Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Leonard COHEN - Old Ideas (2012)
Par MANIAC BLUES le 21 Mai 2012          Consultée 1327 fois

Après une tournée triomphale, qui lui a permis de rembourser ses dettes et de sortir successivement deux live, Leonard Cohen est retourné en studio pour enregistrer un douzième album très attendu. Acclamé presque unanimement par la presse, Old Ideas marque le grand retour aux affaires de Cohen, huit ans après la sortie de Deer Heather. Sur la pochette, la ressemblance avec Al Pacino dans le Parrain III n’aura échappé à personne. Chapeau noir, costume sombre, lunettes de soleil, visage émacié, Leonard Cohen, à soixante dix-sept ans, se présente comme un vieux gangster en fin de carrière. Annoncé par certains comme un album de blues, Old Ideas présente en fait dix chansons folk, qui n’ont de blues que leur teneur crépusculaire.

Sans surprise, la voix profondément grave du Canadien est l'aspect le plus marquant de l’album. Elle transcende des compostions d’une élégante sobriété et des paroles mélancoliques. Mais loin d’être un disque torturé, Old Ideas baigne dans une certaine sérénité, accentuée par les arrangements très travaillés. Ceux-ci contrastent en effet fortement avec la voix sans fioritures de Cohen. Ils ont même un côté lisse qui surprend de prime abord, non pas tant au niveau de la section rythmique somme toute assez classique qu’au niveau du chœur, terriblement neutre. Ce dernier, passe-partout, doublé d’arrangements un peu guimauve, confère aux morceaux une sophistication antithétique avec l’interprétation de Leonard qui transpire la vérité et l’authenticité.

Un résultat encore plus épuré aurait donc été souhaitable. Dès « Going Home », la performance du Canadien, pleine d’aspérités et vibrante d’émotion se marie alors étrangement avec une production trop soignée. Peu importe finalement car la sauce prend quand même. Cohen applique également la même formule sur la longue complainte « Amen ». D’une grande homogénéité, le disque est caractérisé dans son ensemble par un tempo lent, un rythme marqué discrètement et des breaks judicieux mais toujours très contrôlés.

Alors que cette recette finit un peu par lasser, la superbe « Darkness » arrive à point. Enfin une chanson avec un riff de guitare efficace et bluesy à souhait ! Accompagné d’une solide section rythmique, Leonard Cohen chante mieux que jamais des paroles d’une grande force. Même les chœurs discrets n’entachent pas ce titre que des improvisations inspirées parviennent à pimenter avec succès. Autre franche réussite, « Anyhow » brille par son atmosphère jazzy relativement dépouillée, tandis que « Crazy To Love You » est illuminée par de belles guitares folk sans enjolivement.

La dernière partie est dans la droite lignée des premières chansons, avec de douces mélodies appréciables, des chœurs rébarbatifs, et un Leonard Cohen toujours au sommet. Plus percutante que les autres, « Different Sides » sort du lot grâce à un rythme entrainant. Album contrasté à cause d’une production entre deux eaux, Old Ideas reste un disque élégant, fort agréable, mais qui aurait pu être bien meilleur.

A lire aussi en FOLK par MANIAC BLUES :


Leonard COHEN
Songs From The Road (2010)
Le retour d'un géant sur scène




Robert PLANT
Band Of Joy (2010)
Robert Plant très convaincant en chanteur de folk


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



Non disponible


1. Going Home
2. Amen
3. Show Me The Place
4. Darkness
5. Anyhow
6. Crazy To Love You
7. Come Healing
8. Banjo
9. Lullaby
10. Different Sides



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod