Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Annie Lennox
- Membre : Superheavy, Eurythmics

Dave STEWART - The Blackbird Diaries (2011)
Par ERWIN le 6 Novembre 2011          Consultée 1310 fois

Voila un homme occupé : il a présidé avec brio à l’accouchement du dernier opus de Stevie NICKS, s’est acoquiné comme le principal partenaire de Mick JAGGER au sein de SUPERHEAVY, continue de surveiller de très près les activités connexes d’EURYTHMICS, produit un paquet de groupes essentiels d’aujourd’hui. Comment ? Mais comment a-t-il pu trouver le temps de composer les 13 titres qui forment l’épine dorsale de cet « agenda de l’oiseau noir » ?

On va tacher d’y répondre !
Allons-y, « So long ago » est un superbe titre rock ou la guitare se taille la part du lion, Dave y manie le Bottleneck avec une jolie dextérité. Un mur de son sert à merveille cet excellent morceau. On enchaine rapidement avec le beat blues tressautant de « Best called fame », et même si la voix de l’ancienne tête pensante d’Eurythmics ne tient pas franchement la distance, on ne peut en dire autant de sa gratte, très en avant et positionnée sans aucun complexe comme le centre du skeud. Ça dépote, c’est très agréable. J’ai connu des bluesmen moins couillus…
Le Bottleneck continue de faire rugir la guitare avec beaucoup d’à propos sur l’évidente « Magic in the blues », un chti Hammond, on se croirait en 72 avec un joli son…
« All messed up » entre plus dans un domaine folky nanti d’une lap steel guitar très countrysante, il y chante en compagnie de Martina McBride, très sympa, et taillé pour les billboards.
Sur « Cheaper than free », la voix unique de Stevie NICKS résonne comme à son habitude et donne à ce titre plus atmosphérique une profondeur indéniable. Nous œuvrons à présent aux cotés des grands classiques du pop rock américain, il y a un mélange de Tom PETTY et de John MELLENCAMP là-dedans –Voyez aussi plutôt la rythmique de « Stevie Baby » si c’est pas du COUGAR ça ?-. Tellement surprenant quand on connait le background initial de l’angliche. Sacrée capacité à s’adapter à des environnements divers et variés. Quand à la « Gypsy girl » de la chanson suivante, ne serait-ce pas notre Stevie ? Des paroles rigolotes, parfois en Français, et une identité qui louche à présent vers le rock’n’roll californien du beau Chris ISAAK… Il va nous faire faire le tour des USA le garçon !
Le slow crépusculaire « One way to the moon » va vous faire plonger dans une ambiance digne de « Kill Bill », et la gratte assure du diable ! Plus mainstream, « Bulletproof vest» risque de vous endormir un brin, il n’empêche, cela reste de qualité. On croirait presque Tom PETTY sur la sympathique « Worth the waiting for ». « The well » sonne BO là encore, on y retrouve une guitare Shadow de bon aloi, dans un esprit proche des thèmes chers à Calvin RUSSELL. Il ne reste plus qu’à attendre un titre à la Kenny ROGERS, star de la country américaine…Et le voila qui déboule, c’est « Country wine »!
Le Rock reprend ses droits avec une gratte nerveuse et le retour du Hammond sur le titre qui clôture ce skeud très réussi « Can’t get you out of my head ».

Au final, voila un voyage super réussi au pays de l’oncle Sam, pour un angliche qui renie là totalement ses origines, mais adopte un ton ricain avec un talent qui lui fait honneur. Que de trajet parcouru depuis « Sweet dreams »…Eh oui ! Ça calme !
Un album hautement recommandable.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


DOGS
Legendary Lovers (1983)
Superbe skeud légendaire




TOTO
Dune (1984)
Prophétique


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. So Long Ago
2. Best Called Fame
3. Magic In The Blues
4. All Messed Up
5. Stevie Baby
6. Cheaper Than Free
7. The Gypsy Girl And Me
8. One Way Ticket To The Moon
9. Bulletproof Vest
10. Worth The Waiting For
11. The Well
12. Country Wine
13. Can’t Get You Out Of My Head



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod