Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK AMBIENT INSTRUMENTAL  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Mike Oldfield

TRUST NO ONE - Control Ep (2011)
Par MARCO STIVELL le 27 Mai 2011          Consultée 1093 fois

Je n'ai pas très envie d'utiliser cette chronique pour présenter TRUST NO ONE, mais il convient de rappeler que cet artiste internaute a publié en quelques années sur Jamendo (entre autres), plus d'albums que nombre de groupes en trente ou quarante ans. Pour toute nouvelle fournée, ce stakhanoviste nous livre un énième EP, mais certainement pas le moindre. Force est de reconnaître qu'après tant de belles livraisons (et encore je n'ai pas tout écouté), l'inspiration est toujours au rendez-vous. Comme souvent chez lui, Control EP est une alternance de titres longs et plus courts, avec cette fois une dominante instrumentale complète.

Pour toute introduction, TRUST NO ONE a opté pour un début sombre, à mi-chemin entre Mike Oldfield et Monolake. Le reste des instruments arrive cependant vite, un doux piano Fender Rhodes d'abord, puis un ensemble à fort parfum claviéristique, mais avec de vrais morceaux de guitares dedans, en mode clean et qui gardent la main mise sur l'avant-plan de la musique. "Slack Tide" est donc pour sa première partie empreint d'un esprit aérien, fort plaisant et à l'image de ce que l'artiste nous a déjà proposé. Le solo de guitare autour de la 5ème minute est bien dans la mouvance du créateur de Tubular Bells et d'Ommadawn. Le son est clair, permet d'apprécier complètement cette composition au propos limpide et modestement lyrique.

"What the Sea Takes", après un voyage à la Five Miles Out, nous fait survoler les flots dans ce même esprit de sérénité (?) qui appartient aux éléments. La mer nous prend effectivement, au son de ces arpèges délicats et de cette guitare doucereuse, à peine pimentée par ce "ronflement" d'orgue Hammond. Les synthés en fond sonore, passés à la réverb' légère, évoquent un travail précédent de TRUST NO ONE, appelé Water Stabber. La légèreté reste de mise même quand les guitares renforcent leur emprise sur la musique. Quel voyage splendide !

Plus court, "Forced Lucidity" fait la part belle aux synthés et nous ramène à quelque chose de plus caractériel, à l'image de cette basse synthé, de la guitare et des parties plus rock. Une réalisation qui fait penser (de loin) à "Darkshines" de Muse, en version instrumentale et plus fidèle à la tradition des magiciens du rock progressif actuel, Porcupine Tree par exemple.

"Decision to Lose Control" constitue le plat principal. Le voyage se révèle moins torturé que le précédent, dans sa première partie néanmoins, où malgré quelques vagues bouillonnantes, on rejoint les eaux tranquilles de "What the Sea Takes". Le doigté fabuleux de l'artiste fait des merveilles même pour de courts instants. Quand la batterie fait décoller le tout à 3'00, on rentre dans quelque chose de plus épique. Une fois de plus on se laisse prendre au jeu (aux jeux même), car bien que plus corsé, ce passage nous donne la preuve du talent visiblement infaillible de l'artiste. Et que dire de cette partie de batterie ? Que dire du final libéré, et carrément libérateur ?

J'en viens d'ailleurs à me poser des questions par rapport à cette pochette intrigante. Les enfants confinés à cette classe sombre, ne rêvent t-ils pas tous alors de cette évasion, de la mer, du fameux bleu qui orne la photo ? Le final entièrement au clavier exprimerait-il leur joie au moment de s'enfuir ? Quoiqu'il en soit, avec tous ces éléments et ces réussites sans faille, on ne peut que s'incliner devant tant d'inspiration.

Pour écouter, télécharger ce lien : http://www.archive.org/download/ControlEp_680/ControlEp_680_vbr_mp3.zip

Pour écouter plus amplement TRUST NO ONE : http://www.jamendo.com/fr/artist/trustno1

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par MARCO STIVELL :


Anthony PHILLIPS
Slow Dance (1990)
Après la danse sacrale, la danse sacrée...




GANDALF
Tale From A Long Forgotten Kingdom (1984)
Un joli conte.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Julien 'trust No One' (guitares, claviers, programmations, ...)


1. Slack Tide
2. What The Sea Takes
3. Forced Lucidity
4. Decision To Lose Control



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod