Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

 Myspace De Fever Ray (362)

FEVER RAY - Mercy Street (2010)
Par JOVIAL le 31 Octobre 2010          Consultée 1330 fois

Karin Dreijer Andersson ne finira donc jamais de ravir mes oreilles ? J’espère pouvoir répondre à cette question de façon positive le plus longtemps possible. Sa musique est tout simplement une des plus prenantes de cette triste fin de décennie. On dira sans doute que j’en fais beaucoup trop à son égard, que d’autres artistes méritent amplement la même éloge, mais seulement je n’en pas encore trouvé un seul, rien qu’un seul, capable de rivaliser avec FEVER RAY. Inutile de rappeler ce que je pense de son (fantastique) premier album, je ne ferais qu’encore une fois m’étaler en dithyrambes assommantes (mais méritées). Je me tairais également sur son (grandiose) Live in Lulea, sorti quelques mois plus tard, et dont il serait parfaitement stupide de rappeler l’immense prestation livrée par notre Suédoise. Je passerais donc directement à l’année 2010, où un doute me traversa longuement durant l’été : FEVER RAY allait-il continuer à exister ? Une tournée mondiale, un premier live, la réalisation du soundtrack du très controversé Dirty Diaries, mais ensuite, Andersson allait-elle être capable de continuer l’aventure ? La sortie de Mercy Street début septembre me rassura au plus haut point.

« Mercy Street » ? Frottez vous les yeux, relisez : oui, FEVER RAY reprend du Peter Gabriel. Sur son album éponyme, l’artiste avait déjà effectué deux reprises, une de Nick Cave (« Stranger Than Kindness ») et une de Vashti Bunyan (« Here Before »), mais ici vous rendez vous compte du niveau ? Peter Gabriel, c’est quand même un autre chose ! Surtout qu’il ne s’agit pas d’une chanson anodine du chanteur anglais, mais d’une des ses meilleurs compositions. Alors, Andersson aurait-elle vu trop gros ?

Pas du tout, et bien au contraire. Si sa reprise ne s’éloigne pas du registre de sa première œuvre, « Mercy Street » respecte cependant l’original de Peter Gabriel, et ne cherche d’ailleurs pas à faire mieux. La musique est sublime, avec toujours en sous-jacents cette aspect de musique rituelle, plutôt aérienne, transportée par la voix lointaine et mélancolique d’Andersson. L’instrumental, très travaillé, est en parfaite symbiose avec le chant, et se révèle d’une douceur réconfortante. Si la tristesse nous survole durant toute l’écoute, c’est dans l’ensemble un morceau moins noir que nous propose FEVER RAY, bien moins en tous cas que sur ses premières réalisations. Peut-être une perspective d’ouverture pour son prochain album ?

Quoiqu’il en soit, c’est avec brio que FEVER RAY arrive à reprendre « Mercy Street ». Une très bonne relecture, pas déroutante du tout, qui se laisse pleinement apprécier, que l’on aime l’originale ou non. Cependant, je ne lui donnerai pas la note maximale, car la version de Peter Gabriel restera pour moi et pour toujours la meilleure. Mais Karin Dreijer Andersson marque encore des points, et ça c’est sans doute le plus important. À quand le second album ?

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par JOVIAL :


TRISTESSE CONTEMPORAINE
Tristesse Contemporaine (2012)
Belle réussite d'un atypique et mystérieux trio.




FEVER RAY
Fever Ray (2009)
Album de l'Année 2009


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Karin Dreijer Andersson (tout)


1. Mercy Street



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod