Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK-FOLK-COUNTRY  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



Michelle BRANCH - Everything Comes And Goes (2010)
Par MARCO STIVELL le 26 Septembre 2010          Consultée 1190 fois

Ainsi que je l'ai annoncé dans ma chronique de l'album de Jessica Harp, A Woman Needs sorti plus tôt dans la première moitié de cette belle année 2010, Michelle BRANCH allait emboîter le pas à son amie aux cheveux bouclés au beau milieu de l'été avec en revanche non pas un album complet, mais un EP. Et toujours dans la chronique de l'album de Jessica, je disais que Michelle allait nous régaler du même style de musique, je ne vous aurai donc pas menti.

Six titres d'une durée moyenne de trois minutes chacun, cela laisse peu de place pour de la création branchienne (bouh que ce mot est laid), mais il faut savoir que, non seulement pour ce genre de musique c'est suffisant pour témoigner de son efficacité, mais de plus, Everything Comes And Goes arrive à dire en six chansons ce que Jessica a (très bien) dit en onze ou douze. Cet EP emploie donc les mêmes recettes, une musique qui fait se calquer les albums de ou avec Michelle les uns sur les autres pour le résultat suivant : le genre pop-country (The Wreckers) à travers des tubes réels ou potentiels (The Spirit Room), et un côté "hot and beautiful summer" plus que perceptible (Hotel Paper, d'ailleurs une chanson s'appelle "Summertime" et ce n'est pas une reprise du standard de jazz), avec tout de même ça de différent par rapport à l'album de Jessica que le côté country est légèrement moins prononcé - même si dobro et pedal-steel sont fortement présents -, au profit d'un autre plus typiquement folk.

Pourtant c'est avec un morceau typé "country bar" que démarre l'EP. "Ready to Let you Go", avec son violon charmeur et petit riff de guitare baryton qui donne un peu de piment rétro à la musique de Michelle, est un choix singulier d'ouverture. Très bonne chanson même si elle reste sans doute la moins bonne des six. Du reste, on retrouve la force du groupe de pop-rock mélodique à l'américaine développé depuis The Spirit Room dès "Sooner or Later" qui se voit tout de même enrichi d'un banjo et qui se présente comme le tube principal de l'ensemble, même si "I Want Tears" est prompt à lui rafler la place. Ca vaut bien dix "Goodbye to you" non ?

En fait, les morceaux passent et l'influence folk chère à Michelle se fait de plus en plus sentir au fur et à mesure que les morceaux passent, et "I Want Tears" aussi bien que les trois dernières sont considérablement embellies grâce à cela. De la guitare acoustique et une mélodie lumineuse comme le soleil de l'Arizona, ce n'est certes pas une nouveauté, mais force est de constater que c'est toujours une chose parmi les plus agréables à entendre pour peu que l'on goûte à ce style, encore meilleur quand l'interprète est une chanteuse. Et ici ce n'est pas n'importe laquelle ! Les plus beaux moments du disque ont été mis à la fin, la chanson-titre qui reste la plus personnelle et planante (ces voix sont splendides), mais aussi et surtout le doux (bien que possédant une rythmique très fine) et rêveur "Summertime", peut-être la plus belle chanson de Michelle... On aimerait qu'elle ne s'arrête pas.

Au final, Everything Comes And Goes se révèle être plus qu'une simple parenthèse. Quant à savoir si un album normal aurait été meilleur, on peut se dire qu'ici il n'y a pas de remplissage et que ce n'est pas plus mal si c'est un EP, ça reste suffisant. De plus, Michelle a eu le bon goût de varier un peu ses compositions, un peu dans la lignée de Hotel Paper à côté duquel il convient de ranger cet EP qui en constitue une bonne suite.

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


SANTANA
Amigos (1976)
Un des meilleurs des années 70




Anthony PHILLIPS
Anthology (1995)
Un résumé idéal de cette faste carrière


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Ready To Let You Go
2. Sooner Or Later
3. I Want Tears
4. Crazy Ride
5. Summertime
6. Everything Comes And Goes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod