Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ska-p, Liapis Troubetskoï
- Membre : Auktyon, Leonid Fiodorov
 

 Site Officiel (en Russe) (193)

LENINGRAD - Khna (2011)
Par SASKATCHEWAN le 21 Septembre 2011          Consultée 1028 fois

Quand j’ai mis Khna pour la première fois dans mon lecteur de disque, je me suis dit : « eh voilà, je me suis encore fait couillonner avec un disque pirate russe ». Le disque pirate, c’est un peu le même principe que les films téléchargés, parfois, on a des surprises. Sauf qu’avec un disque pirate, on a rarement le bonheur de tomber sur un film porno, plutôt sur un enregistrement pourri de popsa russe. Ce qui est d’autant plus embêtant qu’à la base, on avait payé pour récupérer l’album authentique. Je me souviendrai toujours de ce disque de DDT échangé sur internet qui s’était révélé être une compilation de ROUKI VVERKH, le groupe qui a failli faire inscrire l’eurodance au registre des crimes contre l’humanité. Eh bien je l’ai gardée cette compil’, et j’adore. Tapez « ruki vverh pesenka » sur Youtube, vous reconnaîtrez ce thème ultra-célèbre des années 90 qui a été repris par le groupe allemand ATC.

Mais je m’égare d’Austerlitz. Donc je mets le disque de Leningrad dans le lecteur et là une voix de femme résonne. Et résonner façon musique d’ambiance d’un restaurant miteux de Saint-Pétersbourg, ce n’est jamais bon. Alors je m’inquiète, je parcours le morceau, et pas de trace de la voix éraillée de ce bon vieux CHNOUROV. Enfer, un pirate ! Raté. Khna est bien un album de LENINGRAD, car dès la deuxième chanson « I bolche nikovo », le chant de clochard alcoolique refait son apparition, mais accompagné d’une voix féminine insupportable. Même les trompettes font propres, il y a des petits grigris disco et tout !

Comment un groupe qui vient de passer dix ans à repousser les frontières de la grossièreté a-t-il pu produire un album aussi consensuel ? Mystère. Si ça continue, même les Mexicains de MOLOTOV vont sortir une collaboration avec les Petits Chanteurs à la croix de bois. Le pire c’est que la compromission n’est même pas complète, et qu’il reste des vestiges du LENINGRAD d’antan dans cette mélasse racoleuse. Je soupçonne même CHNOUROV de crier « Khouï! khouï! » (La bite ! la bite !) entre deux vocalises de sa chanteuse sur « Prochtchaï ». L’animal. Le chameau.

Du coup LENINGRAD ce n’est plus très drôle, et les belles mélodies sucrées, ce n’est pas encore ça. Le mélange est tellement improbable que parfois je me demande si le groupe n’a pas sorti ce disque pour faire une blague. Sur « Pesnia », la voix de CHNOUROV est tellement filtrée qu’elle finit par ressembler à un feulement de Gremlins. C’est dérangeant, très dérangeant. Bientôt, LENINGRAD va finir à l’Eurovision, ça leur pend au nez. Remarque, une collaboration avec le Moldave Epic Sax Guy, ça aurait de la gueule.

Face à cet échec cuisant, ce Waterloo de la musique d’insultes, je préfère réécouter ma compilation de ROUKI VVERKH, ce groupe qui ne m’a jamais déçu. D’ailleurs, je suis prêt à échanger Khna contre un exemplaire du petit article universitaire qui est sorti en 2010 sur ROUKI VVERKH. En espérant ne pas tomber sur un livre pirate…

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


Peter GABRIEL
Us (1992)
Le plus intimiste

(+ 1 kro-express)



I MUVRINI
Noi (1993)
Un premier sommet


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



Non disponible


1. Sladki Son
2. I Bolche Nikovo
3. Prochtchaï
4. Niet I Iechtchio Raz Niet
5. Avtopilot
6. Osien - Disco
7. Mojet Byt
8. Pesnia
9. Nadoiel
10. F.z.
11. Micha
12. Tvistosvist
13. Ogon I Lied
14. K.f.p.r.
15. Triumf



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod