Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Antje DUVEKOT - New Siberia (2012)
Par GEGERS le 15 Octobre 2012          Consultée 1404 fois

On peut très bien vivre sans musique. Certains le font, par choix ou nécessité, et ne semblent particulièrement porter les stigmates d'une existence rendue excessivement pénible par l'absence de douces mélopées. La musique est un luxe, par définition facultatif et totalement dispensable pour notre survie physiologique. Essayez d'arrêter de respirer en écoutant votre album fétiche pour voir. Il est prouvé, cependant, que la musique agit sur le cerveau, crée des stimuli nerveux entraînant un apaisement, une excitation et tout un tas de sentiments chez l'auditeur. C'est grâce à ses propriétés, et non pas par sa nature-même, que la musique sait se rendre indispensable. Forte de ses vertus, la musique se fait compagne de tous les instants, vecteur de toutes les émotions.

Il y a la Musique, et les musiques. Celle d'Antje DUVEKOT flotte sans que l'on parvienne à comprendre s'il s'agit d'une entité palpable, faite d'une rondelle d'alu gravée de microsillons et d'une pochette cartonnée, ou s'il s'agit d'une entité bien moins saisissable, flottante dans l'air comme une simple note vole au vent. Pour être terre à terre et matérialiste, on pourrait dire que la musique d'Antje DUVEKOT est un folk intimiste et acoustique, qui voit l'artiste germano-américaine user de sa voix tendre sur des compositions globalement mélancoliques et empreintes de tristesse, faisant tour à tour la part belle au piano ou à la guitare acoustique. Tenter de poser des mots pour décrire la musique de la jeune artiste est, cependant, déjà réduire sa force et son impact.

New Siberia est l'hiver et le printemps, l'Europe et l'Amérique, le bonheur et le désespoir. C'est une sorte de nuage blanc et cotonneux qui charrie dans ses méandres tourmentés la voix fragile de l'auteure-compositrice. Du folk blanc comme neige. Antje DUVEKOT vient, au hasard d'une brise favorable, nous susurrer des paroles d'une poésie empreinte de sagesse. L'indifférence des médias, l'absence totale du folk contemporain à la radio ou à la télévision, tout cela n'effleure même pas l'artiste, qui a mieux à faire. A l'image d'une Marketa Irglova, quoique cette dernière soit plus axée sur le pathos et moins sur la beauté pure des sentiments simples, Antje DUVEKOT narre avec justesse et authenticité sa quête sans fin pour une terre d'accueil, à travers « New Siberia ». La perte d'un parent (« Phoenix »), l'impression de n'être à sa place que dans la solitude et l'isolement (« Glamorous girls »), autant de thèmes qui se voient déclinés en chansons tendres et délicates. Tout cela est fort personnel, mais résonne de manière universelle, chaque auditeur apportant sa propre touche, sa couleur, à ces textes empreints d'une poésie remarquable.

On croit, on se persuade, qu'Antje vient chanter ses paroles à notre oreille, rien que pour nous. Chaque mot donne l'impression d'avoir été savamment choisi, taillé et poli pour s'insérer parfaitement dans un puzzle de phrases accueillantes et bienveillantes. La guitare, au son rond et enveloppant, ainsi que la présence discrète d'une voix masculine, en arrière-plan, apportent un peu de chaleur dans tout ce blanc. La mélodie de « New Siberia », pépite folk acoustique, tout comme celle de « Phoenix », sont à classer dans ce que le genre a créé de plus beau depuis le début de la décennie.

L'espièglerie de la mélodie syncopée au piano de « Glamorous girls », la légèreté, telle une plume au vent, de « Sleepy Sea of Indigo and blue », sont autant d'atours qui transforment la musique d'Antje DUVEKOT en Musique, bienfaisante et essentielle. Assez de mots, ils ne servent en aucun cas un album multicolore et d'ores et déjà intemporel. Un petit rien, mais une composante extrêmement importante du grand Tout. C'est déjà beaucoup.

Le clip de « New Siberia » : http://www.youtube.com/watch?v=PZ2mCO6R6Uo&feature=related
« Phoenix » en live : http://www.youtube.com/watch?v=EvxsR4DPRNY

-------------------------------------------------------------

Concours : Remportez le nouvel album d'Antje DUVEKOT !

En partenariat avec Antje DUVEKOT, Forces Parallèles vous offre la possibilité de remporter quatre exemplaires de New Siberia, dont vous pouvez lire la chronique dans la rubrique Sélection de la semaine.

Pour tenter votre chance, rien de plus simple : trouvez les réponses aux 3 questions suivantes et envoyez-les à concours@forcesparalleles.fr, avant le mercredi 31 Octobre. N'oubliez pas d'indiquer vos coordonnées complètes. Les gagnants feront l'objet d'un tirage au sort.

Les questions :
- Quel est le pays de naissance d'Antje Duvekot ?
- New Siberia inclus, combien Antje Duvekot a-t-elle publié d'albums studio ?
- Quelle est la date de sortie de New Siberia ?

Bonne chance à tous !

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Ben HARPER
Childhood Home (avec Ellen Harper) (2014)
Chez les Harper, le folk se pratique en famille




TARMAC
L'atelier (2001)
Louise Attaque, version épurée.


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- Antje Duvekot (chant, piano)
- Richard Shindell (guitare)
- Scott Petito (basse)
- Marc Shulman (guitare)
- Ben Wittman (batterie, percussions)


1. Into The City
2. Ballad Of Fred Noonan
3. The Life Of A Princess
4. Phoenix
5. New Siberia
6. Glamorous Girls
7. Noah's Titanic
8. Four Stitches
9. Sleepy Sea Of Indigo And Blue
10. The Perfect Date
11. Juliet



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod