Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 0)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mercy
- Style + Membre : John Fogerty

CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL - Creedence Clearwater Revival (1968)
Par MANIAC BLUES le 19 Juin 2010          Consultée 4000 fois

Tout commence à Berkeley, dans la région de San Fransisco, l’un des bastions du rock psyché américain. L'effervescence qui y règne favorise un foisonnement incroyable de groupes en tout genre influencés par diverses substances chimiques élevant leurs esprits sur des hauteurs insoupçonnées ou au contraire les enfonçant six pieds sous terre, les exemples tragiques ne manquant pas. En périphérie de cette grande foire musicale délirante où l'on peut voir planer au dessus de nos têtes le mythique Jefferson Airplane, émerge un groupe de rock atypique affublé d'un nom étrange : CREEDENCE CLEARWATER REVIVAL. Baptisés auparavant les Golliwogs ou les Blue Velvet, les Creedence sont déjà actifs depuis plusieurs années.

Dès leur premier album, la machine à tubes est lancée : le groupe va en effet faire pendant plusieurs années le bonheur des radios de la côte ouest et des hit-parades. Leur style, cocktail détonnant de rock'n’ roll, de blues, de country, le tout dans un esprit psychédélique, a les armes pour séduire un large public. Le ton est donné dés le premier titre « I Put a Spell on You », reprise explosive du fantasque Screamin' Jay Hawkins. Une formidable tension se dégage de cette interprétation grâce au chant rocailleux du leader, à des improvisations fantastiques et à une section rythmique taillée dans le roc.

Les Creedence aiment jouer des titres sophistiqués dont la durée ne cesse de s'étirer. Le tube « Suzie Q » en est le parfait exemple : les improvisations très élaborées rendent véritablement captivante l'interprétation de ce classique de Dale Hawkins repris par de nombreux groupes de rock. Tout comme « Ninety-Nine and A Half » aux parties vocales décapantes, « Susy Q » nous hypnotise grâce à une section rythmique fascinante et à un John Fogerty littéralement en feu qui s'impose comme l'incontestable meneur de la bande.

De plus, John Fogerty montre déjà un talent unique dans l’art de la composition. « The Working Man », « Get Down Woman », « Porterville » sont de véritables archétypes du style des Creedence. Le groupe impose en effet sa marque de fabrique : l'inspiration rhythm'n'blues, des soli incendiaires, la rythmique en béton que rien n'ébranle, pas même la fièvre psychédélique qui s'empare du groupe sur le magnifique final « Walk On The Water ».

Ainsi, dès leur premier album, les Creedence affirment un style ardent et caractéristique de presque tous leurs albums. Ils deviennent rapidement un groupe incontournable de la côte ouest. Avec ce disque, ils posent la première pierre d'une œuvre qui va marquer les annales du rock. Et ce n’est que le début…

A lire aussi en ROCK par MANIAC BLUES :


The DOORS
The Doors (1967)
Un monument du rock!

(+ 1 kro-express)



Lou REED
New York (1989)
New York, New York


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- John Fogerty (chant, guitare solo)
- Tom Fogerty (guitare rythmique)
- Stu Cook (basse)
- Doug Clifford (batterie)


1. I Put A Spell On You
2. The Working Man
3. Suzie Q
4. Ninety-Nine And A Half (Won't Do)
5. Get Down Woman
6. Porterville
7. Gloomy
8. Walking On The Water



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod