Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK OLD SCHOOL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Coralie CLEMENT - Bye Bye Beauté (2005)
Par MARCO STIVELL le 2 Novembre 2010          Consultée 1273 fois

Être auteur, compositeur ou interprète, ou tous les trois à la fois, rien de tout cela n'est de première aisance. Si l'on prend l'exemple de Benjamin Biolay, qu'on l'aime ou pas n'a pas d'importance, ce type a quand même beaucoup (beaucoup) de talent. On l'a d'abord connu pour ses participations aux albums de Keren Ann, Henri Salvador, puis Elodie Fregé, mais au début des années 2000 jusqu'avant la publication de La Superbe en 2009, il était très peu connu du côté de ses albums solos. Il n'a quand même pas rechigné à continuer de s'occuper d'artistes dont les ventes d'albums sont plus maigres que les siennes, à commencer par sa petite soeur Coralie. Celle-ci, pour son premier album Salle des Pas Perdus, s'était pratiquement pleinement remise à lui. A présent, l'histoire nous raconte qu'elle cherche quelque peu à s'en éloigner même s'il est toujours très (très) présent et elle fait participer à son deuxième album son conjoint Daniel Lorca, le bassiste du groupe Nada Surf. D'ailleurs ils se partagent le micro sur un titre, "Mais Pourtant".

Bye Bye Beauté peut être perçu plus ou moins comme un concept-album de façon moderne. Les morceaux ne s'enchaînent pas (mis à part rares exceptions) et il n'y a pas de continuité mélodique, en revanche il y a bien une histoire, celle de Lou Palladium, personnage interprété par Coralie (et déjà présenté dans la chanson "Salle des Pas Perdus" de l'album précédent) et ses déboires amoureuses, jusqu'à son suicide. On retrouve tout à fait le caractère sensible et attachant du personnage.

Si la musique de son côté lie les chansons entre elles, c'est avant tout au niveau du genre et de l'instrumentation. Le genre, c'est un pop-rock qui possède une aura rétro, on irait presque jusqu'à dire sixties/seventies, mais un disque vient se placer irrémédiablement en référence de ce Bye Bye Beauté, un disque culte. Si je vous dis pour rappel, que deux des artistes chers à Coralie sont Serge Gainsbourg et Jane Birkin, quel est le disque qui les réunit le mieux, et qui par ailleurs s'impose comme l'une des oeuvres musicales majeures de la chanson française ? Tout simplement L'Histoire de Melody Nelson. Et c'est ici que s'arrête le rapprochement, point de comparaison ne sera même faite. L'Histoire de Melody Nelson est un disque incontournable, Bye Bye Beauté est un effort plus qu'honorable.

Une chose est sûre, si Coralie n'a pas changé sa délicieuse manière d'interpréter (tenant plus du susurrement que du chant propre) les titres écrits par son frère, ceux-ci se voient arrangés d'une toute autre manière par rapport à Salle des Pas Perdus. "Indécise", la première chanson, en est la preuve formelle. Emballage rétro, old-school donc. Les cuivres à la sauce latino peuvent surprendre, les "guitares western" et claviers vintage (Benjamin s'en est acheté toute une panoplie) un peu moins, et à vrai dire, tous ces esprits se mélangent vraiment bien, il n'y a aucun hors-sujet, pas même envers le texte, ou alors c'est ce qui se fait de mieux en la matière. "Gloria" est l'une des pièces les plus touchantes du disque, avec sa belle intro de guitare en son "clean", l'effet double du chant de Coralie, et les petites flûtes irlandaises très agréables. Ambiance posée et lumière tamisée sont de rigueur.

L'ensemble de l'album est ainsi arrangé, avec des idées qui s'opposent et qui en même temps s'acoquinent bien les unes avec les autres, à commencer par la voix de velours de Coralie, et les guitares acérées - évoquant parfois le genre glam comme sur le morceau-titre -, un rythme plutôt bien soutenu comme sur "Un Beau Jour Pour Mourir" (effet presque ska) et "Avec ou Sans Moi" (effet "La Fille du Père Noël" de Dutronc), claviers zozotant légèrement, mais peut-être en revanche pas toujours utilisés de la meilleur manière ("Epilogue"). Sur "Kids (Jeu du Foulard)" et "L'Enfer", il y a un savoureux côté hypnotique à peine contrebalancé par la force rock et les refrains. Musicalement c'est assez splendide, le synthé se faisant ici à la fois discret et indispensable. Le piano quant à lui, très marqué sur l'album précédent, n'est ici présent que sous forme électrique (Fender Rhodes), sur le très beau et fragile "Beau Fixe", à l'image du texte. Les thèmes sont parfois répétitifs comme sur "Un Beau Jour Pour Mourir" (Benjamin aux choeurs), ce qui ne leur empêche pas d'être autant, voire plus passionnants que ceux des autres chansons. On sent que Coralie s'est beaucoup impliquée pour "L'Impasse", elle contribue fortement à ce sommet d'émotion. Le rythme y est asséné, dépeignant bien la détresse du personnage, de même que sur le morceau-titre, où le chant se fait fuyant sur la guitare acoustique avant que celle-ci ne laisse place à l'électrique. On en arrive au tomber du rideau, où la musique arrive en fade-in et où les guitares se font plaintives, ce qui, avec le texte funèbre amène cet "Epilogue" à être un épitaphe...

Un très bel album une nouvelle fois - décidément, n'est pas Biolay qui veut ! -, très différent de son prédécesseur et en même temps tout à fait réussi, à la hauteur de son ambition, même si après le doux Salle des Pas Perdus, il demandera un certain temps d'adaptation... ou pas. Moi ça ne m'a pas pris plus de deux écoutes, en comptant le fait que la première n'avait pas été très attentive. A bon entendeur...

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


FISH
Field Of Crows (2003)
Son meilleur ? oui !




FLEETWOOD MAC
Rumours (1977)
Le neuvième album le plus vendu de l'Histoire


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Coralie Clément (chant, choeurs)
- Benjamin Biolay (guitares, claviers, piano, tambourin, basse, choeu)
- Daniel Lorca (guitare acoustique, basse)
- Laurent Manganas (piano électrique fender rhodes, piano)
- Laurent Vernerey (basse)
- Denis Benarrosh (batterie)
- Nicolas Giraud (trompette)
- Gaëlle Macé Biolay (flûte irlandaise)
- François Boucheron (piano)
- Eric Sauviat (guitare électrique)


1. Indécise
2. Gloria
3. L'enfer
4. Avec Ou Sans Moi
5. Un Beau Jour Pour Mourir
6. Beau Fixe
7. Kids (jeu Du Foulard)
8. L'impasse
9. Mais Pourtant
10. Ta Révérence
11. Bye Bye Beauté
12. Epilogue



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod