Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Brian May , Queen, Judas Priest, Nirvana, Billy Idol , The Smashing Pumpkins , Skunk Anansie, Deep Purple
- Style + Membre : Who Cares, Black Sabbath, Ozzy Osbourne
 

 Site Officiel (188)

Tony IOMMI - Iommi (2000)
Par RED ONE le 18 Novembre 2012          Consultée 1256 fois

La première tentative discographique de Tony Iommi hors de BLACK SABBATH ne date pas du début des années 2000. En 1986 déjà, poussé par l'exemple de ses anciens camarades Ozzy Osbourne et Ronnie James Dio, Tony Iommi tente d'enregistrer un premier effort en solo. L'idée d'origine était un album sur lequel viendrait chanter de nombreuses célébrités du monde du hard rock de l'époque. Ce projet n'aboutira pas, et en lieu et place de la pléthore d'invités prévus, seul Glenn Hughes (ex-DEEP PURPLE) participera aux sessions d'enregistrement. Mais la suite, tout le monde la connait : la maison de disques de Tony Iommi préfèrera sortir l'album en question, Seventh Star, sous le nom BLACK SABBATH, mettant ainsi à mal les ambitions en solo du guitariste moustachu. Tony Iommi digère cet échec et retourne enregistrer de nouveaux albums de BLACK SABBATH entouré de nouveaux musiciens ...

En 1996, Tony Iommi met cependant BLACK SABBATH en pause provisoire et envisage un nouveau projet d'album solo. Il se réconcilie avec Glenn Hughes pour l'occasion et enregistre avec lui tout un album inédit. Mais le destin va, encore une fois, en décider autrement : Ozzy Osbourne accepte de réintégrer BLACK SABBATH en 1997 et le projet d'album solo de Tony Iommi avorte une nouvelle fois. Toutefois, la reformation du line-up original de BLACK SABBATH en 1997 ne débouchera sur aucun nouvel album studio et ses membres vont bien devoir trouver de quoi s'occuper à cette époque. C'est alors que Sharon Osbourne, la femme d'Ozzy, propose à Tony Iommi de remettre sur pied son premier projet d'album solo des années 1980, celui incluant la participation de nombreux invités.

Et donc finalement, en l'an 2000, le "premier" album solo de Tony Iommi sort enfin, sous le simple nom de "Iommi". Les invités n'ont toutefois pas grand chose à voir avec ceux envisagés en 1986 (Rob Halford, Ronnie James Dio, Ian Gillan ...) Non, point de célébrités du hard rock des années 1970 ici, nous sommes plutôt en présence de "petits jeunes" qui n'étaient encore que des enfants lorsque Tony Iommi brillait avec BLACK SABBATH durant l'âge d'or du groupe : Billy Idol, Phil Anselmo (PANTERA), Dave Grohl (NIRVANA, FOO FIGHTERS), Skin (SKUNK ANANSIE), Henry Rollins (BLACK FLAG), Billy Corgan (SMASHING PUMPKINS), Peter Steele (TYPE O NEGATIVE), Serj Tankian (SYSTEM OF A DOWN), Ian Astbury (The CULT) ... Ca n'est donc pas n'importe qui non plus ! Par ailleurs, les fans de BLACK SABBATH ne manqueront pas de remarquer que les liens entre cet album et le passé du groupe de Birmingham sont très nombreux. Outre évidemment Tony Iommi, sont ici présents Ozzy Osbourne et Bill Ward, de même que Laurence Cottle, bassiste de session qui a participé à l'enregistrement de l'album Headless Cross (1989). Sans oublier l'ami de toujours Brian May (QUEEN), qui vient ici contribuer le temps d'un solo. Que du beau monde ...

Le chemin a donc été long avant que cet album ne voit le jour, mais le résultat est-il finalement à la hauteur ? Et bien c'est un peu triste à admettre, mais le premier album solo de Tony Iommi n'est pas franchement son plus réussi ... De nombreuses chansons sont convaincantes, tel "Time Is Mine" qui voit briller Phil Anselmo, ou bien encore "Goodbye Lament" (où excelle Dave Grohl), sans oublier la génialissime "Pattern", enregistrée avec Serj Tankian, mais le reste est relativement passable : je pense en particulier à la ridicule chanson "Laughing Mask (In The Devil Mask)", horreur neo metal sur laquelle braille Henry Rollins, ou bien encore "Just Say No To Love", enregistrée avec Peter Steele, sans oublier l'infâme "Into The Night", chantée par ce pauvre Billy Idol. Les paroles des chansons, écrites par les différents vocalistes, sont d'un niveau assez sidérant de nullité (à quelques exceptions près) et ce n'est pas du tout le point fort de l'album.

L'ombre de BLACK SABBATH plane très souvent sur ce disque, et on sent que Iommi essaie de faire ce qu'il peut pour proposer une véritable oeuvre solo qui s'éloigne un tantinet de ce que fait habituellement son groupe. Si Iommi avait certes concédé quelques expérimentations de rap metal sur l'album Forbidden en 1995, il s'essaie ici ouvertement au neo metal, sous-genre alors en vogue durant la fin des années 1990, tout en saupoudrant ça et là quelques sonorités electro. Nous mettons donc ici le doigt sur l'un des gros points faibles de l'album, car ce qui cloche en fait, c'est bel et bien la production, lorgnant ouvertement vers un style musical commercial ...

Au final malgré tout, cet album est quand même franchement sympathique et je vous le conseille vivement, tant les riffs du Maître sont ici d'une très grande envergure et bien souvent, ce sont eux qui sauvent cet album à moitié raté de la catastrophe. De très nombreuses chansons nous font par ailleurs entrevoir ce qu'aurait pu être un album du Sabb' enregistré durant cette période avec le line-up d'origine. Visiblement peu convaincu par l'expérience d'un album enregistré avec des invités, Tony Iommi préfèrera retravailler uniquement avec Glenn Hughes pour la suite de ses essais en solo ...

Note réelle : 2,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


DEEP PURPLE
Perfect Strangers (1984)
Le grand retour de Deep Purple

(+ 1 kro-express)



JUDAS PRIEST
Unleashed In The East (1979)
Le premier grand live du heavy metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Tony Iommi (guitares)
- +
- Ozzy Osbourne (chant)
- Bill Ward (batterie)
- Laurence Cottle (basse)
- Brian May (guitare)
- Henry Rollins (chant)
- Skin (chant)
- Dave Grohl (chant, batterie)
- Phil Anselmo (chant)
- Serj Tankian (chant)
- Billy Corgan (chant, basse, guitare)
- Ian Astbury (chant)
- Peter Steele (chant, basse)
- Billy Idol (chant)
- Ace (guitare additionnelle)
- Ben Shepherd (basse)
- Terry Phillips (basse)
- Bob Marlette (basse)
- Jimmy Copley (batterie)
- John Tempesta (batterie)
- Matt Cameron (batterie)
- Kenny Aronoff (batterie)


1. Laughing Man (in The Devil Mask)
2. Meat
3. Goodbye Lament
4. Time Is Mine
5. Patterns
6. Black Oblivion
7. Flame On
8. Just Say No To Love
9. Who's Fooling Who
10. Into The Night



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod