Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Acoustic Revolution, Saoirse Mhor

BARDIC - Greenish (1998)
Par GEGERS le 3 Novembre 2012          Consultée 898 fois

Le duo a ceci de particulier qu'il permet de combiner intimité et complémentarité. Intimité, de par le faible nombre d'instruments utilisés, interdisant toute forme de grandiloquence. Complémentarité, de par la richesse musicale née de la combinaison de deux talents s'exprimant chacun à leur manière, suffisamment différents pour apporter chacun leur pierre à l'édifice artistique, suffisamment similaires pour que des individualités naisse une force motrice nouvelle. Ou pour paraphraser Jean-Claude Van Damme : 1 + 1 = 1.

Lorsque BARDIC publie son premier album Greenish en 1998, l'émulation créée par la combinaison des deux individualités composant le duo est déjà en place : Eddie Arndt, se fait le barde, à la voix chaude et à la guitare acoustique greffée au poignet. Sarah-Jane se fait la poétesse, usant de sa voix fluette, de son violon et de sa flûte pour enrichir un répertoire folk celtique. Sur son premier album, BARDIC ne propose pas encore de compositions originales, et se « contente » de se réapproprier des titres traditionnels issus de la matière écossaise et irlandaise. Des chants de marins, des « parting songs » (chants de séparation), des jigs et des reels. Voici le contenu de Greenish. BARDIC n'est pas le premier à interpréter ses morceaux, mais la forme du duo offre, forcément, un habillage nouveau à ces titres parfois âgés de plusieurs siècles.

Nécessairement, le contenu offre des ambiances variées, alternant entre la célébration et la mélancolie. Tous proposent néanmoins une formule identique, basée sur la voix de Eddie, la guitare et le violon. L'ensemble se fait rugueux et brut de décoffrage. Loin de polir sa musique, BARDIC propose une matière brute et organique, non dénuée d'imperfections, mais offrant ainsi une vision authentique du répertoire visité. La voix de Eddie, enfumée et rugueuse, fait merveille sur « The recruiting seargeant », « Come up the stairs » ou « Billy is dead and gone », quelques uns des traditionnels qui émaillent l'album tandis que Sarah martyrise son violon avec force et conviction sur l'enjoué « The little farewell song », et propose des lignes de flûte sautillantes sur « Wha Wadna fecht for Charlie » ou mélancoliques sur « Eleanor Plunkett ». L'envie de bien faire transparaît sur chacun des morceaux, et on ne peut en vouloir au duo de proposer un album très rempli et présentant quelques titres moins convaincants.

L'expérience de la scène (BARDIC ayant déjà deux années d'existence en 1998) participe également à l'établissement d'une recette efficace et équilibrée. Bien entendu, le duo est encore tâtonnant sur album, mais il faut reconnaître que l'accent teuton de Eddie apporte un supplément de charme à ce petit album sans prétention qui, s 'il est loin d'être le plus réussi dans la discographie de BARDIC, constitue un témoignage sympathique du début de carrière d'un duo devenu une des pièces maîtresses de la scène folk celtique allemande.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Séan MCCANN
Help Yourself (2014)
...et le ciel t'aidera !




RUNRIG
The Cutter And The Clan (1987)
37 minutes de bonheur...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Eddie Arndt-himmelsbach (chant, guitare)
- Sarah-jane Himmelsbach (chant, violon, flûte)


1. The Little Farewell Song
2. Come Up The Stairs
3. Sally Gardens
4. The Wind That Shakes The Barley / Drowsey Maggie
5. Wha Wadna Fecht For Charlie
6. Dol-li-a (dolly Coxon)
7. The Beatin' Drum
8. Eleanor Plunkett
9. Glory O' To Our Bold Fenian Men
10. The Recruiting Sergeant
11. The Praties
12. The Old Foreign Hag / Dermot Byrne's
13. The Minstrel Boy
14. Granny
15. Billy Is Dead And Gone
16. Saltarello
17. She Moved Through The Fair



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod