Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Brian Jonestown Massacre

The DANDY WARHOLS - Thirteen Tales From Urban Bohemia (2000)
Par PINHEAD le 3 Décembre 2011          Consultée 1587 fois

Après la sortie de Come Down, le chanteur Courtney Taylor déclarait face à la caméra de Dig à quel point il s'était fait avoir, qu'il n'aurait pas du signer sur une grande maison de disque (Capitol Records en l’occurrence)*, que le monde était mal foutu, que l'avenir était dans les labels indépendants, etc... Ceci n'a cependant pas empêché le groupe de rester attaché à sa maison de disque pour sortir ces Thirteen Tales From Urban Bohemia, autrement dit "Treize Histoires Sur La Bohème Urbaine". Concept douteux, mais fédérateur: le groupe gavé de musique 60's s'enferme dans un studio au dessus d'un garage (c'était l'anecdote inutile de la journée, merci) pour abattre un immense boulot qui se ressent dans les compositions: plus recherchées et plus variées, la production elle aussi gagne en qualité par rapport aux deux précédents disques.

Je tiens à préciser que les DANDY WARHOLS sont à cette époque en train de devenir le groupe le plus détestable des Etats-Unis. Les Portlandais commencent à péter plus haut, bien plus haut, tellement plus haut que leur cul que toute sympathie devient impossible. Le batteur est renvoyé suite à une histoire de royalties (50% des droits d'auteurs sont reversées au leader... un système très équitable !), Courtney Taylor débordant d'arrogance change son nom en Courtney Taylor-Taylor, se laisse pousser une crête grotesque, tourne des clips ridicules...

Mais pourtant, impossible de cracher sur ce disque ! Le premier morceau, "Godless" introduction en folk song révèle toute l'intensité créative du croupe pendant l'écriture des Thirteen Tales. Le son est énorme. On retrouve un peu partout sur le disque ce nouveau goût pour l'acoustique, qui se manifeste non pas par les basiques power-chords auxquels le groupe nous avait habitués, mais à de délicats arpèges qui trahissent un enregistrement rigoureux ("Mohammed"). Le voix de Taylor est au mieux de sa forme et se prête aussi bien aux ballades langoureuses ("Sleep") qu'aux déliresplus psychotiques comme "Pills".

Les influences ici sont très nombreuses, puisque sous cet album dit de rock psychédélique (toutefois assez "light" dans ses expérimentations) se cache un certain goût pour l’éclectisme. On retrouve naturellement des mélodies pop, folk, mais également country ("Country Leaver et son coup de bottleneck bien sympathique), lounge ("The Gospel"), électronique ("Nietzsche") en tombant parfois dans la maladresse...

Et dans de telles conditions, il y a forcément du tube à la clé. Inévitablement, cet album en est rempli ! La plupart du temps assez pop, on ne peut cependant leur imputer un certain manque d'originalité, voire même parfois du plagiat. Preuve en est: le plus grand succès de l'album "Bohemian Like You" est une copie conforme du "Brown Sugar" des ROLLING STONES (ce qui n'enlève en rien le côté délectable de la chanson). "Godless" et le très rock "Get Off" assurent à l'album une certaine notoriété et une entrée assurée dans les charts.

Plus une seule touche de garage crasseux ou de shoegaze ici, Thirteen Tales tourne une page importante dans la carrière des DANDY WARHOLS puisqu'elle leur ouvre les portes du succès, de l'Europe et de la ringardise... Un futur peu glorieux s'annonce à l'horizon, et le groupe, avec son plus brillant album, vient de saborder tout son capital réputation et artistique. C'est le prix à payer pour sortir ce qu'on appelle communément... un chef d'oeuvre !

4/5

Coups de cœur: "Godless", "Nietzsche"


*Pour réaliser un peu le prestige et la renommée du label, il faut savoir qu'il est à l'origine du 33 tours, ancêtre vinyle de l'album tel qu'on le connaît aujourd'hui.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par PINHEAD :


The DOORS
Strange Days (1967)
Merveille mélancolique, mais jamais mièvre...




TAME IMPALA
Lonerism (2012)
L'album psyché anti-cliché


Marquez et partagez





 
   PINHEAD

 
  N/A



- Courtney Taylor-taylor (chant, guitare)
- Zia Mccabe (claviers, basse)
- Peter Holmström (guitar)
- Brent De Boer (batterie)


1. Godless
2. Mohammed
3. Nietzsche
4. Country Leaver
5. Solid
6. Horse Pills
7. Get Off
8. Sleep
9. Cool Scene
10. Bohemian Like You
11. Shakin'
12. Big Indian
13. The Gospel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod