Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Albert COLLINS - Ice Pickin' (1978)
Par MANIAC BLUES le 13 Septembre 2012          Consultée 948 fois

Aujourd’hui considéré comme une légende du blues texan, au même titre que Freddie King, Albert Collins a pourtant mis des années avant d’émerger sous les feux de projecteurs. D’abord spécialisé dans les blues instrumentaux qui lui permettent d’obtenir une certaine renommée au début de sa carrière, ce n’est réellement qu’à la fin des seventies, après de longues années de disette, que sa carrière décolle réellement, et ce grâce au label Alligator. Sous l’impulsion du producteur Bruce Iglauer, Albert Collins se décide de chanter, et il le fait formidablement. Sa voix douce se mêle aux plaintes glacées de sa guitare et à une section rythmique tonitruante, animée par le fameux saxophoniste A.C. Reed.

La glace, la neige, le froid constituent la marque de fabrique des compositions d’Albert Collins. Il joue sur cette imagerie polaire avec les pochettes de ses albums, notamment celle d’Ice Pickin’, où le câble de sa Telecaster est branché à un bloc de glace. Les bluesmen n’étant d’ordinaire pas tellement amateurs de ce genre de concept, Albert Collins fait preuve ici d’une réelle originalité. Son jeu de guitare se révèle aussi cinglant qu’une brise glaciale, aussi incisif que les pointes de stalactites, aussi ébouriffant qu’une tempête de neige. Albert Collins souffle le chaud avec le froid. Mais lorsqu’il tricote ses soli vertigineux, une chose est certaine : il ne porte pas de moufles.

Sorti en 1978, à une période plutôt moribonde pour le blues, cet album marque les esprits par sa décontraction, la maîtrise exceptionnelle des musiciens, l’ironie mordante des paroles, la qualité des compositions, la flamboyance d’Albert Collins. Le groupe démarre pied au plancher avec « Honey Hush ! », au tempo excitant et aux paroles un poil machistes mais très drôles. Albert Collins remet le couvert avec « Master Charge », véritable invitation à la danse, tout comme la reprise swinguante de « Too Tired ».

Et puis, que dire des ballades ? En un mot, exceptionnelles. Lorsqu’Albert Collins met le frein à main, il sait dégager une émotion à faire pleurer les cœurs les plus endurcis. Déjà renversant, « When The Welfare Turns Its Back To You » n’est qu’un avant-goût du magistral chef-d’œuvre qu’est « Cold Cold Feeling ». Cette douceur déchirante, ces notes de guitares transperçantes laissent sans voix. « Cold, Cold Feeling », à l’instar de « One Room Country Shack » de Buddy Guy ou de « I’ll Play The Blues For You » d’Albert King, fait partie de ces grands standards du blues qui m’ont fait adorer cette musique et que j’écoute inlassablement depuis des années. Dans un autre registre, Albert Collins se lance dans un dialogue avec sa guitare, un peu à la manière de B.B. King, sur le morceau fleuve « Conversation With Collins. ».

Si vous êtes amateurs de hors-pistes guitaristiques, « Ice Pickin’ » et « Avalanche », deux instrumentaux dans la grande tradition du Texan, sont à écouter sans modération, même si le volet instrumental n’est pas le plus original du disque.

Bourré de panache, d’inventivité, de feeling, Ice Pickin’ est un vrai classique du blues et constitue un sommet dans la carrière d’Albert Collins, qui sera l’une des rares stars du blues dans les années quatre-vingt.

A lire aussi en BLUES par MANIAC BLUES :


DION
Tank Full Of Blues (2012)
Du blues de grande classe!




Jimmy DAWKINS
Blisterstring (1977)
Blues


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Albert Collins (guitare, chant)
- Larry Burton (guitare)
- Alan Batts (claviers)
- Aran Burton (basse)
- Casey Jones (batterie)
- A.c. Reed (sax ténor)
- Chuck Smith (sax baryton)


1. Honey, Hush!
2. When The Welfare Turns Its Back On You
3. Ice Pick
4. Cold, Cold Feeling
5. Too Tired
6. Master Charge
7. Conversation With Collins
8. Avalanche



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod