Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Louis Bertignac , Jean-louis Aubert

TéLéPHONE - Un Autre Monde (1984)
Par BOMBE_HUMAINE le 19 Mars 2013          Consultée 3707 fois

C’est entre l’étude de deux syllabi de droit civil, le cerveau encore brouillé de concepts mystérieux, que je me décide à interrompre cette activité trop intellectuelle afin de chroniquer l’ultime¹ album studio de Téléphone, Un Autre Monde, qui comme le nom l’indique, n’a plus grand-chose à voir avec les précédents du groupe, si ce n’est cette ambiance toujours particulière, mêlée du chant de Jean-Louis Aubert toujours juste, de ces paroles simples et efficaces, et du talent de chaque musicien. Mais l’énorme succès de Dure Limite ( surtout de ses deux morceaux phares, « Ca c’est vraiment toi » et « Cendrillon ») et l’évolution musicale des années ’80 laissent pourtant une trace indélébile sur les arrangements et la production de cet album. De plus, leur succès toujours au plus haut a provoqué de longues tournées, épuisantes dont un passage aux Etats-Unis particulièrement déprimant (ils racontent avoir joué devant un public de 6 personnes lors d’un concert). Cette fatigue et ces déceptions creusent le moral d’un groupe de plus en plus déchiré qui peine à élaborer leur album.

Alors oui, pour ceux que ça irrite, disons le tout de suite, c’est un son beaucoup moins rock ‘n’ roll que nous servent ici les quatre musiciens de TELEPHONE, qui se tournent définitivement vers un rock bien plus pop (et mature), certes de qualité, mais qui en déstabilisera plus d’un, avec en particulier l’arrivée de synthés (somme toute, assez discrets). Et en porte parole de ce changement, l’un des tubes de l’album, « New York avec toi », chanson hélas très peu représentative du groupe (cet accordéon, ces chœurs, ça en ferait frémir certains).

L’album oscille donc entre des chansons « à l’ancienne » (même si définitivement moins vindicatives) et d’autres plus modernes, plus en accord avec l’époque. Car on ne peut pas les blâmer de changer, et l’on ne pouvait imaginer en 1984 un album semblable à leur premier : autre contexte, autre âge, autre image ; les TELEPHONE changent et apportent quelques morceaux très réussis : « Le garçon d’ascenseur » d’abord, avec quelques traits de guitare slide très délicats, « Oublie ça » également, ou encore « Le taxi las » qui fera débat : personnellement je ne m’en lasse pas (et ça me permet de faire ce jeu de mot qui à coup sûr m’amènera un bus entier de blondes devant chez moi) et je reste persuadé que l'on peut adorer à la fois « Hygiaphone » et « Le Taxi Las » sans remord.

Le vrai problème d’un Autre Monde, c’est que l’album est parfois…mou. La faute, non pas aux musiciens, mais à certaines compositions voire à certains arrangements. L’exemple parfait étant « Electric Cité », qui retrouvera son potentiel en live, et non pas dans cet enregistrement faiblard, mais également « Les Dunes » et la plupart des chansons plus classiques, qui peinent à présenter une fougue comparable à celle des premiers albums.

« Un autre monde » est donc un album mitigé, aux nombreuses qualités, aux rares défauts mais pourtant terriblement inégal. Il montre le côté plus mélancolique, triste, mature de TELEPHONE : comme s'il passait la page de ses précédentes folies. J’ai volontairement omis de parler de la chanson-titre, placée en fin d’album, le plus bel adieu que le groupe aurait pu écrire, une chanson magnifique et magnifiquement interprétée par ces musiciens de talent, qui sera également représentée par un magnifique clip .

Deux ans plus tard, le groupe est officiellement dissous, mettant fin à l’un des groupes de rock français les plus mythiques. Leur dernier morceau, « Le jour s’est levé », single d’un présumé futur album sera finalement la seule chanson qui en sortira, et s’avère plus un « Jean-Louis Aubert & Téléphone » que vraiment TELEPHONE, groupe culte à la symbiose unique.

Un autre monde est donc un accouchement difficile, mais tout de même réussi pour ce groupe si mythique et à la discographie presque parfaite ; il est un des rares groupes à ma connaissance à avoir à ce point enchaîné les albums réussis, et ce n'est pas cet album, malgré ses quelques faiblesses, qui prouvera le contraire

¹ : ne parlons pas trop vite, ceux qui chantaient jadis « Argent trop cher » pourraient être subitement intéressés par celui-ci.

* Le tube de l'album : Un autre monde
* Mon coup de coeur : Le taxi las
* La chanson plus dispensable : Loin de toi (Un peu trop loin)

A lire aussi en ROCK par BOMBE_HUMAINE :


TéLéPHONE
Téléphone Le Live (1986)
Je rêvaiiiiis d'un autre monde




TéLéPHONE
Crache Ton Venin (1979)
J'en suis encore envenimé


Marquez et partagez





 
   BOMBE_HUMAINE

 
  N/A



- Jean Louis Aubert (guitare, chant)
- Louis Bertignac (guitare, chant)
- Corine Marienneau (basse)
- Richard Kolinka (batterie)


1. Les Dunes
2. New York Avec Toi
3. Loin De Toi (un Peu Trop Loin)
4. 66 Heures
5. Ce Que Je Veux
6. Le Garçon D’ascenseur
7. Oublie ça
8. T'as Qu'ces Mots
9. Le Taxi Las
10. Electric Cité
11. Un Autre Monde



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod