Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE INTERNATIONALE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Vanessa Carlton
 

 Site Officiel (205)

Sara BAREILLES - Once Upon Another Time (2012)
Par WALTERSMOKE le 23 Août 2012          Consultée 1316 fois

Ca y est, j'en suis tellement convaincu que j'aurai du mal à changer d'avis avant un bon moment : Sara BAREILLES est LA chanteuse de ce début de siècle ! Sa voix si belle ainsi que la très haute qualité de ses chansons ont suffi à me transformer en fan de la chanteuse, assurément. Alors, ce n'est pas la peine de s'attarder sur mon état lorsqu'est sorti le dernier EP de la belle ; quand on se retrouve avec le dernier opus en date d'un artiste très apprécié, il y a toujours cette petite appréhension qui fait redouter la déception. Et là...joie ! Le mot «déception» peut être rayé du dictionnaire. L'EP en question, Once Upon Another Time, présente cinq chansons, qui par leur caractère doux et mélancolique, présentent un certain changement avec le dernier album en date, le très bon Kaleidoscope Heart. Cinq titres merveilleux, malgré quelques défauts pas bien méchants.

On démarre sur les chapeaux de roues avec « Once Upon Another Time », qui est d'ailleurs le moins bon. Enfin, c'est à relativiser : habituellement peu friand des performances a cappella, là, je tire mon chapeau ! La moitié du titre montre Sara chantant seule, donc, avant que les arrangements et les chœurs ne surviennent. Cependant, en ce qui concerne ces derniers, le problème est qu'il y a trop de monde ! Une ou deux choristes auraient suffi, ce qui gâche un peu la chanson, dommage.
Les autres chansons, quant à elles, sont bien au-dessus des espérances : ainsi "Stay" représente tout ce qu'on attend d'une chanteuse formidable, sans excès ni clichés, et une interprétation convaincante - sans pour autant être exemplaire.

Plus on avance dans l'EP et plus la qualité des titres augmente, jusqu'à atteindre des sommets avec « Lie To Me », le titre le plus rythmé, le plus moderne et aussi le plus convaincant, très triste aussi. Par ailleurs, la puissance de la musique associée à une chanteuse qui n'en fait pas des tonnes et un texte poignant achèvent de faire de « Lie To Me » un hit en puissance. L'impression d'écouter un morceau de MOBY période 18 est assez prégnante, sans pour autant verser dans l’imitation ou le plagiat. Et que dire aussi de « Sweet As Whole » ? La douceur de l'interprétation tranche radicalement avec la violence des paroles («And that guy's an asshole, that girl's a bitch, baby it's natural») qui changent de celles de « Someone Like You » d'ADELE. Après, ce n'est pas son seul attrait, sinon 50 CENT serait un poète : une certaine colère assez implicite s'exprime ici, malgré la présence de chœurs qui donnent un côté chant de Noël, le côté ridicule en moins. Et pour finir en beauté, « Bright Light and Cityscapes » où le piano, la délicatesse de la voix de Sara et la puissance d'écriture concluent l'album de bien belle façon, même si la durée assez longue (6 minutes) dessert la chanson plus qu'autre chose. Malgré tout, il s'agit d'un morceau plus que recommandable, sans fioritures ni orchestre inutile.

Once Upon Another Time est donc un concentré de pur bonheur musical, un EP de 25 minute qui ne tombe pas dans le piège de la redondance. Et du coup, ça donne vraiment envie de voir un album entier dans la même veine. La lassitude est peu probable, ce n'est pas le genre d'album qu'on écouterait deux-trois fois avant de l'oublier en disant : «Bof !». Bref, Once Upon Another Time est une nouvelle preuve du talent de Sara BAREILLES, si par hasard vous n'étiez pas convaincus par ses précédents opus.

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE par WALTERSMOKE :


Sara BAREILLES
Kaleidoscope Heart (2010)
Un sommet majeur du XXIe siècle musical




Sara BAREILLES
Careful Confessions (2004)
Un début aussi prometteur que méconnu


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Sara Bareilles (chant, piano, guitares, claviers, clavecin)
- Sam Farrar (claviers, basse, percussions)
- Ben Folds (batterie, basse, piano, percussions)
- David Angell (violon)
- David Davidson (violon)
- Sari Reist (violoncelle)
- The Collective (choeurs)
- Ruby Amanfu (choeurs)
- Leslie Ritcher (choeurs)


1. Once Upon A Time
2. Stay
3. Lie To Me
4. Sweet As Whole
5. Bright Light And Cityscapes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod