Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (177)

INXS - Kick (1987)
Par ERWIN le 21 Janvier 2013          Consultée 1933 fois

Quand on a entre les mains l’album parfait d’une carrière exemplaire, on se dit que le boulot est maché…Franchement… Kick est incontestablement l’Olympus Mons de nos aussies préférés, les excessifs coquins de cette New Wave très spéciale, mais que l’on assimilera dans la plus grande simplicité avec les groupes phares, comme U2 ou les CURE, qui dominent la musique de ces années fastes. Alors vous allez voir, l’opus est parfait de bout en bout, il n’y aura pas de surprises. Jusqu’à la pochette à la fois simple et sophistiquée. Enregistré dans des conditions optimales à Paris et Sydney, les Boss d’Atlantic sont les seuls à penser que les morceaux couchés sur les bandes ne fonctionneront pas… Encore de sacrés visionnaires que nous avons là, des hommes d’affaires qui bitent que dalle à la musique. M'enfin, le disque sort tout de même, produit par le grand Chris Thomas.

Et puisque nous parlons de « vision », let’s begin par le chef d’œuvre désormais immortel d’INXS, je veux bien sur parler de « Need you tonight », ultime chanson polissonne s’il en est. C’est frais, c’est délirant, c’est drôle, toute la maestria des instrumentistes s’y retrouve avec un enthousiasme magnifique. Ce petit lick de guitare rythmique a séduit la terre entière, jusqu’au billboard de l’oncle Sam qui l’a positionné en number one, consécration ultime s’il en est. Michael y est prodigieux, et même la boite à rythme en carton est juste classique. A titre personnel, elle hante mon top 100 sans descendre malgré les années qui passent… De la bombe ! Nous l’associerons en outre avec « Mediate » comme la vidéo les présente – en hommage au « Subterannean homesick blues » de tonton Bob DYLAN –… Car les gars aiment aussi à faire passer de vrais messages. Toujours dans les singles, ma chérie ne me pardonnerait pas de ne pas faire l’éloge de « Devil inside », dans une superbe composition d’Andrew Fariss, tête pensante du groupe, cet autre petit condensé de sensualité mérite certainement le détour, avec ce refrain qui risque de ne plus quitter votre caboche une fois y être rentré, et on soulignera la fin Springsteenienne de la song ! Tout le monde connait aussi « Never tear us apart », son rythme lancinant, ce petit beat de synthé qui fait loucher la compo vers des territoires plus Souls que nature, jusqu’à ce que la guitare Shadow prenne le pouvoir avec autorité. Un titre doux et ambitieux, différent de ce à quoi nous étions habitués de leur part. Le solo de sax de Kirk dépote carrément. Nous retrouvons le célèbre riff light de « New sensation », avec les même qualités, la même addiction se dégage d’ailleurs du titre, qui n’a pas pour moi pris la moindre ride. Enfin la ronde des singles s’achève avec « Mystify », aussi connue et coté que les autres, et nantie de la même identité sexualo-sensuelle que les précédentes, marque de fabrique et grand trademark des australiens, leur spécificité. Bien entendu, avec cinq singles de cette force, n’importe quel album mérite amplement ses cinq étoiles.

Mais on ne s’arrête pas là, on retiendra l’introductive « Guns in the sky » composée exclusivement par les mimines de notre Sex symbol Mr Hutchence. Ca se voit d’ailleurs, puisque deux accords la composent, mais l’efficacité reste de mise. De l’agressivité à revendre…Avec un poil plus de distorsion on aurait pu croire à un titre des potes d’AC/DC, si ce n’était la voix de Michael, bien évidemment, qu’on ne comparera pas à celle de Brian Johnson… « Kick » le titre éponyme, me rappelle un brin les ambiances skas dont les dingos de MADNESS se sont fait les spécialistes, avec un super sax de Pengylly, omniprésent.
« Tiny daggers « est un rock bien pêchu, tout comme le joli riff de « The loved ones », titre d’obédience carrément Hard Rock bien agréable avec un refrain entêtant. Enfin « Wild life » aurait certainement pu être un single à la place de l’un des autres précités.

Voila, facile… Que des compliments à faire… Ce qui l’est moins évidemment, c’est la propension toute personnelle qu’à le chanteur Michael de prendre son nez pour un container du port de Miami – traduisez : un endroit ou on stocke des quantités gigantesques de Coke –.
Plus de 25 années après sa sortie, Kick a toujours une allure terrible, celle d’un standard incontournable de la musique populaire. Si vous ne le possédez point, c’est que vous êtes trop jeunes, demandez à votre grande sœur de vous prendre par la main et de vous amener dans la première grande enseigne qui passe pour aller le voler, comme il se doit. Ensuite, n’oubliez pas de m’envoyez votre grande sœur.

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


Axel BAUER
Cargo (1983)
Et cette machine dans ma tête !




DURAN DURAN
Arena (1984)
Dans un super vrai faux live !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Guns In The Sky
2. New Sensation
3. Devil Inside
4. Need You Tonight
5. Mediate
6. The Loved One
7. Wild Life
8. Never Tear Us Apart
9. Mystify
10. Kick
11. Calling All Nations
12. Tiny Daggers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod