Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Big Boi

OUTKAST - Speakerboxxx/the Love Below (2003)
Par SEOSAMH le 14 Février 2005          Consultée 3192 fois

N’y allons pas par quatre chemins : jamais un album de hip-hop n’est allé aussi loin au niveau de l’originalité et aussi proche de ses frontières avec les autres styles.
De par ce fait, ce double album (ou plutôt ces deux albums) est unique en son genre, et devrait faire date dans l’histoire du style.

Les deux membres du groupe, Big Boi et Andre 3000, se sont réparti l’écriture de chaque album, Big Boi s’étant chargé de Speakerboxxx et Andre 3000 de The Love Below.
Chacun a donc ses particularités bien distinctes.
Ce que l’on remarque tout de suite à l’écoute de ces deux albums, c’est leur diversité. Chacun explore des horizons jamais visités jusqu’alors.

Speakerboxxx est le plus percutant et « agressif » des deux, allant chercher des rythmiques electro effrénées (« Ghettomusick »), des guitares presque metal (« Bust »), des chants Gospel (« Church ») ou des claviers très jazz (« Reset »). A aucun moment on ne se retrouve qu’avec du rap « basique ».
Toutes ces influences ne donnent pas un résultat de « catalogue », c'est-à-dire un enchaînement de chansons sans aucun rapport, qui passent du coq à l’âne. On sent une réelle cohésion entre toutes les pistes, grâce au talent d’écriture de Big Boi, qui leur donne à toutes la même énergie, également aussi grâce à son phrasé rappé extrêmement bien utilisé, rythmé et bien en place. Les passages chantés, puisés dans la soul, sont plutôt bien réussis eux aussi et très efficaces en tant que refrains.
Bref tous les éléments sont réunis pour faire un très bon album, avec que des réussites (mis à part « Tomb of The Boom », franchement lourde, que je zappe à chaque fois).
Cet album à lui tout seul est un déjà bon gage de qualité.

S’en suit ensuite The Love Below, le plat de résistance après Speakerboxxx qui pourrait n’être que l’entrée. Car on passe au niveau au dessus avec cet album. (niveau qui était déjà assez élevé)
Là où malgré toutes ses multiples influences Speakerboxxx restait clairement un album de rap, The Love Below va encore plus loin.
On ne peut presque plus parler de rap. Le chant rappé est quasiment absent et la musique est plus un mélange entre du jazz et de la soul. Certains morceaux comme « The Love Below » ou « Love Hater » étant même entièrement jazz et typique de la période 50’s du genre.
Ce deuxième album est en quelques sortes l’opposé du premier, qui était brut et « agressif ». Là, tout est dans la finesse.
Andre 3000 impressionne par sa qualité d’adaptation. Il passe de rappeur à crooner en passant par d’autres interprétations dignes de Prince ou de Philip Bailey d’Earth Wind and Fire. Cela force le respect.
Musicalement, c’est tour à tour jazzy (« Spread »), légèrement funky («She Lives On My Lap »), émouvant (« Prototype »), apaisant (« Take Off Your Cool, ou Norah Jones est invitée pour l’occasion), indéfinissable (« Love In War » possède un rythme très bizarre, assez surprenant à la première écoute), et euphorique (« le single "Hey Ya !" qui contraste avec tout le reste de l’album par son côté direct et "simple"), le tout agrémenté de quelques interventions de cuivres et de solos bien sentis, ceux de « Spread » ou de l’excellent instrumental « My Favorite Things » en dont un bel exemple.
Bref, au risque de me répéter, j’affirme donc que cet album est une totale réussite, pouvant satisfaire bien plus que les amateurs de rap (je ne suis même pas sûr que l’amateur « lambda » pourra l’apprécier) grâce à son immense ouverture.

Speakerboxxx et The Love Below sont vendus ensemble pour le prix d’un seul album, cela constitue une autre bonne raison pour ne pas bouder son plaisir, car Outkast a sûrement réalisé l’événement majeur du hip-hop de cette année 2003 (on peut même sûrement étendre la période) en innovant totalement un style qui en avait grandement besoin.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP :


Oxmo PUCCINO
Roi Sans Carrosse (2012)
Le "black jacques brel" de retour




NUJABES
Metaphorical Music (2003)
Abstract hip-hop excellent


Marquez et partagez





 
   SEOSAMH

 
  N/A



- Big Boi (chant, claviers)
- Andre 3000 (chant, guitare, claviers)
- Marvin Markman (claviers)
- Kevin Kendricks (claviers)
- Debra Killings (basse)
- Aaron Mills (basse)
- Donny Mathis (guitare)
- David Whild (guitare)
- Victor Alexander (batterie)
- Jef Van Veen (batterie)
- Gary Harris (saxophone)
- Hornz Unlimited (cuivres)


1. Intro
2. Ghettomusick
3. Unhappy
4. Bowtie
5. The Way You Move
6. The Rooster
7. Bust
8. War
9. Church
10. Bamboo (interlude)
11. Tomb Of The Boom
12. E-mac (interlude)
13. Knowing
14. Flip Flop Rock
15. Interlude
16. Reset
17. D-boi (interlude)
18. Last Call
19. Bowtie (ostlude)

1. The Love Below (intro)
2. Love Hater
3. God (interlude)
4. Happy Valentine's Day
5. Spread
6. Where Are My Panties?
7. Prototype
8. She Lives In My Lap
9. Hey Yai
10. 1roses
11. Good Day, Good Sir
12. Behold A Lady
13. Pink & Blue
14. Love In War
15. She's Alive
16. Dracula's Wedding
17. My Favorite Things
18. Take Off Your Cool
19. Vibrate
20. A Life In The Day Of Benjamin André (inc



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod