Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-ROCK-FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mina Tindle

Les INNOCENTS - Post-partum (1995)
Par GEGERS le 8 Janvier 2013          Consultée 1286 fois

Post-Parfum, c'est un bord de mer sous un ciel gris d'automne. Un lieu apaisé, libéré des flots de vacanciers qui l'ont arpenté tout l'été. C'est le calme après la tempête, le repos du guerrier. Là où Fous à Lier était l'énergie brute, ce troisième et avant-dernier album des INNOCENTS a des airs d'état de grâce.

Non pas que la recette soit meilleure. Le groupe de JP Nataf met légèrement en retrait ses influences folk et rock au profit d'ambiances pop plus prononcées, mais toujours mêlées à un maelström musical varié et sûr de lui. « Un monde parfait », avec sa mélodie qui transpire l'urgence et ses « tu tu tu tu » faussement enjoués, atteste du ton plus léger de Post-Parfum, tout comme l'harmonica de « Long, long, long », titre sur lequel la guitare électrique énergique et lancinante renforce un côté printanier séduisant et convaincant.

Ces INNOCENTS « en progression » proposent avec « Colore » une carte de visite de premier choix. Tube chanté, une fois n'est pas coutume, par Jean-Christophe Urbain, ce morceau doté d'un accordéon discret mais efficace constitue la quintessence de la musique du groupe : une mélodie imparable, un foisonnement des instruments, qui confère au groupe son intérêt et son originalité. Autre pépite de l'album, « Des jours adverses » et sa basse imposante partagent avec « Colore » ce sens inné de la mélodie qui fait mouche, que le groupe ne parviendra pas à mettre en avant sur son album suivant.

D'autres titres moins évidents, toujours aussi inventifs et réussis, parsèment l'opus. La syncopée « Lune de lait », la ballade « Dentelle », prenante et angoissante de par ses arpèges répétées en boucle, « Entre Amos et Amsterdam », façon « country au pays des ch'tis », ou encore « Raide, raide, raide » et ses ambiances printanières tirent vers le haut cet album. Malgré tout, celui-ci se fait moins indispensable que Fous à Lier, la faute à quelques légères déceptions qui nuisent à sa qualité globale. Ainsi, « Lésions étranges » et ses ambiances jazzy, ou encore « Franges en bataille », légèrement redondante, apportent à l'album un surplus d'hétérogénéité qui nuit quelque peu à son impact.

Reste que Post-Parfum, tout comme son prédécesseur, reste une pièce essentielle de la musique francophone des années 90, et un témoignage très savoureux d'un groupe qui, s'il connaît enfin un véritable succès commercial avec cet album, ne tardera malheureusement pas à voir des jours plus sombres se profiler à l'horizon. Un album très chaudement recommandable.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par GEGERS :


Les FATALS PICARDS
Septième Ciel (2013)
Allons donc faire un tour du côté de chez slam




CALI
Les Choses Défendues (2016)
Artiste de l'épiderme.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Jipé (chant, guitare, claviers)
- Michael (batterie, percussions)
- Jean-chri (guitare, orgue, harmonica, banjo, piano)
- Rico (basse)


1. Un Monde Parfait
2. Long, Long, Long
3. Lune De Lait
4. Dentelle
5. Entre Amos Et Amsterdam
6. Lésions Etrangères
7. Des Jours Adverses
8. La Peau Du Grizzly
9. Raide, Raide, Raide
10. Colore
11. Franges En Bataille



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod