Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


TERRANOVA - Digital Tenderness (2004)
Par BNJ le 8 Décembre 2004          Consultée 1956 fois

Non, l’Allemagne musicale ne se résume pas à Scorpions. Nos voisins d’outre Rhin nous font même l’obligeance de nous envoyer quelques artistes à la fois progressifs (The Amber Light), rock (Reamonn), électro-pop (Camouflage) ou même tout ça à la fois (The Dreadfull Shadows). Remercions-les. Tous ont, en plus, la bonne idée de ne pas chanter dans leur langue maternelle. Parce que l’anglais est plus beau, me direz vous ? Non, c’est parce que c’est compréhensible par le plus grand nombre.

« Digital Tenderness », troisième album de ces spécialistes de la techno raffinée, devrait en surprendre plus d’un. Compacte, voire presque uniforme, l’album ne laisse pas entrevoir une grande marge d’écoute. Les beats entêtants, la voix crépusculaire (mais fort agréable) de Jayney Klimey et les sons analogiques (à la eighties) sont les uniques ingrédients de ce plat dont l’aspect est finalement plus intéressant que le goût. L’ombre d’un Goldfrapp en rupture d’idée plane par ici, mais ce n’est pas la seule. Les dieux bristoliens de Massive Attack sont invoqués le temps d’un habile « Cammon Places » mais c’est surtout du côté de Depeche Mode de la fin des années 90, celui de Music et de Violator, avec Flood et Lyon derrière les manettes, que les oreilles se sont cette fois davantage penchées. Une bonne idée… si ce n’est que tout le monde, aujourd'hui, semble vouloir piller l’héritage de la bande à Gore, alors que le dernier souffle n’a pas été entendu (patience). « Das plan », « Storm », « assimilate » et surtout « back in time » sont donc de belles chansons électro-pop, douce à l’oreille, mais sans la moindre originalité. Ce sont pourtant les meilleures de l’album. Les sons analogiques, il n’y a pas à dire, ça donne toujours un beau cachet. Archive et Scratch Massive ne peuvent pas dire le contraire…

Terranova ne semble pas savoir où aller. Techno branchée ou new wave sombre et électronique ? On ne peut pas vouloir tâter du 3D, du Annie Lennox ou du Dave Gahan tout en gardant une identité propre. Et à trop vouloir regarder dans tous les sens, la musique de Terranova, sans être mauvaise, laisse une drôle impression de sur-place. Et même accompagné par de bons faiseurs, il est impossible de voyager en restant à sa place.
Dommage, le dépliant était intéressant…

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par BNJ :


Sebastien SCHULLER
Happiness (2005)
La bande son parfaite




Alan PARSONS
A Valid Path (2004)
La renaissance... enfin !


Marquez et partagez





 
   BNJ

 
  N/A



Non disponible


1. Grounded
2. Cannon Places
3. Cause4effect
4. The Real Thing
5. Hush
6. Das Plan
7. Back In Time
8. Storm
9. Stigma
10. Hidden Dreams
11. Assimilate
12. Ground Of Original Nature



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod