Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-POP-FOLK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 



RUMER - Slow Ep (2010)
Par MARCO STIVELL le 19 Mars 2011          Consultée 1403 fois

RUMER, de son vrai nom Sarah Joyce, et qui a emprunté son patronyme d'artiste au célèbre écrivain de romans anglais Rumer Godden, est une jeune chanteuse née en 1979 à Islamabad, capitale du Pakistan. Son père était chef de chantier, et son métier l'a conduit à déménager souvent dans divers pays (Australie, Afrique du Sud) en amenant sa petite famille. Les parents de RUMER ont divorcé quand elle avait onze ans, et elle a dû rentrer en Angleterre, suivant l'école à Carlisle. Plus tard, à 16 ans, elle la quittera pour étudier la dramaturgie au Dartington College of Arts dans le comté du Devon, sud-ouest de l'Angleterre. Si son premier véritable album, suivant cet EP de quelques semaines, est annoncé pour fin 2010, son passé de musicienne est assez conséquent puisqu'elle a chanté dans le groupe de folk indépendant La Honda au début des années 2000, et a ensuite accompagné en concert le pianiste et chanteur Julian Miles "Jools" Holland. Ce Slow EP est donc une sorte de préambule à sa carrière solo.

Et dire que ça commence plutôt bien serait un euphémisme. RUMER écrit et compose toutes ses chansons, s'inspirant de ses maîtres Elton John, Carole King et bien d'autres. Avec ce premier EP qui ne contient pourtant que quatre chansons, elle s'impose comme l'une des voix et des révélations les plus importantes de 2010 en variété internationale, mélangeant habilement pop, jazz et folk.

"Slow" est une chanson à l'ambiance feutrée, avec petit piano, harpe... La voix chaudement veloutée de RUMER se marie décidément très bien avec le style, sans avoir la prétention d'égaler les Diana Krall et autres artistes emblématiques du genre. Chanson magnifique. On est dans un jazz très soft, avec un fond presque pop. Voilà un genre de "Slow" sur lequel on aimerait danser plus souvent...

Violon et piano ouvrent "Healer", avec un esprit toujours pop, dans la bonne lignée des chanteuses de variété internationale. La mélodie est en mode mélodique majeur, avec des accords ouverts, un enchaînement tout simple mais qui comme d'habitude, fait mouche. Pas de batterie ici, le piano et une bonne production suffisent à rendre le tout ample et élégant. Les choeurs sont superbement utilisés.

"The Moon's a Harsh Mistress" débute avec quelques accords de piano, amorçant une jolie transition avec le morceau précédent. Au départ, RUMER chante seulement avec cet instrument, puis rentrent au milieu de la chanson de superbes arrangements de cordes et de hautbois. La belle brune porte la musique encore plus haut au moment du refrain, en poussant sa voix avec un peu plus de volume. La batterie toute fine accompagne un peu le morceau sur le final, et c'est avec (bonne) surprise que le tout se conclut avec douceur là où on attendait un développement conséquent.

"Blackbird" vient terminer le tout de manière toujours très soft. La belle qui se dédouble encore une fois, est appuyée par un petit groupe jazzy et un piano, une rythmique assez floydienne pour le refrain... On se délecte facilement de cette avalanche de douceur et de sensibilité. RUMER s'aventure même un peu dans les notes graves, ce qui n'est pas sans renforcer la beauté de la chanson.

En deux mots, un mini-disque fort réussi pour patienter tranquillement jusqu'à l'album normal. Une carrière qui démarre sous les meilleurs auspices.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par MARCO STIVELL :


Johnny HALLYDAY
Country, Folk, Rock (1972)
Tout est dans le titre.




Murray HEAD
Say It Ain't So (1975)
Un chef d'oeuvre de finesse entre folk et autres


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Slow
2. Healer
3. The Moon's A Harsh Mistress
4. Blackbird



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod