Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT/ELECTRONIQUE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace De Fever Ray (347)

FEVER RAY - Live In Lulea (2009)
Par JOVIAL le 22 Décembre 2010          Consultée 1180 fois

FEVER RAY en concert… Côté performance scénique, le passage de l’artiste suédoise aux Transmusicales de Rennes avait déjà suscité nombre d’éloges de la part des chanceux qui avaient pu aller la voir, mais cela ne me suffisait pas. On sait tous qu’une prestation musicale merdique peut toujours être sauvée par les faits et gestes de l’artiste, son charisme et sa propre mise en scène. C’est pourquoi ce Live in Lulea venait à point nommer pour vérifier ce que valait réellement FEVER RAY en concert.

En studio, cette musique était déjà fantastique, mais en live, elle atteint des sommets inégalables. Imaginez deux grandes ailes noires qui vous enveloppent chaleureusement, vous emportent très loin dans des contrées glaciales et inhabitées. Tel est l’effet que produit ce Live in Lulea.

Andersson fait bien entendu appel à des musiciens pour assurer ses concerts, et n’officie donc que derrière le micro. À mon avis, ce choix pèse énormément dans la balance : sa musique se fait plus humaine encore, plus expressive j'entends, et donc moins froide que si les instrumentaux n’avait été que des bandes sonores sur lesquelles la chanteuse aurait juste eu à déclamer ses textes. Les musiciens se font cependant très discrets, mais participent grandement à l’ambiance démentielle qui s’installe. D'incroyables claviers aériens, des percussions mesurées et apaisantes, une guitare larmoyante, accompagnés de cette voix magique, construisent un atmosphère plus embrumée, plus impénétrable et encore plus prenante que l'album studio.

Cependant, son principal défaut est le manque d'inédit : FEVER RAY ne joue que l'ensemble de son premier album, mais ne voit pas plus loin. Pas forcément intéressant donc, surtout sur certaines des premières pistes ("Triangle Walks", "Seven") qui ne diffèrent pas tellement de leurs originaux. Mais d'autres en revanche montent à un degré d'émotion rare, en particulier "If I Had a Heart", "Stranger Than Kindness" et "Here Before", toujours aussi bouleversant. Etonnamment, Live in Lulea est également assez intimiste, comme si nous assistions à une représentation privée, qu'Andersson et ses musiciens s'invitaient dans notre esprit pour y jouer paisiblement, sans nous faire de mal.

En somme, Live in Lulea n'est peut-être pas indispensable à ceux qui ne connaissent pas encore FEVER RAY, mais devrait plutôt plaire à tous les autres, qui ont déjà expérimenté les effets de son premier album. Quoi qu'il en soit, mes écoutes de ce live restent toujours très agréables, et si je préfère malgré tout l'album éponyme, je l'ai choisi comme disque de chevet pour ces quelques prochains mois ...

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par JOVIAL :


FEVER RAY
Fever Ray (2009)
Album de l'Année 2009




ASH RA TEMPEL
Ash Ra Tempel (1971)
Exclusif : Ramses prenait du LSD !


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Karin Dreijer Andersson (chant)
- + Autres Musiciens


1. If I Had A Heart
2. Triangle Walks
3. Concrete Walls
4. Seven
5. I’m Not Done
6. Now’s The Only Time I Know
7. Keep The Streets Empty For Me
8. Dry And Dusty
9. Stranger Than Kindness
10. When I Grow Up
11. Here Before
12. Coconut



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod