Recherche avancée       Liste groupes



      
REGGAE  |  STUDIO

Acheter Cet Album
 


Clinton FEARON - Heart And Soul (2012)
Par KLEMAN le 14 Juin 2012          Consultée 781 fois

Le bassiste et chanteur/choriste légendaire des Gladiators continue sa période de grande productivité avec ce nouvel album paru comme d'habitude sur le label Kool Yu Foot. Installé aux States depuis un paquet d'années, la grosse vibe jamaïcaine est pourtant toujours aussi présente dans la voix et la guitare de Clinton Fearon, et c'est vraiment pas pour nous déplaire. Après le très bon « Me and Mi Guitar », album acoustique de 2005, Clinton Fearon nous propose ici du « quasi acoustique », à travers seize pistes des Gladiators, celles sur lesquelles il était au chant lead, reprises en acoustique donc, jouées entièrement et uniquement par lui.

On retrouve la magie des « one, two, three, four » habituels de Me and Mi Guitar dès « One love » (album Reggae to Bone - 1982), le premier titre de l'album. Percussions, guitares, basse acoustique : voilà le trio instrumental qu'on retrouvera tout au long de l'opus.

« Let jah be praised », pleine de foi, était parue en 79 sur l'album « Sweet So Till ». On calme le jeu un peu, aucune percussion, un peu plus de voix, pour une balade reggae vivante. On retrouve cette fraicheur avec une configuration instrumentale assez similaire sur « Chatty Chatty Mouth » qui elle, était parue en 81 aux cotés des mythiques « Stick a Bush » ou « Dreadlocks the time is now », sur l'album « Vital Selection » des Glads. La reprise ici est assez fidèle à l'originale, et on a presque l'impression d'entendre Albert Griffiths et David Webber aux choeurs.

On enchaine sur « Follow the rainbow » (Back to roots – 192), aux influences ici un peu plus Rythm and Blues, sur laquelle on retrouve avec grand plaisir LA vibe Clinton Fearon par les mélodies vocales typiques du chanteur, pleines de spontanéité, sans être légères pour autant. Des petits ponts mélodiques à la guitare acoustique, effrayants de simplicité, et qui font leur travail à la perfection.

« Marvel not » provient quant à elle de « Proverbial Reggae » de 78, tout comme « Stop before you go » (la huitième piste de l'album) et « Can you imagine how I feel », la bonus track. Les trois pistes se ressemblent un peu dans l'esprit bien reggae-roots des Gladiators, avec des grosses lignes de basse, tantôt puissantes tantôt très inspirées voire enlevées. Je suis pour ma part très séduit par cette bonus track qui a un véritable groove et de la personnalité.

A noter que « Untrue Girl » a été renomée puisque l'originale était intitulée « Ungrateful Girl », parue en 1998, après le départ de Clinton Fearon du groupe donc, et sur une production de Lee Scratch Perry. La compo est bien réappropriée, sur un feeling un peu rocksteady amené par la ligne de basse, qui apporte ce swing particulier à la grande époque du reggae. Pas d'anachronisme ici pour autant : un jeu à l'ancienne mais une production plus contemporaine très respectueuse du style, et la voix de Fearon très bien posée sur l'ensemble

« On the other side », était parue en 78 sur une compil proposée par Studio One d'enregistrements des Glads, datant essentiellement des débuts des 70's. Uniquement accompagnée de la guitare lors de l'intro, la voix de Clinton Fearon nous emporte vraiment sur cette remarquable reprise, dans laquelle on rentre progressivement, tout doucement, dans la continuité d'Untrue Girl ...

On note la mythique « Richman Poorman » (Babylon Street, 82) qui se passe de commentaires, hormis des « Don't Cry » ou des « Everything will soon be OK » chantés à tue-tête sous la douche ou dans les bouchons, terriblement salvateurs, et c'est la même chose avec les « Too Long too long ... » de « Streets of freedom ». On regrette cependant les ponts peu inspirés de cette dernière, qui ne sonnent peut-être pas tout à fait comme on voudrait.

L'album se termine sur « Jah Almighty » et « I'm not Crying », pas les plus réussies de l'album mais loin d'être ratées pour autant, et « Can You imagine How I feel » que j'ai déjà abordée.

Clinton Fearon nous livre ici un opus d'une grande qualité, qu'on réécoutera sans modération, mais qui manque quand même de nouveautés, certaines tracks de l'album étant non seulement des reprises des Gladiators bien connues, mais avaient déjà été retravaillées par Clinton Fearon en 2005 sur « Me and Mi guitar » dans des versions acoustiques assez proches de celles qui paraissent sur ce nouvel album. On pardonne cependant vite cette facilité à l'écoute, tant le swing de l'artiste fait plaisir, à la fois proche du Rythm'n'Blues américain qui influença la Jamaïque des années 60, et du typical roots.

C'est 4,5 / 5 !

A lire aussi en REGGAE par KLEMAN :


FAT FREDDY'S DROP
Hope For A Generation (2004)
La révélation Néo-Zélandaise




GROUNDATION
Hebron Gate (2002)
Le premier bijou de groundation


Marquez et partagez





 
   KLEMAN

 
  N/A



- Clinton Fearon (basse, guitares, chants, percus)


1. One Love
2. Let Jah Be Praised
3. Chatty Chatty Mouth
4. Follow The Rainbow
5. Marvel Not
6. Untrue Girl
7. On The Other Side
8. Stop Before You Go
9. Richman Poorman
10. Streets Of Freedom
11. Jah Almighty
12. I'm Not Crying
13. Can You Imagine How I Feel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod