Recherche avancée       Liste groupes



      
RITUAL GROOVE MUSIC /JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2008 Holon
2010 Llyria

Nik BÄRTSCH'S RONIN - Holon (2008)
Par STREETCLEANER le 8 Août 2012          Consultée 1166 fois

Holon est le second album, sur le label ECM, du compositeur et pianiste suisse Nik Bärtsch accompagné de son groupe Ronin, formé en 2001. Bärtsch a régulièrement déclaré avoir été influencé par les visions en musique de John Cage, de Morton Feldman et de Steve Reich, ce qui explique en partie l’originalité de ses compositions, entre jazz et musique contemporaine. Il a été inspiré également par le blues et la musique ethnique du monde pour établir sa signature, souvent qualifiée de « ritual groove music ». Une musique rythmée, répétitive et minimaliste (1), et souvent dominée par le groove, à un tel point que Bärtsch n’hésite pas à qualifier sa musique originale de « zen funk ».

Tour à tour cérébrale et corporelle, la musique du quintet sonne complètement live et cette cohabitation entre précision scientifique et sentiment d’espace de liberté, d’improvisation, est clairement admirable. Le combo arrive ainsi à mélanger, faire défiler et alterner avec fluidité nombre d’images et d’émotions. Le travail s’enchaîne ainsi particulièrement bien, renvoyant une image d’un groupe en parfaite symbiose.

La musique de Bärtsch est en quelque sorte duale. D'un côté, on y retrouve des moments particulièrement calmes, mais pas forcément complètement sereins. Le piano aux motifs répétitifs amène l'auditeur dans des décors souvent en lisière de climats troublants, voire légèrement inquiétants. Ainsi, par exemple, le piano quelque peu fantomatique à 3'13 du module 42 n'aurait pas dépareillé dans l'OST d'Inferno de Keith Emerson. Ce type d'incursion en territoire sombre n'est pas rare chez Bärtsch.

D'un autre côté, et c'est là particulièrement jouissif, le quintet s'emballe carrément et voilà que nous sommes littéralement entraînés par ces magiciens dans une course poursuite au groove particulièrement ravageur. A n'en pas douter ceux qui sont en recherche de groove trouveront chez Bärtsch une véritable mine d'or apte à les satisfaire au plus haut point (« Modul 41_17 », « Modul 39_8 »). Holon est d'ailleurs probablement l'album le plus groovy du Suisse, le dernier Llyria (2010, chez ECM) n'atteignant pas ce point culminant qu'on pourra trouver sur cet opus.

Bärtsch profite souvent de la tension accumulée par les motifs répétitifs avant de libérer toute l'énergie emmagasinée (« Modul 46 »), cela en est presque palpable et on finit par deviner que l'orchestre ne demande qu'à se mettre en mouvement dans une jam hypnotique frénétique. Le « Modul 39_8 » est aussi particulièrement parlant à ce titre, introduit par un piano à la légère et subtile beauté. Après le lâcher, la batterie se fait régulière comme un métronome, la basse ronronne, le piano fait tourner ses motifs qui mettent l'auditeur en transe, nous voilà embarqués dans de purs moments magiques créés par une machinerie en parfaite harmonie et équilibre.

A qui pourra donc plaire ce Holon ? La réponse peut être assez simple : à ceux qui recherchent du groove, à ceux qui apprécient la musique contemporaine minimaliste (Philip Glass, Steve Reich...), à ceux qui aiment l'hypnose en musique, notamment. A qui ne plaira-t-il pas ? Eh bien à tous ceux qui n'aiment pas les éléments décrits ci-dessus. Pour les autres ce Holon s'avèrera être un véritable bijou, absolument pas lassant malgré un nombre d'écoutes élevé. Un véritable chef-d'oeuvre de ritual groove jazz.

Indispensable !

(1) Steve Reich est notamment connu pour l'utilisation du principe de la répétition, de la variation subtile d'un motif, puis du retour à l'harmonie. Tout comme son exploration d’une musique minimaliste ou hypnotique (ou pulse music, musique à structure répétitive ou encore trance music).

A lire aussi en JAZZ par STREETCLEANER :


Nils Petter MOLVAER
Solid Ether (2000)
Un incontournable du catalogue ecm




Jon HASSELL
City: Works Of Fiction (1990)
Décor urbain angoissant et tribal


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Nik Bärtsch (piano)
- Sha (alto saxophone, bass clarinets)
- Björn Meyer (basse)
- Kaspar Rast (batterie)
- Andi Pupato (percussions)


1. Modul 42
2. Modul 41_17
3. Modul 39_8
4. Modul 46
5. Modul 45
6. Modul 44



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod