Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (166)

TENACIOUS D - Rize Of The Fenix (2012)
Par GEGERS le 15 Juin 2012          Consultée 5401 fois

The D is back. Après six ans d'absence, le groupe le plus déjanté de la scène hard rock américaine est de retour. Pour les profanes, rappelons que ce groupe, composé de Kyle Gass et de l'acteur Hollywoodien Jack Black (Rock Academy, King Kong...) porte depuis le milieu des années 90 le flambeau d'un hard rock humoristique, déjanté et parodique. Une recette qui fonctionne, car si TENACIOUS D ne se prend pas au sérieux, il le fait justement avec un sérieux et une rigueur qui lui permettent de convaincre sans forcer le trait. La voix « caméléon » de Jack Black (le chanteur que tout groupe aimerait compter dans ses rangs), couplée à des compositions axées sur la guitare acoustique de Kyle Gass, font de ce duo une valeur sûre du genre. La preuve en est, la comédie long-métrage sortie en 2006, devenue aussi culte qu'un Wayne's World ou Spinal Tap, dont TENACIOUS D est le descendant direct.

Malgré son succès auprès du public, le film intitulé The Pick Of Destiny n'a pas rencontré le succès au box-office. Une excuse parfaite pour que le duo s'invente une descente aux enfers, une séparation avec pertes et fracas, puis une réconciliation donnant naissance à ce Rize Of The Fenix à la pochette évocatrice. Du chiqué, certes, mais qui permet à TENACIOUS D de nous offrir un véritable moment de bonheur auditif. Sur ce nouvel album, le groupe conserve sa mise en scène et son scénario habituel : Jack, le sanguin, le convaincu, s'évertue à faire comprendre à Kyle, le placide, qu'ils ont tout pour devenir le meilleur groupe du monde. Un scénario fin comme du papier à cigarette, mais qui se fait paradoxalement largement suffisant pour se laisser apprécier.

C'est au son d'une guitare acoustique vindicative que s'ouvre cet opus, bien vite rejoint par la voix charismatique et puissante de Jack Black. Sous couvert de changements de rythme, le duo propose un morceau hard rock mordant et persistant qui fait un effet monstre. The D, tout parodique qu'il soit, se débrouille bien mieux dans le domaine de la composition que nombre de ses collègues qui se prennent bien plus au sérieux.

Varié, l'album n'hésite pas à proposer des sonorités hispanisantes (« Seniorita »), des ballades country bien senties (« Roadie », « The Ballad of Hollywood Cage..., « 39 »), et un bon paquet de titres naviguant entre hard rock et heavy metal (« Throwdown », « Rock is dead », « To be the best »). L'ensemble se tient sans problème, et le duo confirme (après deux albums très réussis) que son talent n'est pas usurpé : Kyle Gass se démène comme un beau diable à la guitare, tandis que Jack Black change de registre vocal comme de chemise, époustouflant de bout en bout. Ce dernier, fervent admirateur du regretté Ronnie James Dio (avec lequel il a collaboré à plusieurs reprises) et Meat Loaf, a une nouvelle fois débauché Dave Grohl, qui martèle les fûts avec conviction.

Une bonne partie de l'intérêt de l'album réside néanmoins dans les textes du groupe. Si seulement deux sketchs émaillent cette fois-ci l'album (hilarants, soit dit en passant), les paroles des morceaux sont de petites perles humoristiques : « Roadie » narre les (nombreux) inconvénients de ce corps de métier, tout en lui rendant un vibrant hommage. « Throwdown » nous narre de manière désopilante la vision très personnelle du groupe quant à l'arrivée des messies dans les différentes religions. « 39 », aux paroles salaces, voit un Jack Black singeant (avec réussite) Bruce Springsteen nous raconter son attraction (pathétique) pour les femmes d'âge mur.

En bref, TENACIOUS D a réussi son coup : s'installer chez l'auditeur et le convaincre, quelque part au fond de son esprit, qu'il est bien le plus grand groupe du monde. Et même si ce n'était que poudre aux yeux, il faut reconnaître que si le duo n'existait plus, il laisserait un grand vide chez ses amateurs. N'est-ce pas une preuve suffisante de réussite ?

Le clip qui vous donnera une bonne idée de la teneur de l'album : http://www.youtube.com/watch?v=nai7w1frB1E

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


Uli Jon ROTH
Scorpions Revisited (2015)
Arachnide un jour...




Michael SCHENKER
The Odd Trio (2000)
L'humour allemand


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Jack Black (chant)
- Kyle Gass (guitare acoustique)
- John Konesky (guitare)
- John Spiker (basse)
- Dave Grohl (batterie)


1. Rize Of The Fenix
2. Low Hangin' Fruit
3. Classical Teacher
4. Señorita
5. Deth Starr
6. Roadie
7. Flutes & Trombones
8. The Ballad Of Hollywood Jack And The Rage Kage
9. Throw Down
10. Rock Is Dead
11. They Fucked Our Asses
12. To Be The Best
13. 39



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod