen Rees (violon, accordéon)
- Twm Moris (chant)


1. Branwen A Blodeuwedd
2. Dy Buro Di
3. Lloer Dirion
4. Tincar Gwynt Y De
5. Pam Na Ga'i
6. Yr Eneth Glaf
7. Ac Mae'r Ffordd Yn Hir
8. Enaid Ar Ffo
9. Gwyliwch Y Ferch
10. Yr Eneth Gadd Ei Gwrthod
11. Distaw



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod