Recherche avancée       Liste groupes



      
DUB TECHNO / MINIMAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Monolake, Echospace, Onmutu Mechanicks, Rhythm & Sound

Martin SCHULTE - Treasure (2011)
Par STREETCLEANER le 23 Avril 2011          Consultée 854 fois

Martin Schulte ne chôme pas. Après Silent Stars paru fin 2010, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir débarquer son nouvel album, Treasure, en ce début d’année 2011. Treasure prend quelques distances avec le précédent Silent Stars, devrait réjouir ceux qui avaient apprécié le très bon Odysseia, et se rapproche aussi un peu plus d’ECHOSPACE (par exemple, entre autres choses, « Flight » aurait très bien pu figurer sur le dernier Liumin du groupe américain, à côté d’un « Summer Haze » ou d’un « Firefly »).

L’artwork pourrait nous évoquer les vents glacés qu’on pouvait rencontrer sur The Coldest Season d’ECHOSPACE mais tel n’est pas le cas ici. Treasure n'est pas glacial. Plus homogène dans ses atmosphères que Silent Stars, baignant dans une lumière qui n'est pas toujours aussi éblouissante que les photos du livret pourraient le laisser penser, Treasure s’avère être un agréable diaporama doucereux aux kicks molletonnés parfaitement adaptés pour nous protéger du froid mordant qui balaye les terres de Mère Russie.

Treasure c’est par exemple la sérénité d’une nouvelle journée qui commence agréablement, à l’image des rayons du soleil levant illuminant un paysage marin et enneigé sur lequel la lumière rebondit en réverbérations « Frosty Morning » (belle entrée en matière !). Treasure c’est aussi des échos plus profonds (« When Stars Fall », « Walk ») qui se prolongent, sans atteindre, malgré tout, les rives inquiétantes côtoyées par un ONMUTU MECHANICKS, avec par exemple « Aspiring To Aspire » sur son album Nocturne. Ici rien ne basculera du côté sombre ou de l’angoisse, les beats tranquilles ou les synthés lumineux veillent à contenir tout dérapage et tiennent le fil conducteur des atmosphères dominées par la douce et épaisse immobilité cotonneuse de la neige.

A l’image de « Same Days », « Dancing Shadows » ou « September Forest », Schulte privilégie les longues balades tranquilles le long des berges enneigées, sans atteindre toutefois la profondeur immersive du dernier ONMUTU MECHANICKS, bien plus sombre, ou le génie d’un ECHOSPACE, devenu un mètre étalon dans le genre. Même si la nuit est évoquée sur « City Night », parcouru de longs échos, le diaporama nous révèle plutôt des paysages diurnes que nocturnes. Du soleil qui se lève jusqu’à la tombée de la nuit il est parfaitement normal que le jour et la lumière prédominent.

Martin Schulte est un compositeur appliqué et Treasure est certes un bel album pour ceux qui privilégient les atmosphères apaisantes et empreintes d’une douceur bienveillante, dont « Quiet Street » est un autre exemple. Toutefois, Treasure n’est pas un album aventureux et demeure très classique alors qu’on a aussi envie d’être surpris. Cette absence de surprise est peut-être le reproche le plus sérieux qu’on pourrait émettre à l’encontre de Treasure. D’où ma note qui traduit une petite déception. Album donc classique mais bien ficelé et soigné qui plaira aux amateurs du genre.

Note réelle : 3.5/5 (bon/good).

Morceaux préférés : « Frosty Morning », « When Stars Fall », « Walk », « City Night », « Diving », « Dancing Robots », « Flight »

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par STREETCLEANER :


MONOLAKE
Silence (2009)
Plongée dans un monde de métal




MONOLAKE
Hongkong Remastered (1997)
Dans les jardins verts de hong kong


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Martin Schulte (tout)


1. Frosty Morning
2. Dancing Robots
3. Diving
4. When Stars Fall
5. Walk
6. Same Days
7. Dancing Shadows
8. Flight
9. September Forest
10. Quiet Street
11. Ritual
12. City Night



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod