Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK AND FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Stiltskin, Guaranteed Pure

Ray WILSON - The Next Best Thing (2004)
Par MARCO STIVELL le 17 Décembre 2010          Consultée 1351 fois

Après Change, ou le premier véritable coup de maître de Ray en solo, l’attente n’en est que plus vive, et elle sera rapidement satisfaite puisque The Next Best Thing ne paraît qu’un an après. La tête à peine sortie de ce merveilleux album qu’est Change, tout ce qu’on peut dire, c’est "encore !".

The Next Best Thing est-il à la hauteur de nos exigeances ? La réponse est oui, oui, mille fois oui, et cet avis n’est pas que personnel. Ce qu’on peut remarquer à la lecture du livret, c’est le fait que cet album ait été enregistré en "petit comité", avec des batteurs seulement occasionnels. Et notre intuition nous dit que la musique va être plus marquée par les guitares électriques….

Le disque s’ouvre avec "These Are the Changes", le titre qui a été choisi comme single. Très curieusement d’ailleurs, à cause de son motif mélodique répétitif entrecoupé par un emploi multiple de discours d’hommes d’Etat américains (notamment les présidents Nixon, Reagan et W Bush). La musique quant à elle comporte beaucoup d’accents de Change avec ses guitares acoustiques et ses petites percussions, on reste joliment en terrain connu donc, tout en ressentant le changement. Mais celui-ci arrive bien vite avec "Inside", l’unique tube de Stiltskin, le groupe de grunge dont Ray a fait partie avant Genesis. Loin de croire que le chanteur cherche à rattraper le coup dix ans après en parlant du succès trop éphémère de cette chanson, il convient de voir en cette reprise une volonté de livrer une version personnelle de la chanson. La preuve, elle conserve sa production garage, mais les programmations lui confèrent un côté électronique, et les chœurs bien marqués d’Amanda Lyon ajoutent un zeste de soul. C’est un univers très différent qui s’ouvre avec "How High", ses mandolines et percussions flamenco, avec un côté très hispanique. Le reste de la chanson est plus rock, mais tout aussi envoûtant. "The Fool in Me" rejoint "Inside" pour le côté rentre-dedans, mais c’est encore mieux traité ici, avec notamment des montées en puissance réussies, et la trompette complètement inattendue et bienvenue de Colin Steele (de même que le solo de guitare). On continue avec ce qui était autrefois une face B de l’époque Cut, "Adolescent Breakdown". Ce piano, ce refrain enrobé de cordes, la voix de Ray qui se fait poignante, tout nous fait apprécier le fait que ce dernier ait "sauvé" la chanson. Enfin, pour compléter ce premier groupe de morceaux, rien de mieux qu’une chanson voix-piano, le magnifique "Sometimes".

La deuxième partie s’ouvre avec ma chanson préférée de l’ensemble, "Alone", un genre de "These Are the Changes" en plus planant. Ah cette voix… "Magic Train" marque le retour à un registre plus rock, avec ce gros son sur les refrains tout bonnement excellents, et cet harmonica joué de manière très simple qui vient encore embellir la chanson. "The Actor" reste la curiosité du disque, divisé en deux parties, la première magique grâce aux cordes, la seconde mettant en avant un clavecin remarquable, avant la reprise du thème initial. Comme quoi, Ray sait faire des chansons "faciles", mais quand il verse dans le plus complexe, c’est tout aussi réussi. En matière de poignant, "Ever the Reason" reste un sommet, partagée entre les voix d’Amanda et de Ray, limite déchirantes… "I beliiiieve… No sense in holding on"… Une splendeur. Retour à un registre plus léger dans le ton avec "Pumpkinhead" (et un gros son bien assumé), sympathique, mais dont le plus grand intérêt réside à travers le solo de Moog par master Irvin Duguid. Puis The Next Best Thing se termine comme Change, avec un instrumental qui ici vient donner son nom à l’album. Bien sûr, le résultat est complètement différent, les Wurlitzer brumeux de "The Last Horizon" sont loins derrière, mais c’est tout aussi génial. L’accordéon de Brian McAlpine, lui en revanche est toujours là pour le meilleur, et la trompette se fait une petite place de choix, pour un tout qui invite irrémédiablement au voyage…

Et quel voyage ! En réalité, une grande qualité que l'on peut aisément reconnaître à cet album, c’est qu’il développe son univers à lui, se démarquant nettement de Change et encore plus fort que celui de ce dernier, même s’il en reprend certaines recettes. Et quel univers ! Déjà rien qu’avec la magnifique photo de la pochette, on baigne dedans. Et ensuite à travers la musique, par le biais des guitares acoustiques et des petites percussions de "These Are the Changes" et (surtout) de "Alone", comment ne pas imaginer l’aridité du désert… Avec les mandolines de "How High", les trompettes de "The Fool in Me" et "The Next Best Thing", comment ne pas imaginer les dûres étendues du grand Ouest américain… Et comment ne pas rêver de ces lieux, sous un grand beau ciel sans nuages avec "Sometimes", ou même "Ever the Reason" avec ces voix qui se perdent dans le lointain…

Bref, avec tout cela, les chansons aussi bien lumineuses que nostalgiques, le gros son, la production luxueuse (bien que par moments "garage") avec ces instruments bien en avant et les voix qui tentent de se sortir de la tourmente, on obtient un album très américain, fait par un britannique, et sublimement réalisé. Au bout de plusieurs écoutes, il n'y a plus à hésiter, nous avons là l'égal de Change, même si c’est un autre monde, également grandiose.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


GENERALS
Another Way To See (1989)
Post-punk/pop/hard-rock made in Provence




Daryl STUERMER
Live And Learn (1998)
Le meilleur album de Daryl en solo


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Ray Wilson (chant, guitares, guitare slide, basses, harmonica)
- Amanda Lyon (chœurs)
- Irvin Duguid (piano, cordes, orgue hammond, clavecin, moog nir z)
- Uncle Jack (programmations)
- Scott Spence (guitare lead)
- Ashley Macmillan (batterie)
- Colin Steele (trompette)
- Brian Mcalpine (piano, orgue, accordéon)


1. These Are The Changes
2. Inside
3. How High
4. The Fool In Me
5. Adolescent Breakdown
6. Sometimes
7. Alone
8. Magic Train
9. The Actor
10. Ever The Reason
11. Pumpkinhead
12. The Next Best Thing



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod